Saint-Etienne – Lyon (3-0) : la Forez Académie gagne le derby

L’avis de Notre Président :

Il a déjà donné son avis jeudi, mais il revient quand même dimanche. En effet, impossible pour Notre Président de louper le rendez-vous du derby. Il a sorti sa chemise floquée, puis m’a donné son avis. Extrait :

Ouais b’let, parce qu’il va bien falloir que ça s’arrête c’te histoire neuon ?? Si l’année dernière on a su rendre la pareille chez eux, c’te année, c’est chez nous qu’on doit s’faire respecter. On va pas s’écraser comme des râpées d’vant une équipe qui revendique fièremeuent d’avoir Grossalecon comme capitaine et Lacourgette comme meilleur joueur neuon ?? J’dois vous rappeler qu’ils faisaient partie des badabeus chanteurs à l’Hôtel de Ville de Lyeuon ?? A vous neuon, mais croyez moi, dans l’équipe, ceux qui n’étaient pas au coureuant le sont main’nant ! C’te année, on va leur passer l’envie d’chanter à ces bobiats : Mardi-Gras, c’est pas encore mais dimeuanche, ça s’ra distributieuon de bugnes pour tout c’qui ressemble à une q’nelle.

Et bien on peut dire que Notre Président avait vu juste sur sa prédiction. Par contre, il n’avait pas prévu l’ampleur de la raclée. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le mâche résumé en 1 phrase : « Voilà, ça c’est fait. Avec Ricky, comme un symbole »

Après avoir battu Lyon à Gerland, fini devant eux et les avoir indirectement privé de Coupe d’Europe, les Verts viennent de péter le dernier motif de fierté lyonnaise qu’ils nous ressortaient à chaque fois. Voilà, les 20 ans sans victoire dans le Chaudron (dont 6 années sans derby aussi, pour cause de Ligue 2) c’est terminé, et ça fait du bien. Il aura donc fallu que je me décide à ne pas venir au derby (après 3 années assez pénibles) pour que les Verts l’emportent dans ce match si particulier. Tant mieux, j’ai vécu ça dans mon Chaudron de Montmartre et ça a envoyé du bois là-bas aussi. L’affluence des grands soirs, une Divette chauffée à blanc qui hurle sa haine de Bats, Grenier ou encore Aulas dès les 1ers plans sur ces tristes sires, on sent qu’on est bien dans un derby.

Et l’ambiance, chaude jusque là, n’a pas mis longtemps à devenir carrément brûlante. 1e alerte avec Tabanou qui déborde et centre. Bisevac fait déjà preuve de fébrilité et dégage comme il peut de la tête. 1 minute plus tard, Gradel fait déjà danser Jallet et Bisevac (qui va passer une sale soirée) pour délivrer un bon centre à Ricky. Ce dernier reprend du gauche en reculant… et ça frappe le poteau ! PUTAIN ! Ricky (et moi aussi) la voyait déjà dedans, mais non. Pas grave, le meilleur arrive. Corner tiré par Saint Max-Alain qui dépose une offrande sur la tête de Sall qui arrive lancé et envoie un énorme coup de casque dans les buts de Lopes. Le Chaudron et la Divette explosent, les Verts viennent de marquer dans la 1ere demi-heure (grande première en Ligain) et sur corner (2e grande première en Ligain). D’ailleurs, on notera la magnifique sortie de Lopes et le marquage parfait de Bisevac sur cette action. On sait que dans un derby, le 1er but est souvent très important. Alors quand en plus il vient à un moment « inhabituel » sur une action « inhabituelle », on se dit que les Verts tiennent le bon bout. 5 minutes plus tard, réaction lyonnaise avec Nabil « Messi » Fékir qui est servi  par Jallet. Après 2 contres favorables, il tente de tirer mais la Ruff’ est bien sortie et détourne la balle du quadruple ballon de Beaujolais (c’est comme le ballon d’or, mais c’est décerné uniquement aux joueurs de l’OL par Aulas). Les Verts ne paniquent pas et, à force d’insister, vont doubler la mise. Max-Alain se joue du gros Bisevac et part dans son dos. Esseulé sur le côté gauche, il n’a plus qu’à servir Ricky sur un plateau au 2nd poteau pour le 2-0. Juste avant la mi-temps, c’est parfait, surtout que les 2 équipes se quittent sur ce score.

On se dit alors que les quenelles vont revenir avec le couteau entre les dents et on s’attend à une grosse pression d’entrée. Sauf que le couteau est en plastique et sans dent. Les Verts font des quenelles leurs choses, et Perrin est à 2 cheveux blancs d’imiter son compère Bayal : sur un coup-franc parfait de Gradel (encore lui) tiré côté gauche, le cap’tain propulse une mine de la tête sur la barre de Lopes, battu. La barre tremble mais pas autant que les fesses de Tolisso qui va se trouer dans les grandes largeurs. Alors qu’il a la balle dans sa surface, il nous fait une spéciale « futur Ballon de Beaujolais » : je veux dégager du gauche, je plante mon pied droit trop près du ballon, je chasse la balle avec ce pied et je balaie du gauche dans le vide. Cohade qui avait suivi, s’empare du ballon, raffute le gamin qui a les jambes qui tremblent et marque d’une frappe parfaite au ras du poteau. 3-0, but marqué juste avant la 69e minute, comme un putain de symbole ! Lyon aura l’occasion de réduire le score (1 poteau et 1 penalty loupé par Lacourgette), Sainté pourra aussi alourdir la note (Tabanou qui perd son duel face à Lopes, frappe lointaine de Gradel), mais le score en restera là. Combien déjà pour les Verts ?

 

Ah oui, c’est vrai. Et pour l’OL ?

Désolé Jean-Michel, je n’ai pas compris ce que vous vouliez dire. Articulez un peu plus. A moins que vous ne mimiez le score… Sinon, « Le Lyon est mort ce soir » résonne dans la Divette pour accompagner les dernières minutes de match avant l’explosion au coup de sifflet final. Comme auraient pu le chanter les Dropkick Murphys, « It’s the end of the game, but we ain’t going home » : il reste les verveines de la victoire à déguster, 1 par but. Même si la tête risque de faire mal le lendemain, la nuit sera belle et gueule de bois ou pas, on se lèvera avec une gaule à en faire tomber la lampe de chevet.

Merci les Verts, on remet ça quand vous voulez.

Ça fait du bruit un Chaudron qui vibre.

 

La compo :

Galtier nous refait le coup du mois de mars : il sort son 5-3-2 pour contrer le 4-4-2 losange des quenelles. Alors qu’on apprend qu’Hamouma est forfait de dernière minute, cette compo surprenante fait naître quelques doutes. En plus, on voit que c’est Bayal qui prend l’axe central et non Perrin, ce qui me surprend encore plus. Malgré cela, je me dis qu’enfin, on va voir Ricky avec un partenaire à côté de lui et pas derrière, et c’est pas plus mal. Sans compter que, finalement, derrière c’est très solide, au milieu, le retour de Cohade va faire du bien c’est sûr donc allez pourquoi pas. Et puis merde, si ça avait chié contre Paris, c’est surtout parce que les Verts s’étaient tiré une balle dans le pied avec des erreurs individuelles qu’on espère ne pas revoir ce soir. Comme je le disais en mars, cette compo c’est soit un coup de génie, soit un plantage total, il n’y aura pas de prestation tiède. Y’a eu combien déjà au final ?

Ah oui, c’est vrai. Désolé, j’ai la mémoire qui flanche un peu.

 

Les buts :

   18e : but de Bayal, 1-0. Début du festival de Saint Max-Alain. Il commence doucement, mais sûrement avec cette offrande déposée sur le crâne du colosse Bayal qui catapulte de toutes ses forces une tête dans les cages d’un Lopes parti aux champignons. Bisevac est déjà à la rue au marquage, c’est le début lui aussi de son festiv-anal.

   39e : but de van Wolfswinkel, 2-0. Max-Alain continue son festival et Bisevac son festiv-anal. Sur une longue balle de Pogba, le gros Serbe se voit comme Jordan et pense avoir de la détente. Sauf qu’il a le cul d’un sumo et que son envolée mesurée à 4 cm de hauteur ne lui permet même pas de sentir le souffle de la balle lui passer au-dessus. Max-Alain lui avait déjà tout compris en démarrant sans même prendre la peine de sauter. Seul sur l’aile gauche il a tout le temps d’avancer, de fixer Umtiti et de servir sur un plateau Ricky au 2e poteau qui marque facilement. Parfait.

   68e : but de Cohade, 3-0. Pour qui sonne le glas ? Ben pour Tolisso. Une cagade digne des meilleurs VHS du « Foot en folie », avec ce pied d’appui qui chasse la balle qu’il veut frapper. Cohade avait bien suivi, colle une gifle au passage au gamin (c’est le métier qui rentre, sans vaseline) et marque avec une frappe au ras du poteau. J’en avais pas demandé autant, mais je prends !

Et celui qui parle le mieux de l’état de détresse de Tolisso, c’est peut-être bien l’ami Camelus Blaah :

 

Les notes :

Ruffier (en chanson, 5/5): sur l’air du refrain de « Bernard Lavilliers » des Fatal Picards et sur une idée du génial Marcelin Albert : « Stéphaaaaaa-aaaane Ruffier ! Mais qu’est-ce tu vas pouvoir faire ? Il t’reste plus d’arrêt à faire ! ». Maintenant, faut importer ça dans les Kops. D’après une stat lue dans l’Equipe, sur les 17 derniers tirs cadrés qu’il a subi, Ruffier en a arrêté 16 (le seul qui soit passé étant une frappe détournée à bout portant). Y’en a encore qui doutent de son niveau ?

Perrin (mais quel patron !, 5/5): il a ruiné tous les espoirs de Lacourgette en 60 min. Après, le mec était tellement au fond du seau que même en lui offrant un penalty, il le rate. Un match absolument énorme qu’il aurait pu encore embellir avec un but (saloperie de barre carrée) : le cap’tain vient de mettre tout le monde d’accord, il est de retour.

Bayal (et bon anniversaire, 5/5): il fêtait son anniversaire dimanche, il avait annoncé qu’il aimerait bien marquer, il l’a fait. Et sur corner en plus. Il avait déjà marqué face à l’Inter, déjà sur corner, mais du pied droit. Cette fois, il envoie une praline de la tête dans le but de Lopes et en même temps 8 000 personnes contre les barrières des Kops. Il lance le derby de la meilleure des manières, bravo mec. En défense, dans une position axiale, il a contrôlé tranquillement Lacazette, bien aidé par Perrin.

Pogba (ce n’est plus une surprise, 4/5): Florentin est capable d’assurer derrière, même dans les matches à enjeu, et ça c’est un truc auquel on ne s’attendait pas forcément. Sobre et appliqué, c’est lui qui lance Gradel sur le 2e but. Rien à redire sur sa prestation, il a été impeccable. +1 parce qu’il a mis de l’engagement dans le bon sens du terme, comme toute l’équipe.

Tabanou (marathonien, 4/5): il n’a pas arrêté de courir sur tout le match, incroyable. Défensivement, il a été très bon (même si on se demande pourquoi il ne presse pas plus Jallet sur l’occasion de Fékir), et offensivement, il a eu le 3-0 au bout du pied. Mais tous ses efforts lui ont coûté un peu de lucidité au moment de transpercer Lopes. Il a joué près de 60 ballons, preuve que le 5-3-2 était plus un 3-5-2 sur la pelouse.

==> remplacé à la 81e par Brison (non noté) dont on a tous espéré qu’il marque un but pour faire de cette soirée un troll parfait et accessoirement se faire payer une verveine gratuite par le Kop rouquin de la Divette.

Théophile-Catherine (on le signe (bis) ?, 4/5): il a touché énormément de ballons lui aussi, et s’il a été moins en vue que d’autres, il a fait un match sérieux en ne se laissant jamais déborder. De toute façon, même s’il ne le mérite pas « objectivement » un 4/5, il a un +1 parce que lui aussi s’est mis au diapason niveau intensité dans le jeu.

Clément (ah où ?, 4/5): quelqu’un a vu Malbranque du match ? Ah oui, il a perdu 18 ballons et n’a réussi que 70% de passes. Faut dire aussi qu’il a eu un pitbull sur le dos pendant plus de 50 minutes. Clément a tellement concassé de la quenelle qu’il en a fait de la purée. Gros match pour lui aussi.

==> remplacé à la 52e par Diomandé (non noté) qui vient donc de faire sa 1e bonne rentrée de la saison ou presque. T’as bien choisi ton match gamin.

Lemoine (ha houx ?, 4/5): quelqu’un a vu Ferri du match ? Le « futur »  de l’équipe de France a complètement explosé, emporté par la grinta d’un mec aux cheveux grisonnants et un seul rein. Comme d’habitude, il n’a rien lâché et a mis en pratique son vœu de ne pas être un bisounours sur le terrain. Mais toujours dans les règles du jeu puisqu’il n’a pris aucune biscotte.

Cohade (Djaizon is back, 4/5): Corgnet au placard, Renaud revient aux affaires. Il a fait ce qu’il sait faire : de la disponibilité pour ses latéraux, accélérer le jeu avec ses passes dans les intervalles, et surtout ne rien lâcher. C’est lui qui presse la défense lyonnaise et récupère le ballon queuté par Tolisso. Le 3e but est pour lui, belle revanche.

 

Rappelez-moi où j’ai été formé déjà ? Ah oui, à Lyon.

Gradel (Fils de Dieu, 10/5): le mec a été tellement au-dessus sur ce match. Je crois qu’il n’a ya pas une occasion des Verts où Max-Alain n’est pas à la dernière passe. La résurrection du pestiféré est impressionnante : au fond du seau il y a 1 an (c’est lui qui perd la balle sur le but de Briand), il était revenu se venger à Gerland et enfonce le clou avec le plus gros marteau qu’il ait trouvé : son cœur. Je n’ai pas été tendre avec lui, mais depuis 8 mois environ, c’est l’atout offensif le plus régulier et le plus décisif des Verts. Max-Alain est en train de rentrer dans la légende, il ne sera jamais oublié après ce derby.

van Wolfswinkel (le déclic ?, 4/5): il trouve le poteau dès les 1ères minutes, mais ce n’est que partie remise. Sur un service 5 étoiles de Gradel, il marque à bout portant son 3e but en 4 matches. Est-ce que l’on ne serait pas en train d’assister à l’envol du Hollandais ? En tout cas, il a semblé bien plus à l’aise avec un autre attaquant à ses côtés. A creuser pour plus tard.

==> remplacé à la 72e par Monnet-Paquet (non noté), rien à signaler. S’est mis au niveau de tout le monde et ça a suffi.

Le coach (bien vu, 5/5) : il a ressorti son 5-3-2 qui avait si bien marché à Gerland, mais qui a coulé face à Paris. Pari gagné pour Galtier, il n’y a pas eu de discussion possible sur le terrain. Je pense que le retour de Cohade lui a enlevé une belle épine du pied, surtout avec la blessure au dernier moment d’Hamouma. Donc Galtier c’est le mec qui gagne des derbies (chez eux ou chez nous), nous ramène un titre et en Europe, tout en révélant des mecs à des postes inhabituels (Perrin, Tabanou). Est-ce qu’il faut ajouter quelque chose à ce bilan ?

Les adversaires : ha bon, ils étaient là ? On avait déjà vu une différence dans l’engagement en mars, là c’était encore plus flagrant. Les quenelles se sont fait marcher dessus, écrasées par le rouleau-compresseur stéphanois. Plaisir de voir Lacazette chialer une nouvelle fois, sans parler des tronches de Lacombe, Aulas ou Bats sur le bord du terrain. Sinon, puisque j’ai parlé du coach juste avant, Fournier est donc le mec qui n’envoie pas Lyon en Europe (bien aidé par la quinarelle Garde la saison d’avant) et qui perd le derby dans le Chaudron. Son bilan me plaît déjà, pourvu que ça dure.

Ça va Hubert ? Ça s’organise bien le chômage ? Il l’a mal pris dis donc !

 

La question minitel : la question a fait le triplé de verveine sans broncher.

Dans la jungle, terrible jungle… 3 caramels plus tard, le Lyon est mort ce soir. Merci aux voisins d’être venus nous voir. Quel match purée ! Mais si on ne devait retenir qu’une chose, ça serait quoi ?

Victoire absolument écrasante de Max-Alain ! Avec plus de 100 voix pour lui, sa prestation divine a recueilli le plus de suffrages, et de loin ! En même temps, on avait pas vu ça depuis très longtemps : il a été de partout, menant parfaitement les offensives et facturant 2 caviars à la fin du mâche. Du caviar justement, on a eu un bon avant-goût avec ces 3 buts, et on veut que ça continue. Rucky vient de marquer 3 buts en 4 matches, alors faut battre le fer tant qu’il est encore chaud comme on dit. Si on reste dans le domaine de la bouffe, si vous voulez savoir comment on fait pleurer une quenelle dans le Forez ( et on prononce Forè), ben il suffit de regarder ce match. Enfin, la Forez Académie (là, on peut dire Forèze avec la liaison) souhaite un bon anniversaire à Mouss et le remercie surtout pour le cadeau qu’il nous a fait.

Bisevac tournant le dos à Max-Alain Gradel (illustration)

 

Les bonus du derby :

Ben oui, b’let, je ne pouvais pas te laisser sans quelques bonus pour fêter ça. Y’en a pour tous les goûts :

  • Lopes, cette gaufrette qui fait le chaud avec Bayal.

Vas-y v’nez les gars, on le marave à la sortie ! Les gars ? Les gars ?

Bon, OK… Non, mais ça va Mouss je rigolais, hein ?

  • Aulas avant et après le passage du train stéphanois. C’est saisissant :

  • Le match est aussi disponible en libre-service, sur les sites spécialisés :

Merci à EnVertEtContreTous à la création et aux Joz pour la diffusion. Les actions de SOPALIN sont en hausse.

  • Le Kop Nord a toujours de bons conseils :

  • Bats a donc fait une autobiographie :

Le volume 2 sortira bientôt :

Le volume 3 suivra peu de temps après :

  • Et pour finir, merci à mon ami @EternalGFunk qui a déniché quelques perles dans la #TeamOL, que j’ai bien envie de renommer la #TeamDevins :

 

Roland Gromerdier

Roland t’offre les images du match. A revoir en boucle !

L’avis d’en face c’est la Gones Académie qui te le filera (ou pas). Et c’est pas de gaieté de cœur à mon avis.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

18 commentaires

  1. On est juste voisins! Et on a quelques problèmes de voisinage ????
    Sinon belle académie!

  2. Ne changez rien Editeur, vous êtes parfait. Je vous soutiens contre ce salaud de Gwen qui veut vous piquer votre place.

    @cesar : merci. Je vais me reposer un peu là du coup…

  3. AAAAhh ! C’est ça qu’est bon !
    Merci Roro, acad’ 3 étoiles !

  4. Superbe académie. Très beau match de Gradel et superbe travail du milieu de terrain avec un pressing très bien organisé.

    Et pour Bats, autant j’ai aimé « Gardien de ma vie », autant ça, c’est mythiquement nul :
    http://youtu.be/cnNS3TOG1Go

  5. Vous avez eu beaucoup de chance. Mais c’est bien bravo, rendez-vous en 2034 hein ! On finira largement devant vous au classement !

  6. C’est clair qu’au retour on va mettre les compteurs à zéro ! Zéro comme le nombre de but que vous marqueré !

  7. Grande Académie.

    je comprends la frustration de décennies de fessées, mais tout ce tapage après 20 ans de disette… Respectez vous les Verts.

    Sinon Gradel…quel match ! il était la fusion de Baggio et Weah.

  8. @Pascal : alors pour la mesure, c’est non. On en a tellement entendu parler de ces 20 ans qu’il faut marquer le coup sur cette fois là. Maintenant, c’est fait, on nous en a beaucoup parlé donc on fait du bruit quand ça se termine, on passe à autre chose, je suis d’accord.

    Quant à Gradel, il nous a rappelé les plus belles heures de Feindouno, quand tu avais l’impression que le mec pouvait tout faire sur le terrain. Sauf que lui, il l’a pas fait contre Ajaccio ou Troyes, mais dans un derby. Et ça, c’est beau.

  9. Ca m’a donné envie de passer boire un coup à la Divette tout ça.

  10. Heureusement que les filles sont là pour sauver l’honneur un minimum (0-6 aujourd’hui quand même), la prochaine fois on vous les envois direct et on se prendra pas trois pions dans la binette.

    Non, mais ce qui m’embête le plus c’est que vous venez d’en reprendre pour 20 ans, là.

  11. Est ce que Lyon est en fin de cycle dans le derby?
    Je dois avouer que voir des stéphanois pavaner au boulot m’a bien fait rire!
    Surtout tant que c’est face au lyonnais.

  12. « Vous avez eu beaucoup de chance. Mais c’est bien bravo, rendez-vous en 2034 hein ! On finira largement devant vous au classement ! »

    « C’est clair qu’au retour on va mettre les compteurs à zéro ! Zéro comme le nombre de but que vous marqueré ! » (belle faute au passage^^)

    On prend note. Mais regarde juste la fin de l’académie de Roland ;). J’ai rien a rajouté.

    Ah si, très belle académie qui pour une fois ce couple à un très beau match :D.

  13. @Marco : ne te gêne surtout pas, Roazh connaît et il en est ressorti vivant.

    @Puel For Life : l’école Jean-Michel Aulas fait des émules ;). Quel troll ce JMA : il prend 3-0 mais trouve encore le moyen de l’ouvrir. Sinon, tu avais vu ça :

    https://www.youtube.com/watch?v=wKgnfixKygE

    @Homerc : disons que c’est le petit coup de grisou qu’ils ont bien cherché. A force de les entendre dire qu’ils étaient chez eux, on peut cette fois leur dire que non.

    @Diomerde : et Vercoutre ?

    @Rikou : merci bieng.

  14. Vercoutre aurait fait ce qu’il avait à faire. Me demandez pas quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.