Bordeaux-Monaco (2-1) : La Scapulaire Académie sort de sa réserve

« L’union des faibles les rend plus forts. »
Déconnez pas, si c’est vrai,
La Ligue des Champions nous tend les bras !!!

C’est le bordel en interne. GACP ne serait plus en odeur de sainteté. King Street, le prêteur (sur gage), ne semble plus tellement croire dans leur bizness plan. Olalalala, quelle surprise… On peut se foutre de la gueule du fond d’investissement pour leur éclair de lucidité mais on peut aussi comprendre leurs doutes. Les prévisions économiques des copains à DaGrosa sont, au mieux, optimistes. Il ne fallait pas tomber dans le panneau. Quand notre Josef parlait de la restauration rapide, c’était pour mieux éviter de parler des sujets qui fâchent. Les comptes ne sont pas bons et les moyens sont limités. Le volontarisme a ses limites.

La vraie stratégie, celle qui est avouée à demi-mot, consiste à attendre l’explosion des droits TV.  Alors quand les médias évoquent les doutes de plus en plus persistants sur la pérennité économique de l’offre de Mediapro, les Américains commencent à trembler. Si les investisseurs ont su s’entourer de techniciens solides sur le terrain, ils semblent malgré tout complètement découvrir les enjeux et la réalité d’une compétition comme la Ligue 1 comme des amateurs. King Street est le vrai propriétaire du club. Ce détail, qui n’en est pas un, est trop souvent oublié.

La relation DaGrosa/King Street au beau fixe

Ce n’est pas un propriétaire tout à fait comme les autres. King Street Capital Management est avant tout (pour ne pas dire « seulement ») une société d’investissement. Le prestige, la victoire sportive et le folklore, ils s’en foutent comme de leurs premières chemises. Le club est une entreprise comme une autre. Petit à petit, ils commencent à comprendre que la mission semble plutôt délicate et plutôt mal partie. Même si tu augmentes la rentabilité sur les hot-dog, il va falloir en vendre une cargaison pour rentrer dans tes fonds. Alors comme de bien entendu, c’est le bordel. Vous connaissez comment fonctionne une société d’investissement ? Non ? Vous savez pourquoi ? Ces hommes aiment la discrétion. On achète, on vend, on fait le ménage, on restructure, on licencie. Ils ne sont pas étouffés par les sentiments ou la culpabilité mais ils font tout ça au calme. GACP n’arrive même pas à gérer les affaires courantes. Les ultras sont encore et toujours en colère. La semaine s’annonce décisive. Le divorce n’est plus très loin. C’est aussi le risque quand on se marie à Las Vegas…

La mariée était trop belle.

Des moulures au plafond, tout ça, tout ça

Ce weekend, Bordeaux recevait donc Monaco, on imagine assez bien la rencontre entre Josef DaGrosa et Paulo Sousa. Retour dans les coulisses de l’exploit :

  • Alors Coach, ça roule ? Tomorrow, on win le match avec the heart.  Paulo, i believe tellement à ce match que j’ai invité la moitié de Bordeaux et de la Dordogne. Alors, on met la grosse équipe avec toutes les stars, pas le choix man !!!  
  • On a visiblement dû oublier de vous dire que Koscielny est blessé, il ne pourra pas jouer
  • Convoquez-le quand même.
  • Non, mais Monsieur DaGrosa, il est vraiment blessé. Il ne jouera pas.  
  • On s’en fout. S’il n’est pas dans le groupe, les invités ne viendront pas. Et on passera pour des cons.
  • Oui, bon ça va hein. Pour compenser, vous mettez la grosse équipe bien sûr ?
  • A vrai dire, on a quelques problèmes de ce côté-là aussi, Mexer, Otavio et Jovanovic sont suspendus, Ait Benasser commence à peine sa première semaine gratuite comme j’aime et Kamano se prépare tranquillement pour le mercato de janvier.
  • Je ne, mais je…
  • Non mais tout va bien. Je vais faire appel à une vieille connaissance. On va faire revenir les surfeurs au stade. Ça devrait vous plaire.

*Paulo Sousa se retourne vers Eric Bedouet*

  • Eric, tu as le planning de Cafu ?
  • Attends Paulo, je vais voir au grenier.

(Cinq bonnes minutes à la bordelaise – comptez une bonne demi-heure facile- plus tard)

  • C’est Bon Paulo, il est disponible. On a une de ces chattes. Il avait une séance de Jet Ski jusqu’au 22 Novembre et le 25 il a réservé trois jours pour s’éclater à Europa Park.
  • Eureka Eric, on va le faire jouer en piston.

Mesdames, Messieurs, en 2019, pour un match officiel, Jonatan Renato Barbosa Cafu a joué un match avec les girondins de Bordeaux. Comme quoi, tout peut arriver. Croyez fort en vos rêves.


Le match

Nous revenons en image sur le match. Comme vous en avez désormais l’habitude, nos services techniques ont légèrement modifié le contenu. Mais l’essentiel est là….

La composition du Jour
Pour résumer, Monaco a une attaque de feu mais un peu con
Et une défense généreuse et sympathique.
Argggghhhhhhhhh, bordel, ça fait du bien


Les Notes

Costil 5/5

Un arrêt du pied, une manchette, un réflexe par ci, un réflexe par-là, Benoit nous sort, une nouvelle fois, un match parfait. Il semble tellement loin le temps où nous le critiquions après chaque match. Benoit redevient sélectionnable en équipe de France. Vraiment hein !!

Cafu 1+/5

Une note assez généreuse pour son investissement défensif et sa jolie passe pour Kalu en seconde période. Vous voyez cette note ? Ben, dites-vous que nous sommes agréablement surpris par son match. Ça vous situe notre niveau de confiance abyssale. Jonathan quitte, le temps d’un weekend, le FC Temps Libre pour retrouver le grand rectangle vert. Dans un rôle de piston, il fut en difficulté mais pas plus que tous ses petits camarades essayés à ce poste. La surprise du chef est remplacée, à la dernière seconde, par Maxime Poundjé, histoire de troller définitivement les monégasques.

Kwateng 2/5

Après avoir tremblé en début de match sur les contres du duo Slimani/Ben Yedder, Enok a pris confiance petit à petit. Ben Yedder a souvent oublié de décaler ses partenaires à côté de lui. Au final il livre une prestation plutôt honorable en étant précieux sur les coups francs défensifs.

Pablo 4/5

Notre brésilien était en feu. Il tacle comme un fou sur le centre en retrait de Ben Yedder, il égalise d’une tête imparable, il a mis Slimani dans sa poche. Nous avons retrouvé le grand Pablo.

Benito 2/5

Loris était complètement à l’ouest en début de match. Il prend un jaune complètement mérité. Il a même réussi à se faire prendre de vitesse par Gelson Martins (plus inoffensif qu’une licorne empaillée). On commençait très sérieusement à regretter l’immense Jérémie Brechet. Le Suisse a entendu nos appels à l’aide. Sa seconde période fut bien meilleure. Vous allez me dire que ce n’était pas bien compliquée. Et vous avez sans aucun doute raison.

Kalu 1/5

Selon le site www.dismoitonnomjetediraiquitues Le Kalu est un prêtre dont la fonction est d’apaiser par ses chants le cœur des dieux. Alors, oui, il est nul. Mais c’est la volonté divine. Et ça marche. Après si vous n’êtes pas convaincu de la sorcellerie de Paulo Sousa, nous ne pouvons plus rien pour vous.

Tchouameni 3/5

Aurélien s’impose naturellement dans ce milieu de terrain. Par moment, il rate des gestes enfantins. Mais comment lui en vouloir ? C’est encore un gamin, il manque de régularité et de coffre. C’est le jeu. Mais bordel, quel volume de jeu, quelle intensité. Il a tout donné. Remplacé à la 87e par Adli pour tenir le ballon.

Basic 2/5

Le croate a commencé par tout rater avant de réussir une passe merveilleuse pour Maja. Il joue tout le match sous la menace d’un carton rouge… qu’il aurait dû prendre à la 75e minute. Au final, Thomas s’est plutôt bien repris après son quart d’heure américain (visiblement, il était invité à toutes les danses par les monégasques)

Préville 3/5

Après une première période compliquée, l’homme à la particule va chercher le match avec ses dents. Il obtient le coup franc. Il le tire. Il gagne un pénalty et le rouge de Slimani. Et il le marque le bougre. C’est le grand chelem. Nous lui devons un peu les trois points.

Hwang 1/5

Aux abonnés complètement absents, le Coréen a tout raté, ses passes, ses tacles, ses dribbles, ses simulations. Mais les girondins gagnent alors on va oublier sa prestation famélique. Remplacé à la 70e par Benrahou qui trouve le poteau sur une de ses premières situations, précieux dans la conservation du ballon.

Maja 2+/5

Invité de dernière minute en remplacement de Jimmy Briand, Josh sort un bon match. Esseulé en attaque, l’ancien attaquant de Sunderland a été précieux par ses appels et sa disponibilité de tous les instants. Il croque un peu la feuille en première période mais Pablo égalise aussitôt. On aimerait le revoir plus souvent.

Nous terminons ainsi cette modeste chronique. Je serai dans les tribunes à Reims. Les champenois ne nous réussissent pas vraiment. Ça va cailler sérieusement. Le match sera pourri. Mais on y sera !!! Vous retrouverez Nausée la semaine prochaine pour vous raconter tout ça. Maintenant que vous avez le temps, perdez-vous sur horsjeu.net et venez tailler le bout de Darcheville sur Twitter.

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château .Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

4 commentaires

  1. Une référence au Duke, rien de mieux. Et ça t’assure un commentaire de Gildas Groseille.

    On s’est tous trompé de Lebowski :on pensait avoir 80 millions, on n’aura même pas de quoi se racheter un tapis.

    Faut pas que ma femme lise ton académie, elle va encore me dire que Dean est joli.

    Super travail Kiki, le Paulo Sousa de Horsjeu. Soit celui qui sublime le mieux les Nanards.

    • Avec les révélations de l’Equipe et de Sud Ouest, on colle à l’actualité… Avec un peu d’avance.
      On aurait préféré se tromper.

    • Pour sûr Nausée ! Et si en plus au passage ça parle des Girondins…
      Where’s the money, Joe ? Where’s the fuckin’ money, shithead?
      It’s uh… It’s down there somewhere. Let me take another look.

      Match moins plaisant que contre Nice. Une première mi-temps peu maitrisée à la fois offensivement et défensivement. Une 2e mi temps mieux maitrisée défensivement, et au final on a pas trop eu peur de l’égalisation. A 11 contre 10 ça aide.
      J’ai bien aimé le test de Kwateng et Benito sur les côtés de la défense centrale puisqu’ils ont été recrutés sur ce profil là aussi. A mon avis ça leur convient mieux que piston… ceci dit c’était pas terrible non plus. Mieux en 2e mi temps, faut dire qu’ils ont jamais joué ensemble à ces postes.
      Cafu-Poundje le bon troll effectivement, mais ça rappelle aussi à quel point le chaos n’est pas si loin. J’avoue que j’ai eu des frissons.
      Ce qu’on en retient avant tout de ce match c’est effectivement cette abnégation de tout un groupe. On ne le redira jamais assez, c’est tellement nouveau que c’est déjà satisfaisant en soi.
      Bon le problème c’est qu’il semblerait qu’on ne le redira peut être déjà plus après cet hiver…
      Les montagnes russes sont encore « marine et blanc ». Voilà que tout pourrait s’écrouler…

      Si Joe DaGrosa s’en va (et surtout tout le sportif qui va avec) je vais pouvoir changer de pseudo.

      Il pourrait soigner sa sortie… « After seeing Les Girondins and this here story I’m about to unfold, well, uh… I guess I’ve seen something every bit as stupefying as you can see in any of those other places, and in English too, so I can die with a smile on my face, without feelin’ like King Street gypped me. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.