Olympique Lyonnais-Sparta Prague (2-1), la Gones Académie livre ses notes

Début des matchs européens. Non, la petite musique de la Ligue des Champions ne retentira pas cette année à Gerland, mais c’est presque une preuve de bon goût, la gueguerre des droits télés ayant offert à BeIn Sport et Canal + la diffusion exclusive de la C1, ne vous laissant pas le choix si vous voulez la voir chez vous: payer. Lyon fait donc ses débuts sur W9 et Torben et son fiston sont donc allés voir le match dans un bar (chose qui se reproduira pour les matchs de cette compétition. Avis aux amateurs) pour sauver leurs oreilles d’un duo de commentateurs qui fait frémir: Balbir-Ferreri. Autant dire que voir un match commenté par ces deux là dans un bar, c’est bien, parce que le bruit ambiant atténue leurs performances orales.

Garde dispose d’un groupe de plus en plus étoffé. A part Gourcuff et Bastos blessés (Mvuemba n’étant pas qualifié, je ne le compte donc pas dans les joueurs absents pour le coup), les joueurs les plus importants sont disponibles. Devant Vercoutre, Garde choisit de faire souffler Lovren qui revient de blessure, histoire qu’il soit frais pour le match contre Lille. La défense est donc composée de Réveillère, d’une charnière Bisevac-Koné et de Dabo. Malbranque et Gonalons sont à nouveau associés à la récupération, Grenier joue les numéros 10, Lacazette à droite et Lisandro en face ont un rôle d’ailier et Gomis est en pointe. Je ne sais pas ce qu’a Garde contre Briand en ce moment, mais ce dernier joue les coupeurs de citron sans que cela soit mérité ni que Lacazette soit particulièrement brillant à chaque sortie… Je ne m’étendrais pas sur la composition du Sparta Prague, je ne connais absolument pas ce club et ses compositions habituelles. D’ailleurs, si un fan du championnat tchèque lit ces lignes et veut tenter une académie, Horsjeu recrute, y a pas de soucis. Ou pour n’importe quelle académie, tentez votre chance!

Venus jouer le contre, les Tchèques se font piétiner durant une vingtaine de minutes, période où l’OL commence à vendanger de l’occasion à la pelle. La fin de la mi-temps est plus équilibrée, le staff tchèque replaçant deux joueurs offensifs, Husbauer et Kweuke, plus bas lorsque leur équipe doit défendre. Le surnombre occasionné permet au Sparta de mieux gêner la circulation de balle, rendant moins fluides et moins efficaces les transmissions de Grenier et de Malbranque. Une dizaine de minutes de flottement suivent, avant que l’OL ne manque de trouver à nouveau la solution par deux fois. Puis, peu avant la mi-temps, Dabo joue un ballon aérien un poil anodin. Pas de bol pour lui, Kaderabek ne sait absolument pas lire une trajectoire et expédie un coup de boule puissant… dans la nuque de Dabo qui est séché instantanément. Quelques minutes d’inquiétude, un arbitre qui ne réagit pas forcément super rapidement alors que Dabo est tombé raide et ne bouge plus (ni ne réagit)… KO, il reprend à peine connaissance quand il est évacué. Umtiti rentre juste avant la mi-temps pour le suppléer.

La physionomie du match ne va guère changer pendant la demie-heure suivante. L’OL domine, d’abord vainement, avant de trouver par deux fois la faille dans la défense tchèque et enfin ouvrir le score. A 2-0, on pourrait se dire que c’est tout bon pour l’OL, surtout avec Bilbao qui ne fait qu’un pauvre nul de son côté. Il faut pourtant que l’équipe commence à baisser sérieusement d’intensité durant le dernier quart d’heure, presque immédiatement sanctionnée d’un but. Le Sparta joue alors crânement et logiquement son va tout, histoire de s’en sortir avec un nul plus miraculeux que celui de l’OM. Mais ils ne parviendront pas à revenir. L’OL s’impose donc dans un match qu’il a maîtrisé les trois quarts du temps, de manière assez logique. Une inefficacité chronique empêche toutefois l’équipe de plier le match à la mi-temps…

Les Gones:

Vercoutre: 3/5. Il ne peut rien sur le but, mais fait le boulot ailleurs. Ceci étant, sur le but comme sur une ou deux de ses détentes, la même question reviendra: Lloris il aurait pas pu la sortir/capter? Mais bon, Vercoutre assure pour le moment le boulot correctement, pas de souci là dessus.

Dabo: 3/5. Il était en jambes et assez percutant. Pas de bol, il se fait mettre KO sur le terrain. La bonne nouvelle est qu’il sera dans le groupe qui affronte Lille. C’est l’essentiel je crois.

Koné: 4/5. Bien meilleur que ce que l’on pouvait attendre de lui, et de loin. Présent dans les duels aériens, précieux en défense, il a livré un match digne de ses meilleures prestations de l’an passé. Alors, certes, le niveau du Sparta Prague reste une énigme, mais c’est quand même agréable d’avoir un retour de Koné dans ses meilleures dispositions.

Bisevac: 4/5. Il était le patron de la défense, il a assumé ce statut sans problème.

Réveillère: 1/5. Il continue sa série « un match, une boulette ». Cette fois-ci, c’est une erreur de placement et de marquage qui permet au final à Prague de revenir à 2-1. Ceci étant, pour sa défense, il a souvent été amené à faire ce genre de course pour repiquer au centre en ce début de saison. Maintenant, entre la sienne et celle de Garde, je vous laisse décider à qui revient la responsabilité de ce choix entre consigne tactique ou inspiration du joueur. Un bon match à part ça.

Malbranque: 5/5.Il a été enfin remplacé en cours de match. Alors qu’il a été de nouveau très bon, il n’a toujours pas marqué malgré une belle occasion juste avant sa sortie. Ca viendra, sans doute pour le derby où il plantera un doublé. Placé derrière Grenier, s’engageant un peu plus que Gonalons dans le jeu offensif, il permet à l’OL de disposer en phase offensive de deux meneurs capables d’orienter le jeu. Et ça marche depuis trois matchs. Si les Lillois veulent bien être gentils et continuer dans leur lignée, on aimerait que ça continue.

Gonalons: 4/5. Enorme à la récupération malgré un carton une nouvelle fois dispensable, il s’est montré sur quelques attaques lyonnaises, sans réussite. Il continue de justifier son statut d’international et le pire est qu’il ne donne pas l’impression de forcer outre mesure son talent.

Grenier: 4/5. Encore pas mal de déchets dans les transmissions, c’est le seul défaut qu’il faut lui noter puisque cette fois, contrairement à d’autres, il a été dans le bon tempo dès le début du match. Il continue sur sa lancée et résorbe un peu les problèmes qui trainent depuis le départ de Juninho, en ce moment. Ses corners sont quasiment tout le temps dangereux et redeviennent une arme dans l’arsenal lyonnais. Il a d’ailleurs trouvé une nouvelle solution: on balance un missile sur la tête d’un coéquipier qui sert plus de rebond qu’il ne frappe la balle et ça fait but.

Lacazette: 3/5. Son jaune est logique. S’il y a effectivement contact, il semble avoir pris des cours avec un acteur porno pour la crédibilité de sa mise en scène. Inspiré quand il jouait collectif, en pétant plusieurs fois les reins du latéral gauche du Sparta, il fut nettement plus insipide quand il a tenté trop souvent de percer seul. Alors certes, sur une ou deux fois, cela se justifiait, mais il a abusé de cette solution.

Lisandro: 3/5. Même un match comme celui là ne me réconcilie pas avec Lisandro sur l’aile gauche. La preuve? Il s’est montré quand il était dans l’axe… Si Garde utilise cette solution pour avoir du monde en soutien de Gomis, ce qui peut se comprendre avec le schéma tactique adopté, cela laisse trop souvent Dabo seul pour défendre et contrer sur son aile. C’est ce qui avait plombé Cissokho, on va pouvoir voir ce que cela va donner pour Monzon. Ceci dit, même en défenseur, sa présence fait flipper les adversaires, la preuve.

Gomis: 2/5. Grâce à « son » but, il n’a pas moins. Il fut sponsorisé par les viticulteurs du Beaujolais et des Côtes du Rhône ce soir…

Les entrants:

Umtiti (pour Dabo, 43e): 3/5. Une surprise pour moi de le voir entrer alors qu’on avait Monzon sur le banc. Certes, il a été formé initialement à ce poste, mais quand même… Une prestation correcte, bien plus défensive que ce qui est requis pour ce poste toutefois. Mais il est plus crédible en latéral que Lovren ceci dit…

Monzon (pour Lisandro, 63e): non noté. Une nouvelle entrée en demie teinte, à un poste qui n’est pas le sien. Il n’a pas les capacités pour servir l’équipe au mieux dans le dernier quart d’heure pour différentes raisons. Un peu comme Dabo quand ses premières entrées en match se faisaient à la place de Briand…

Fofana (pour Malbranque, 83e): non noté. Il fallait blinder le milieu de terrain et faire souffler Steed qui avait beaucoup donné. Le choix est logique.

Torben se met peu à peu à la page. Il dispose de la sienne sur Facebook, mais la Gones Académie a aussi droit à sa section à elle seule. La page du site est bien aussi. Si vous ne voulez pas que Pierre Menès devienne sélectionneur de l’Equipe de France après DD, aimez Horsjeu sur Facebook. Si si.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. D’après les quelques supporters niçois que je côtoie, Monzón ne sera regretté que pour ses frappes (cpa), et un peu pour son apport offensif. Comme tu l’avais déjà dit il a les même défauts que le frère de Issa Cissokho. J’espère me tromper et qu’il vous sera utile! bisous

  2. Où l’on commence à comprendre pourquoi les dirigeants on laissé partir Lloris et que l’on n’avait aucune raison d’avoir les foies.
    On avait un excellent gardien derrière une défense de dreum, on a maintenant un très bon gardien derrière une très bonne défense.
    Vu ses prestations depuis le début de la saison on se dit que l’inspiration de vendre RVR était aussi finalement la bonne.
    Par contre j’anticipe un peu mais Mvuemba ne m’a pas du tout convaincu contre Lille hier.

  3. Torben tu as fait péter les notes cette fois-ci, plus de 2 dans le genre « il a fait comme d’hab, son boulot » :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.