C’est bien ici pour se moquer de Thierry Henry ?

23

Bravo l’esprit Coubertin…

Absolument.
Car pendant que le roi David fait passion en Argentine, le pote de Pierre Ménes continue son petit bizness en MLS. ça n’intéressera pas grand monde parce que ça ressemble quand même pas des masses à du football, mais passons.
Dans ce résumé du match contre Dallas, vous verrez Titi se vautrer lamentablement à 2:22 en tirant mal un coup-franc en mode « pute » et en ne le cadrant même pas. Sportivement minable et techniquement nul…
Le Français trouvera le moyen de sauver les apparences en adressant une passe décisive qui n’empêchera pas les Red burns de NY de perdre.

23 thoughts on “C’est bien ici pour se moquer de Thierry Henry ?

  1. Quel talent, le Titi national n’a plus rien à prouver avec ses centaines de buts marqués, mais aujourd’hui il nous montre qu’il peut viser le poteau même sans les mains. Le challenge sportif les enfants.

  2. finalement, si ce n’est les salaires, le soccer américain n’a rien à envier au football chinois.

  3. J’ai toujours pensé n’avait aucun talent. Il n’est plus capable de marquer un but de manière noble. Sans lui, Arsenal met 3 buts à Milan… tout est dit.
    En plus il pleure trop pour être crédible.

  4. Le but était grand ouvert et le coup franc trop axial !
    Henry Thierry ne relève que les challenges à la hauteur de son talent, là trop facile (comme un symbole de femme de chambre new yorkaise) puisque même sans s’aider de la main c’était faisable, par contre combien aurait pu faire une passe dans le dos de la défense, mais en retrait grâce au poteau ????
    Gloire à toi Henry Thierry, gloire à toi !

  5. Et il dirait quoi le chevalier ?
    « C’est pas Ryan Giggs qui l’aurait loupé contre Lille !!! Et en C1 en plus, pas dans un championat qui fait rien qu’à regarder les couilles de Bekham. »
    Après, normalement il se calme.

  6. Une vidéo à regarder avec deux doigts dans les fesses pour de meilleures sensations et un plaisir intact.

  7. Y sont pas, en majorité, d’origine irlandaise les new yorkais ?
    Si c’est le cas, dommage! Titi aurait été pardonné par le pays des verts pouettes.

  8. Simple pari avec le joueur à sa gauche.
    « Ton cul que je la met sur le poteau ! ». Son indisponibilité s’élève à 6 mois.

  9. Moi ce j’aime chez Titi c’est quand il fait sa gueule de dégouté et qu’il reste planté là comme un con, comme s’il se disait « mais je comprend pas,compte tenu de mon talent, normalement c’était dedans, je suis trop écœuré de la life,ce soir j’appelle Arsène et je lui en parle et après j’appelle Robert, putain mais pourtant moi j’ai musclé mon jeu, la vie est parfois si injuste »

  10. C’est probablement le poids du brassard qui l’a trop fait pencher sur la gauche au moment de tirer, c’est dur pour Titi d’être nommé leader de l’équipe, être au-dessus des autres, des larmes de souffrance lui échappent à chaque fois qu’il déçoit ses coéquipiers.

  11. Ah, l’Amérique…

    Avec leurs influences, ils auraient pu avoir la technique et la grinta des sud américains, et la combativité des anglais… Ils ont eu l’inverse…

  12. Une défense de pucelles violé un nombre de fois par des beaufs texans. Il manquait aux joueurs de Dallas un lasso pour que ça finisse en rodéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.