Le monde amateur, c’est pas toujours très beaux, en tous cas au Chili. On ne sait pas s’ils lisent trop Pierre Ménes, écoutent trop Mc Foot-X, ou s’ils devraient y aller plus mollo sur la drogue, mais le service leur demande s’arrêter.

[jwplayer mediaid= »33113″]

5 thoughts on “Le journal du hard amateur : impacts latinos-faciaux

  1. Je ne savais pas que Jean Luc Reichmann était footballer et encore moins chilien (à 2:00).
    Sinon je pense qu’il y a simulation de la part de l’arbitre…

  2. Chais pas si c’est le montage mais on a l’impression que ca part en couilles d’un coup d’un seul. Le kickage d’arbitre à terre est un modèle du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.