Comité de vigilance médiatique du lundi 25 mai

Le comité a été particulièrement occupé au cours de ce week end riche en déclarations, descentes, et non évènements médiatiques.

Les prédictions qui restent valables

« On va permettre à Marseille d’être champion en battant Bordeaux lors de la dernière journée » Savidan dans L’Equipe du 22 Mai.

« Je suis convaincu que ça va se jouer à la dernière journée » Même jour, Planus en accord partiel avec Savidan.

La prédiction qui semble un peu moins solide une journée après

« La L2 c’est inconcevable »Landrin, dans L’Equipe du 23 mai.

Sur l’équipe.fr le même jour à 23h30 « L’espoir n’est plus vert » « Saint-Etienne n’a plus son destin entre ses mains après sa défaite ».

C’est sûr qu’avec un entraîneur comme ça, l’ASSE n’a rien à craindre

« Notre position au classement n’est pas dramatique ».

Alain Perrin a la positive attitude dans L’Equipe de ce dimanche.

La bête en calcul mental du week-end

« J’espère juste que ça ne se jouera pas au goal average ».

Benoît Cheyrou, au micro de Foot + samedi soir après les matches, montre qu’il n’a pas bien saisi les scénarios pour que l’OM soit champion.

In bed with Chamakh

Dans l’Aujourd’hui sport de ce samedi. A propos de Chamakh :

« Marouane Chamakh … voudra faire chavirer une dernière fois les fans les plus jeunes qui se pâment devant sa plastique et son abnégation ». Soit le journaliste qui a écrit ça est le plus grand fan de Chamakh, soit Aujourd’hui sport partage ses pigistes avec Têtu.

In bed with Gourcuff

Le même journaliste, dans Aujourd’hui Sport de ce lundi, commence son article intitulé « Yoann, le beau lot » de la façon suivante : « Cheveux à peine séchés, teint hâlé, chemise blanche avec cravate noire cousue dessus en trompe l’oeil, col largement ouvert et dévoilant son torse… » Plus de doute possible, ce journaliste est un véritable fan de Bordeaux

Le pire jeu de mots / titre de la journée

« Nantes errements ». Aujourd’hui Sport, aujourd’hui…

Son rival

« La poisse, en Vert et contre tout ». Aujourd’hui Sport, aujourd’hui encore, plus qu’hier, moins que demain.

La métaphore filée du week end

« Il manque un point final » A la une d’Aujourd’hui Sport ce dimanche, accompagnant une jolie photo de Chamakh et Gourcuff.

« Trois points de suspension »En page 3 le titre pour l’article sur le match Bordeaux – Monaco.

Le comité imagine qu’ils en étaient plutôt fiers en salle de rédaction. Préparons nous à des articles intitulés « un point c’est tout » en prévision de Caen – Bordeaux.

La métaphore concurrente reléguée

Dans L’Equipe de ce dimanche : «  La chanson dédiée à Juninho, qui avait bien failli lui faire verser une larme juste avant l’entrée des équipes, alors que, sans faire de cinéma il s’apprêtait à demander à ses … cannes de monter les marches séparant le tunnel de la pelouse ».

Les trois points de suspension avant « cannes » et le fait que l’article ne soit signé que par des initiales nous laisse penser que le journaliste a eu un peu honte quand même. Enfin… le comité espère…

C’est déjà fini ?

Dans L’Equipe Mag de ce samedi un entretien avec Alou Diarra dont le titre est « Les tournants de notre saison ». Il n’y aurait pas comme un léger problème de timing ? Publier ça à la veille de deux journées de championnat pendant lesquelles tout se joue ?. La semaine prochaine, Alou Diarra « notre parcours triomphant dans la ligue des champions 2009 – 2010 ».

L’impartialité selon Dugarry

Remercions Canal + et Grégoire Margotton d’avoir enfin mis un terme aux suspicions de partialité qui entouraient la personne de M.Christophe Dugarry. Certes le comité ne l’a pas vu « serrer le poing » sur le premier but bordelais, encore moins « applaudir » sur la prise de balle de Ramé à la 92ème minute, mais le comité a cru comprendre qu’il se trouvait sur le plateau en qualité de supporter bordelais. Ceci expliquerait peut-être cette légère tendance à mésestimer l’actuel deuxième du championnat dont il fit montre toute la saison.

Le comité s’est également repu ce week-end de l’appréciation de M. Christophe Dugarry sur le premier but de Kezman face à Valenciennes et vous laisse libre de toute interprétation : « c’est vrai que ça c’est des occasions faciles ».

Des rivalités géographiques complexes

« J’espère que Nancy va battre Marseille. Je sais, pour avoir des contacts là-bas, que les Lorrains n’aiment pas trop les Marseillais. Donc ils vont tout faire pour tenir en échec l’OM, dans le pire des cas. »

Grégory Sertic sur omplanete

Qui c’est le ouf ?

« Le grand ouf de Bordeaux ». Titre d’un article de l’équipe.fr après la victoire de Bordeaux ce samedi… Pendant quelques instants, avant d’ouvrir l’article, des images ont défilé dans les têtes du comité : Chamakh, Diawara, Diarra, Planus…

Les pieds dans le plat ?

Dans Aujourd’hui sport du 24 mai, le journaliste s’emballe sur la performance de Cana et finit dans une envolée lyrique « Alors il a conclu la tête haute et les deux pieds devant hier soir ». Explications s’il vous plaît… ? Il nous semble au comité que l’expression « les deux pieds devant » s’applique à une personne décédée, et Cana a l’air plutôt en forme ce matin à la télévision…

Surveiller et punir première partie

Maintenant que Claude Makelele, non pardon… Bazin, a pris le pouvoir au PSG tout le monde a hâte de voir quels seront les premiers mouvements estivaux.

Un petit extrait de la biographie de Claude paru dans L’Equipe Mag nous met l’eau à la bouche. Selon lui il faut « nettoyer les saletés qui restent, au niveau des joueurs, du staff technique et de la direction… Il faut faire le ménage au PSG ».

Surveiller et punir seconde partie

Dans ce qui constitue l’article / entretien le plus surprenant, peut être même effrayant, du week end, les journalistes intrépides de l’équipe mag sont allés chez Tony Chapron, l’arbitre qui parlait aux oreilles des ch’tis. On apprend avec surprise qu’il lit du Michel Foucault « Surveiller et Punir », qu’il « aime bien aller au restaurant tout seul, juste pour regarder les gens » et qu’il est de gauche, il avait même les cheveux longs quand il était jeune. Tony se considère comme un « ethnographe du football ».

Notons que le président de VA, Mr Descourrieres semble être en désaccord avec Tony sur ce point puisqu’il le considère plus comme une « raclure de bidet » selon les dires de Tony. Affaire à suivre…

Dans la peau de Pierre Ménès

Dans Aujourd’hui Sport de samedi Pierre nous expose son quotidien, qu’il veut hélas partager avec nous (dans tous les sens du terme).

« Si vous prenez un taxi, c’est la nouvelle question à la mode. Alors M’sieur Menezzzzzz (avec un « s », s’il vous plaît…), Gourcuff, y reste ou pas ? ».

Certains d’entre nous ont pris des taxis ce week-end et (heureusement) aucun d’entre nous n’a été interpelé par un « M’sieur Ménezzzzzz ».

Au hasard des articles

Une dernière page fascinante dans l’Aujourd’hui Sport du 24 mai, consacrée au jeune prodige belge Eden Hazard, meilleur espoir de ligue 1 cette saison. Dès le titre « Hazard, le réservoir dogue » on sait qu’on va avoir droit à du bon travail. On enchaîne avec bonheur sur une colonne intitulée « Eden dans son jardin » qui évoque sa progression au LOSC, enfin on finit par un entretien avec son père, Thierry Hazard, qui après vérification n’est pas l’interprète du « Jerk », simplement un homonyme, mais ça personne à Aujourd’hui Sport ne semble souhaiter le préciser.


Si vous voyez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : editeur@horsjeu.net

7 thoughts on “Comité de vigilance médiatique du lundi 25 mai

  1. tres sympa. J’aime le ton et le contenu.
    Ravi de partager des remarques si ma vigilence capte certaines infos non contrôlées par le C.V.M.

  2. Ca fait plaisir qu’on remette ce C.. de Dugarry à sa place.
    Surtout n’oubliez pas Paga non plus svp.

  3. Notez bien mes mots, Makelele sera président du PSG d’ici 5 ans avec Wenger comme entraineur

  4. Notez bien mes mots, dans 2 ans, Leonardo reviendra au PSG comme directeur technique avec la ligue des champions en ligne d’émir…

  5. Punaise, il y a deux ans, le biloute du 59 était déjà là et ses posts étaient déjà illisibles. Ou alors les ch’timis ont tous le même pseudo, le même cerveau déconfit et le même « langage » d’extra-terrestre.

    En tout cas, le policier était déjà trop occupé à se branler plutôt qu’à effectuer les taches qui incombent à sa fonction.

    Bon, d’une certaine façon, il en faisait d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.