#GIANNIBRUNOCHALLENGE : Les challengers 1/2

Voici la sélection tant attendue des meilleurs challengers au #GianniBrunoChallenge.

Je remercie tous les cœurs purs qui m’ont fait des suggestions et aidé à constituer cette liste.

Pas de suspens inutile, quelques-uns font mieux que Gianni (pour rappel, 10,6% de territoire non découvert, la valeur étalon). Mais je vous les présenterai dans un autre article.

J’ai sélectionné 13 joueurs. Ils ont joué dans les coins les plus extrêmes de France. Je vais vous présenter leur score au challenge, par ordre décroissant, et leur parcours dans les clubs les plus à l’ouest, est, nord, sud de France.

Si vous n’avez jamais attendu parler du #GianniBrunoChallenge ou si vous n’avez pas saisi toutes les subtilités du calcul du score, je ne vous juge pas. Mais allez vite (re)lire cet article d’introducfion.


Le faux frère

Il est Belge, attaquant et a été formé dans le nord. Il a aussi joué au LOSC mais la comparaison s’arrête là. Côté est, Baptiste Guillaume a joué au RC Strasbourg (champion de L2 – 2017). Ensuite, il ne s’est pas assez aventuré à l’ouest (SCO Angers) ni au sud (Nîmes Olympique) pour vraiment rivaliser avec G. Bruno. Il a quand même vu du pays et sa jeunesse lui laisse un espoir d’améliorer son score. Bien que son prêt récent à Valenciennes montre qu’il n’a pas bien compris dans quelle direction il devait poursuivre sa carrière.

Baptiste Guillaume – Lille (0,6%), Strasbourg (0,2%), Nîmes (14,2%), Angers (14,4%) = 29,4%


Le meilleur en activité

A ma connaissance, aucun joueur actuel de L1/L2 ne fait mieux. Comme G. Bruno, il réalise son score en ayant connu seulement 4 clubs (le strict minimum) en France. Cela ajoute du cachet à la performance. Découvrant l’existence de ce challenge récemment, Jonas Martin a profité de la fin du mercato pour signer au Stade Rennais FC en provenance du RC Strasbourg. Il avait déjà exploré les latitudes extrêmes en ayant joué pour son club formateur du Montpellier HSC puis en étant prêté à Amiens SC en 2011. Le seul joueur de la sélection qui n’a pas joué dans le Nord-Pas-de-Calais.

Jonas Martin – Montpellier (10,6%), Amiens (3,3%), Strasbourg (0,2%), Rennes (5,4%) = 19,5%

Là, vous vous dites « mais, en fait, il faut avoir deux prénoms dans son patronyme pour briller à ce challenge ou quoi ? ». Et bien non, c’est finalement observé mais c’est un hasard. La suite va le démontrer.


L’international

Tous les sélectionnés sont des grands champions aux yeux des cœurs purs que vous êtes mais ici on parle d’un vrai cador. Né à Boulogne-sur-Mer, il a logiquement débuté à l’US Boulogne. Une ascension fulgurante l’emmène ensuite plein ouest au Stade Brestois puis au FC Metz où il découvre la D1 en 2004. Finalement, Franck Ribéry, qui a tout compris au challenge, termine son parcours en France à l’Olympique de Marseille avant de traverser les frontières d’un pays devenu trop petit pour lui.

Franck Ribéry – Boulogne sur Mer (0,4%), Brest (0,1%), Metz (9,3%), Marseille (6,8) = 16,6%


Le rebelle

Il a commencé son parcours par le PSG puis l’OM. Il aurait pu enchaîner sur des clubs prestigieux mais insignifiants dans le cadre du challenge (OL, ASSE, AJA, par exemple). Mais, Jérôme Leroy a préféré, enchaîner les diagonales en France. Entre 2003 et 2006, il lui suffit de 3 ans pour se constituer son parcours : EA Guingamp, RC Lens, FC Sochaux. Il est passé par tous les points cardinaux mais n’a jamais atteint le club le plus extrême de sa catégorie. A l’image de ses performances footballistiques, il est bon mais il laisse le sentiment qu’il aurait pu mieux faire.

Jérôme Leroy – Marseille (6,8%), Guingamp (2,0%), Lens (1,2%), Sochaux (3,5%) = 13,5%


Le vétéran

Né à Dunkerque, l’USL Dunkerque est un passage obligé et permet de faire un score parfait au nord. La suite de sa longue carrière (principalement en D2) le fera passer par le Toulouse FC puis le Stade Brestois. Mais, après 19 ans de carrière, en 2009, Robert Malm ne s’était encore jamais aventuré dans à l’est de la France. C’est chose faite lorsqu’il signe dans son 14eme club, à l’AS Cannes, à 36 ans. Il était temps.

Robert Malm – Dunkerque (0,0%), Toulouse (10,6%), Brest (0,1%), Cannes (2,3%) = 13,0%


L’acharné

Comme Gonzalo Higuain, il naît à Brest, d’un père footballeur. Il est pourtant formé au LOSC où il découvre la Ligue 1 en 2005. Larsen Touré jouera aussi en Ligue 1 avec le Stade Brestois, avant de découvrir le sud de la France en jouant à Arles-Avignon. Son parcours pro, s’arrête ici, sans jamais avoir exploré l’est. En 2017, il annonce se mettre au MMA. Finalement, après avoir découvert le championnat d’Andorre, il se lance un dernier défi, plus géographique que sportif. Il signe en amateur au SC Schiltigheim, dans l’agglomération strasbourgeoise. La localisation idéale pour parachever un bon score au challenge.

Larsen Touré – Lille (0,6%), Brest (0,1%), Arles (12,0%), Schiltigheim (0,2%) = 12,9%


L’efficace

Contrairement à une majorité de sélectionnés, il a ce point en commun avec G. Bruno d’avoir réalisé son challenge dès ses quatre premiers clubs. Formé à l’OM, il y croise Jérôme Leroy en 2000. Une rencontre que l’on imagine inspirante pour les futurs choix de carrière de Jacques Abardonado. Le défenseur central enchaîne ensuite, en France, avec le FC Lorient, l’OGC Nice et Valenciennes FC, tous en L1.

Jacques Abardonado – Marseille (6,8%), Lorient (1,5%), Nice (1,3%), Valenciennes (1,4%) = 11%


Le goaleador

Pour ce challenger, on change de génération. En tant que footballeur, il n’a pas connu les années 2000. Il a bourlingué dans toute la France, principalement en D2. Ses talents de buteurs lui ont permis d’être meilleur buteur trois saisons consécutives (1990-91-92) en D2 avec le RC Strasbourg. Avant l’est, Didier Monczuk avait couvert le sud au FC Istres. Il a aussi joué au Stade Brestois et à l’USL Dunkerque. Remarque loin d’être anecdotique: parmi les sélectionnés nés en France, il est le seul à ne pas être né dans un département d’un bout de la France (qui borde une frontière ou un littoral). Les prédispositions pour le challenge seraient peut-être innées.

Didier Monczuk – Istres (10,6%), Strasbourg (0,2%), Brest (0,1%), Dunkerque (0,0%) = 10,9%


Pour conclure cette première sélection de challengers, rappelons que Gianni Bruno réalise 10,6% à son challenge. Tous les joueurs que je viens de vous présenter sont donc moins bons. La suite des sélectionnés est exclusivement composée de joueurs qui sont meilleurs que Gianni. Ce hall of fame des points cardinaux français sera à découvrir la semaine prochaine.

MinusGermain

13 commentaires

    • De mon côté, je me concentre sur la France, mais je veux bien accompagner celui qui veut faire un autre pays.

  1. Robert Malm me semblait pas mal mais il n’a pas fait mieux que Grenoble à l’Est.
    Gravelaine manque d’un passage dans le Nord.
    Vairelles c’est pas mal : Rennes Lens Nancy Bastia

  2. Hâte de connaître le podium!
    Question Robert Malm: Cannes n’est il pas plus au sud que Toulouse? Ou une ville ne peut compter dans 2 catégories?
    Sinon Toifilou, avec le combo Monaco-Bastia-Lens-Rennes, il n’est pas dans le top?
    Bravo pour ce que bous faites

    • Effectivement, j’ai considéré qu’un club ne peut compter que pour un seul point cardinal. Donc, je compte Cannes seulement pour l’est dans la carrière de R. Malm.
      T. Maoulida, c’est très bon: Monaco (1.3%), Bastia (2.2%), Lens (1.2%), Rennes (5.4%) = 10.1%, juste un peu mieux que Gianni Bruno. Je regrette de l’avoir oublié… Merci

  3. Et ben voilà, je sais bien qu’Istres allait plomber mon Dédé Monsczuk.
    De toute façon, une ville aussi proche de Fos(se septique) ne peut être que puante.

  4. Excellent !
    À l’international, Diego Forlan doit être pas mauvais ( en considérant argentine pour l’ouest Uruguay pour le sud, Japon à l’est et Angleterre au nord)
    Enfin c’est sans doute pas le seul

  5. Ah Monczuk me paraissait effectivement un peu juste mais je savais pas qu’il était si proche quand même… Quelles sont vos méthodes de calcul ? Qui vous paye ? Êtes vous le frère de Gianni Bruno ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.