Notre Footballologue analyse France-Croatie (0-0)

Notre Footballologue semble vouloir bosser pour Marianne.

Une crise de régime permet parfois la constitution d’un Front Populaire capable de fédérer l’adhésion nationale autour d’un eudémonisme collectif…ou la nomination d’un Raffarin spécialiste ès marketing pour une gouvernance par les affects susceptible de fabriquer l’adhésion de citoyens désaffectés. Et la Marinière devient le revers du bleu marine…

Passer de Michèle Alliot-Marie à Rachida Dati et maintenant Nadine Morano, de Djorkaeff à Henry pour désormais Ribéry, et même, troquer Pasqua pour Besson, Hortefeux ou Guéant, Blanc pour Thuram puis Rami… suffit à constater qu’à l’image de cette équipe de France pour le football hexagonal, l’UMP est à la droite française ce que le lycée professionnel est à l’Education Nationale. Si l’investissement de soi dépasse de beaucoup le narcissisme, les difficultés apparaissent dès lors que l’individu-fonction (un métier en guise d’éducation pour la masse ; impact player, « prises de guerre » et autres cautions pour l’ « élite ») se révèle incapable d’obtenir les résultats escomptés, ci le pouvoir, là les titres, pour la majorité une maison sur 25 ans à taux révisable garanti par incantation (« travailler plus pour gagner plus. ») Dès lors, il convient de se débarrasser des « dysfonctionnants » sous peine de désaffection définitive au produit par saturation des affects.

Ainsi, les « salopards » réintègrent la scène et M6 se félicite d’une audience inférieure de 2 millions à la moyenne des matches de l’edf tandis que la FFF multiplie – en vain – les appels afin de remplir le Stade de France. Marquise fin de régime, Jean-François Nasri entend faire place nette pour son boulot de dans 6 ans et n’hésite pas à remettre à sa place de porteur d’eau le capitaine François Diarra. Sur la pelouse, l’équipe se présente en 4-2-3-1 avec deux récupérateurs à plat (Diarra-Matuidi) derrière Malouda-Nasri-Ménez et Benzema. Expérimenté, Alain Malouda s’applique à servir de relais entre les lignes défensives et offensives du milieu, laissant à Clichy le soin de déborder pendant que Matuidi compense en cas de contre attaque. Seul impact player sur le gazon, Ménez s’agite côté droit à la 18ème puis dézone, mais l’ensemble reste amorphe. Dans un 4-2-3-1 à deux MC à plat tel que la France et la Croatie le pratiquent, la capacité à trouver les milieux offensifs dans le dos de la paire de milieux défensifs adverses reste essentielle mais le manque de mouvement des attaquants combiné à la faiblesse technique des relayeurs condamnent le spectacle. La percussion plein axe de Benzema qui trouve Ménez côté droit via Nasri pour un centre vendangé par le Madrilène illustre la recette à employer face à ce système pour l’unique action française de la première mi temps. En face, Modric donne matière aux écoles de football puisque, trouvé une fois entre les DC et les MC, il provoque une faute aux abords de la surface consécutive à un retour catastrophe de Diarra (14ème.)

Mi temps : (de mémoire…) « Ce qui est indispensable en économie, c’est d’assumer la réalité de ses convictions. »
Sur RMC, Jean-Marc Silvestre s’excuse auprès des médecins de l’hôpital public qui l’ont sauvé et assume jusqu’au suicide sous peu.

A voir : Jean-Marc taxe (sic) les clubs anglais de « lessiveuses » tandis que le mari de Marine condamne Ribéry…

A peine réintégré, Nicolas Ribéry s’empresse de menacer Dominique de Gourcuff d’une explication au croc de boucher. Peut-être est-ce cela qui motive les sifflets accompagnant son entrée à la 68ème en remplacement d’un Alain Malouda étrangement agressif, tandis que Rémy succède à Ménez histoire de titiller les omlecs du phocéen. La partie se poursuit, chacun s’appliquant à chercher un appel dans l’intervalle ou entre les lignes mais seul Roselyne Rami – design by Gaultier – s’assure la prochaine couv’ de So Foot en se pétant la clavicule sur une bicyclette « osée » (live de l’équipe, 94ème.) Khôlos kagatos flamboyant lors du titre de champion conquis à l’ONU, Rodrigue orphelin de Corneille depuis, Dominique de Gourcuff n’en est pas moins conspué à son tour lorsqu’il remplace Jean-François Nasri.

Deux matches « sucettes » pour faire passer la pilule… la France découvre la difficulté de vivre avec sa part de LP, feint de s’indigner qu’ils votent sans adhérer et camoufle les affreux sous une fripe à la mode. Marinière… puisqu’il n’y a plus que ça qu’à faire.

4 thoughts on “Notre Footballologue analyse France-Croatie (0-0)

  1. Mouais, j’ai toujours autant de mal avec ce concept de footballologie: ça se veut drôlatique, décalé, (im)pertinent, rafraîchissant mais au final c’est juste lourd, illisible, inintéressant et chiatique.
    Aussi bordélique et indigeste à lire que du Chérif Ghemmour « Contre-football et total étalage d’analogies culturelles moisies ».

    PS : Si quelqu’un me répond « Fais-en autant pour voir », qu’il m’explique plutôt en quoi cet article est brillant et intéressant, ce qui aurait l’avantage (bien plus pratique et constructif) d’infirmer mon propos.
    Analement parlant.

  2. @ Oxiana

    On ne peut pas dire que ton argumentaire à l’encontre de cet article soit particulièrement développé. Tu te contentes juste d’aligner quatre termes dévalorisants, point barre.
    Puis, cerise sur le gâteau, tu demandes à tes éventuels contradicteurs de te répondre en évitant d’utiliser la ficelle dont tu t’es servi…
    En te singeant, j’appelle ça de l’escroquerie intellectuelle.
    La bise.

  3. Quel manque d’animation, mieux vaut polémiquer sur la lose des gooners, les nains du Barça ou les ados de Cristiana, apparament.

    @ Eric A Deux Balles

    En guise d’argumentaire, je t’invite à comparer cet article du footballologue avec la dernière académie de Tahar (« la One, Two, Three »). Cela m’épargnera une longue et ennuyeuse explication de texte : si l’un des deux a la prose d’un Ghemmour, tu sauras vite lequel.
    En tout cas, merci de ta participation anale.
    La bise aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.