Notre Footballologue note France-Albanie (3-0)

5

Notre Footballologue est un condensé de savoir.

Diplomatie : Monsieur le Président Blanc assiège le château de Skanderberg avec une mécanique alter-clarckiste.* Si deux noires valent une blanche, quid d’un prix Nobel yéménite ?

Faire avec où faire sens…

Des individualités du calibre de Ribéry et Benzema penchent à gauche et tout le collectif taquine le Z-spot. En leur absence, Blanc s’émancipe et propose – enfin – une animation offensive originale. Face au 442 d’un adverse incapable d’enchaîner trois passes, la France enfile sa camisole habituelle mais le Président glisse un Cabaye dans sa manche. « 442 modulable » selon l’auteur ou 4231 asymétrique avec un couloir gauche abandonné à Evra-Malouda soutenus par M’vila tandis que le côté droit profite de l’entente Cabaye-Debuchy et de la vitesse de Rémy. Si Gomis s’installe en pointe, la position de Nasri s’avère plus surprenante. Portant naturellement à gauche, le Citizen penche à droite et offre une solution d’appui à Rémy ou Debuchy. Ainsi, les petites touches de Nasri succèdent aux longues passes de Cabaye et la paire aspire le jeu côté droit. Pelée par deux décennies d’extase, la couronne de France invite le sieur Clarck à se retirer.

Un autre clarckisme est possible…

 

1er, 5ème, 10ème, 12ème… Cabaye lance Rémy et enfonce le côté droit, les Albanais encaissent : 1-0, Malouda, 10ème. Monopolisant le ballon, la France relance court vers M’vila qui sert Cabaye, jeu long pour Rémy soutenu par Debuchy et Nasri tandis que Gomis veille dans l’axe. A gauche, la culture tactique de Malouda lui permet d’occuper le flan aux côtés de Evra et les deux grognards percent de la médiane (3ème, 6ème.) Premier but sur jeu long, second but suite au jeu court tout en contres favorables de Nasri pour Rémy : 2-0, 38ème. Cabaye permute avec Malouda puis cède sa place à M² pendant que Reveillère remplace Evra. Le buteur est en mode Gromis mais, plus offensif, M² pousse Nasri plus bas et offre le troisième but à Reveillère : 3-0, 66ème. Soucieux de goûter au paradis, le poulailler exige Cissé qui, enthousiaste et grotesque, tire au pigeonnier. Finale de poule mardi…

* : Référence à l’illustre Christopher Clarck dont le membre penché vers la gauche (lapeyronite gauche) forgea la notion de clarckisme.

5 thoughts on “Notre Footballologue note France-Albanie (3-0)

  1. Un milieu Marvin – Yann – Yohan – Samir, mardi avec Kevin et Loic à l’attaque ça le ferait bien.
    Et Jeremy – Eric – Adil – Mathieu en def.
    Et Christian entraîneur.

  2. Merci pour l’explication du Clarkisme, après la n-ième lecture d’un de vos articles je m’étais décidé à chercher l’origine de cette expression.

    Sinon, un peu légère votre analyse aujourd’hui.

    :D

  3. @Jambay: Anticipant le jeu sur les côtés, le 442 albanais tente d’y enfermer l’adversaire dès la médiane. Couple attaquant + milieu centre au pressing tandis que le médian de côté recule se pacser avec son latéral. Les couloirs sont verrouillés mais l’axe est béant. Ainsi, Cabaye saute le premier rideau pendant que Nasri apporte le surnombre côté droit. Entre son quinté et Courbis, Luis Fernandez regrette l’absence de jeu sur les côtés de « sept équipes de France. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.