Le récapitulanal de la semaine

Tout ce que vous avez pu lire (ou rater) chez nous depuis mardi.

Les partenaires particuliers

Coeuravec-lesmains-620x2501

Pour ce week-end, Max Vinasse vous distille ses bons conseils en matière de paris bourrés.

Les académies

onzeanal2016

Mardi, Kast & Deutsch ne savait plus trop sur quel pied danser (Metz-Bordeaux, 0-3, et Montpellier-Metz, 0-1).

Mardi encore, Luissette poursuivait sa monographie ethnologique des Hauts-de-France (Valenciennes-Lens, 1-2).

Mercredi, Kiki Musampala a déjà commencé à regretter de commenter les matchs des Girondins. (Bordeaux-Angers, 0-0).

Le même jour, Mauricio Vincello sortait de son silence pour exprimer toute sa lassitude (NY Red Bulls – Impact Montréal, 1-0).

Jeudi, Mèch Tuyot a ramené un copain. (Brest-Reims, 2-1).

Ce vendredi matin, Georges Trottais a dénoncé un social-traître transalpin (Toulouse-PSG, 2-0, et Ludogorets-PSG, 1-3).

Et c’est alors que tout ce précipite en cette fin de semaine : c’est tout d’abord Gruger Rocher qui surgit en châtiant du dogue (ASSE-Lille, 3-1).

Marcel Picon nous narre une défaite – ça, on est habitués – mais aussi de croustillantes anecdotes ferroviaires (Nancy-Nice, 0-1).

 

Le comité

 

comite01

Mardi, Unai Emery se prend pour Stéphane Plaza.

Mercredi, l’entraîneur Parisien a visiblement adapté son discours.

Jeudi, René Girard est tout près d’insulter des aïeules.

Vendredi, le comité a pris une RTT. Non, ce n’est pas pour célébrer l’anniversaire d’Arsène Wenger.

A la semaine prochaine,

Le service rattrapage.

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.