La 32e journée présentée par l’OCDDE Académie

c’est serré devant, moins derrière

Bilan de journée assez paradoxal : la montée est aujourd’hui à la fois plus ouverte, tout en s’étant précisée. Pour être plus clair : 2 points entre le 2nd et le 5ème. Puis un trou de 5 points (voire 6 avec le goal-average) qui s’il est rattrapable en 7 journées, laisse tout de même aujourd’hui beaucoup moins d’espoir aux dijonnais, nîmois ou autres havrais, car cela devrait coïncider avec les défaillances d’au moins 3 équipes devant eux. Néanmoins, mes qualités de pronostiqueur étant renommées bien au-delà de Bran, je signalerai qu’au-delà de plusieurs défaillances, la perspective de confrontations directes leur laissera tout de même une chance :

claendrier

Caen aura 4 confrontations directes avec le top 8, 3 pour Nîmes ou Dijon. Ca tombe bien, un Nîmes-Dijon se profile d’ailleurs vendredi. Ce qui risque d’éclairer davantage ce haut de tableau. En revanche, Le Havre et Guingamp ont un calendrier beaucoup plus dégagé. Mais bon, d’un autre côté, on a plus de chances de passer un bon moment dans une soirée remplie de jolies demoiselles, que dans une soirée de thons. Encore faut-il en chopper une, parmi les jolies. Voilà, c’était pour le point à propos de l’inutilité des statistiques. Bon du coup, de cette rubrique aussi par effet domino. C’est la beauté du sport.

Donc, lors de cette 31ème journée, hormis ce petit trou en tête, peu d’évolutions notables. Et pour cause : 8 matches nuls. En même temps avec seulement 19 buts, heureusement qu’on a eu deux terrains à 8 buts. Bref, Monaco a une nouvelle fois été tenu en échec pendant qu’Angers battait Nantes et Dijon n’avançait que lentement. Le lendemain, les bretons ne profitent pas de l’aubaine, et ne peuvent que récupérer leur 3ème place après leur nul à domicile. Enfin, Caen ratait la même chance de prendre la 2ème place le lundi, après un nul au Havre. Sinon, pour l’anecdote, Nîmes obtenait un point à Arles en jouant pendant 75 minutes avec un joueur de champ.

  1. Monaco 60 pts +23
  2. Nantes 55 pts +19
  3. Guingamp 55 pts +12
  4. Angers 54 pts +16
  5. Caen 53 pts +19
  6. Nîmes 48 pts +8
  7. Dijon 48 pts +2
  8. Le Havre 47 pts -1

Dans les bas-fonds du classement, le Gazélec reste à 12 points de la zone rouge, Sedan à 9. Les manceaux, auteurs de la seule autre victoire de la journée face à des tourangeaux quasi-sauvés, gardent espoir sur le plan sportif, ce qui est déjà une bonne chose pour peut-être dégager d’autres horizons. Ils restent néanmoins relégables.

  1. Laval 35 pts -4
  2. Istres 35 pts -6
  3. Châteauroux 34 pts 0
  4. Niort 34 pts -4
  5. Clermont 34 pts -10
  6. Arles-Avignon 34 pts -14
  7. Le Mans 33 pts -15
  8. Sedan 25 pts -15
  9. Gaz. Ajaccio 22 pts -15

Pas de calendrier des confrontations directes donc. Surtout que c’est le maintien, faut pas déconner. Toutefois, le tableau du dessus devient plus pertinent puisqu’à priori, si une équipe du haut de tableau peut craindre toutes les équipes, qu’elles jouent la montée ou leur maintien, un relégable a beaucoup plus de raisons de craindre le résultat d’un match face à bien classé. Rien que pour les raisons qui font d’un classement ce qu’il est. Sauf que si on oublie (momentanément bien sur…) Sedan (qui de surcroît va affronter 5 des 8 premiers) et Ajaccio à 12 pts, chaque équipe rencontrera un des 8 premiers 3 fois, sauf 4 pour Istres (mais ils joueront 3 de ces matches à domicile). Bref on attendra l’élagage du sommet du tableau pour aller observer ses racines.

Angers 2 – 0 Nantes

Arles-Avignon 1 – 1 Nîmes

Dijon 1 – 1 Châteauroux

Gaz. Ajaccio 0 – 0 Auxerre

Istres 2 – 2 Laval

Le Mans 1 – 0 Tours

Lens 2 – 2 Sedan

Monaco 1 – 1 Niort

Guingamp 0 – 0 Clermont

Le Havre 1 – 1 Caen

32ème journée, quoi de beau à se mettre sous la dent ? Un Nîmes-Dijon à enjeu pour le haut, un Sedan-Gazélec sans enjeu pour le bas. Un Auxerre-Monaco et un Caen-Lens pour les amoureux de…non je vois pas. A part que pendant que les autres membres du haut de tableau se déplacent chez des équipes menacées, Monaco et Caen peuvent, à priori, réaliser une bonne opération. Le reste concerne le maintien.

 

Vendredi, 20h

Caen : 5ème, 52 points

Lens : 10ème, 40 points

smc-rcl

Un match dont on voit difficilement comment il pourrait échapper aux Caennais, si la montée est toujours bel et bien l’objectif : ils ne perdent plus à domicile depuis 3 mois, tandis que les Lensois n’ont pris que 2 points hors de leurs bases, en 6 rencontres depuis janvier. Par ailleurs, les pas-de-calaisistes ont un quart de finale de Coupe de France à jouer mercredi, qui est la seule chance d’avoir un peu de lumière dans cette saison assez terne. Ce match n’est donc pas leur priorité, entre le fait de n’avoir plus rien à jouer en championnat et d’éventuellement se blesser, à quoi bon tenter de briser la meilleure défense ?

Clermont : 16ème, 34 points

Le Havre : 8ème, 47 points

cfa-hac

Pour que le pseudo club doyen puisse monter, il va falloir ne pas laisser de points en Auvergne, chez la lanterne rouge des équipes à domicile, en confirmant la victoire enregistrée à Nîmes. Mais Clermont a retrouvé un semblant de solidité, en ne s’étant incliné que 3 fois en 2012…pour 7 nuls et 2 victoires. A défaut de marquer, les auvergnats ont compris qu’il ne fallait pas en encaisser. Les joies et plaisirs du foot moderne sont enfin parvenus jusqu’au centre de la France. C’est pourtant pas si loin, la Bourgogne, même à dos de mulet…

Laval : 12ème, 35 pts

Arles-Avignon : 17ème, 34 pts

sl-aca

Un match plus équilibré qu’il n’y paraît puisque si 5 places les séparent, ces 2 équipes n’ont qu’un point de différence et peuvent toutes deux légitimement croire au maintien. D’autant plus que leur trajectoire se ressemble quelque peu : 5 matches sans défaite, et 9 points encaissés. Petit avantage aux Lavallois qui reçoivent, possédant une bonne attaque à domicile tandis que la défense Arlavignonnaise ne présente pas énormément de garanties à l’extérieur (dernier blanchissage le 11 janvier).

Le Mans : 18ème, 33 points

Istres : 13ème, 35 points

fclm-fci

Un match similaire au précédent, où l’écart du classement est bien plus grand que celui des points. Il n’en demeure pas moins qu’en s’imposant, les Manceaux passeraient devant leur adversaire du jour. Ils viennent d’ailleurs de stopper leur série de défaites, et une seconde victoire consécutive à domicile permettrait de respirer, un peu. Ce qui ne serait pas non plus un exploit puisqu’Istres ne s’est plus imposé à l’extérieur depuis la fin Septembre. Pis, un seul point pris hors de leurs terres depuis les 6 matches de janvier.

Nîmes : 6ème, 48 pts

Dijon : 7ème, 48 pts

no-dfco

Rencontre à priori la plus intéressante, du moins pour la montée. Si l’on suit la série de Nîmes, cela devrait être une victoire. Cela serait bien venu face aux dijonnais, mais loin d’être acquis puisque ces derniers enchaînent les matchs sans défaite, et y compris à l’extérieur : une seule défaite, à domicile face à Monaco, en 2 mois. Allez un nul et on n’en parle plus, on prépare la saison de D2 pour l’an prochain.

Niort : 15ème, 34 pts

Angers : 4ème, 54 pts

no-dfco

Angers n’a plus perdu depuis 2 mois et peut poursuivre sa jolie route. Une deuxième place hors de Jean Bouin et un adversaire qui présente de moins bonnes stats à domicile que les angevins à l’extérieur. Mais méfiance puisque les Niortais sont les rois du nul, dont le dernier en date à Monaco.

Sedan : 19ème, 25 pts

Gaz. Ajaccio : 20ème, 22 pts

rcs-gfca

Les deux sont inséparables depuis 20 journées, ensemble jusqu’au bout. Dernier point pris à l’extérieur pour Ajaccio : le 21 décembre. Sedan viennent eux de trouver la méthode pour s’imposer à domicile, l’adversaire pour la vérifier est idéal. Mais un 0-0 ne décevrait personne.

Tours : 11ème, 38 pts

Guingamp : 3ème, 55 pts

fct-eag

Maintenant qu’ils sont montés sur le podium, les bretons comptent bien y rester. Un nul moyen à domicile le week-end dernier et des performances à l’extérieur pas très reluisantes, malgré la dernière victoire trompe l’œil à Sedan. En face, des tourangeaux relativement sereins à domicile et qui n’ont plus que ça à faire, essayer de faire plaisir à son public. Pour info, c’est la 17ème affluence, avec moins de 4 000 spectateurs en moyenne. Quand on sait que ces chiffres sont gonflés, pas sur que les joueurs y trouvent leur motivation.

Samedi, 14h

Auxerre : 9ème, 42 pts

Monaco : 1er, 60 pts

aja-asm

Auxerre n’a plus à domicile perdu depuis 3 mois, tandis que les Monégasques sont toujours invaincus en 2013 et meilleure équipe en déplacement. Mais ils avancent à un rythme peu soutenu depuis les 4 dernières journées, sans pour autant que cela ne s’affole derrière. Un bon petit 0-0, pour faire plaisir à BeIn.

Lundi, 20h30

Châteauroux : 14ème, 34 pts

Nantes : 2ème, 55 pts

lbc-fcn

A l’instar de Monaco, Nantes n’a pris « que » 4 points lors des dernières sorties et sent le souffle des poursuivants dans son cou. Pour reprendre un peu de couleurs, il suffirait de réitérer la performance des Angevins il y a deux semaines, à savoir s’imposer à Châteauroux. Mais ils ont été les seuls à y parvenir cette saison…Ne pas revenir avec une mauvaise surprise serait peut-être le meilleur des résultats.

Poutoux d’Hiddoto Panglébite

8 thoughts on “La 32e journée présentée par l’OCDDE Académie

  1. La Ligue d’Eux c’est vraiment un champianal pour les génies. Rigobert a hâte de voir tous ces jolis graphiques sur le FC Metz l’année prochaine.

    Bravo Poutoux d’Hiddoto Panglébite Thonon Gaillard !

  2. Psychédéliques ces graphiques, mais beaucoup plus clairs que les losanges d’avant.
    Je suis tout excité et stressé par ces 7 journées à venir. J’espère que l’une d’entre elles me fera jouir précocement.

  3. Merci,

    @Rigobert : trop tôt pour en parler, j’espère franchement enlever virtuellement un des D de l’OCDDE. Mais il est possible que j’en reste également aux Poiré-sur-Vie – Châteauroux et autres Metz – Lens donc peut-être qu’on verra du joli rose l’an prochain. Ah c’est grenat ? OTAN pour moi. A défaut, on pourra peut-être en voir pour la prochaine journée.

    @Tristanec : merci, même si sais que je ne peux rivaliser avec des photos lycéennes en string..quoiqu’en kaleidoscope avec les effets psychdéliques que voit Peyes..

    @Peyes : ouais je trouve aussi que c’est plus clair ainsi et puisqu’il paraît que c’est plus joli..Après, si y a des propositions pour plus d’infos/clareté, je suis ouvert… »Serré devant, moins derrière ».

  4. Le rose est au grenat ce que Gros membre n°1 est à Gros membre n°2 : c’est à dire, vraiment rien à voir ! Mais même en rose je jouirais de voir un graphique sur le FC Metz.

  5. Je viens de comprendre que cette académie introductive était pour « notre » Ligue, brrr.
    Très intéressant. On va déjà en profiter encore 6 journées et puis on verra bien l’an prochain.
    Mais vu le calendrier de l’EAG et la maturité du SCO, ça m’étonnerait que Nantes ET Caen complètent l’ascenseur.
    Pour ne rien cacher, j’espère Nantes (du groom Der Zakarian) et Gwengamp, par liens du sang.
    J’essaie pourtant de me convaincre n’avoir rien contre les Normands et Angevins.
    Mais y crois-je quand les uns m’ont volé triple Jean et les autres mon petit Claudiu, soleils de mes saisons passées?
    A la douceur angevine, l’apocalypse.
    Aux Bas normands.
    A Nantes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.