La Tuikacademie vous parle d’Europa League

Les Allemands font également la leçon aux Roumains.

Les Allemands ne coulent pas que les Grecs.

La semaine européenne avait mal commencé pour les Roumains. Tout ceci à cause de Sir Alex qui avait décidé de brader le match en Turquie face au Galatasaray. L’emblématique entraîneur des Red Devils avait décidé de faire tourner et bien entendu les Turcs l’ont emporté. Malgré leur victoire contre Braga (avec un gros match du Portugais Rui Pedro), le CFR se retrouve donc mal engagé pour la qualification pour les 8è. Ils devront faire un meilleur résultat à Old Trafford que les Turcs au Portugal. L’éthique sportive dans le groupe est entachée par ce choix du coach écossais. Mais bon comme c’est un club roumain qui en fait les frais…

Hier soir, 5è journée d’Europa League. Dans un stade comble, les joueurs de Reghecampf recevaient les Allemands de Stuttgart. Ce qui devait être une grande fête et une confirmation fut un véritable naufrage pour les Stelisti.

 

 

Reghecampf ressortait son 3-4-3 pour jouer contre le 12è de Bundesliga avec un trio Szakala – Gardos – Chiriches derrière et les feux follets Latovlevici – Chipciu sur les côtés. Ce qui s’apparentait à un pari qui avait réussi contre Molde ou le Viitoria Constanta allait mener les Stelisti au cauchemar en moins de 30 minutes.

En face, les Allemands se déplacaient avec quelques beaux noms sur la feuille de match en commençant par l’élégant capitaine Tasci, Kuzmanovic, Harnik ou encore Ibisevic. A l’aller, les Stelisti avaient décroché un bon nul 2-2.

Le match commence de la pire des façons pour les Roumains. Sur un corner à la 5è, Gardos oublie de prendre Tasci au marquage et le capitaine allemand trompe Tata de près (0-1). A la 17è, sur un coup-franc tiré côté gauche, Tatarusanu a une prise de balle hasardeuse. Harnik en embuscade au second poteau en profite et marque dans le but vide (0-2). Les joueurs roumains ont la tête au fond du sac et ceci ne va pas s’arranger face à la vitesse des joueurs allemands qui profitent des boulevards dans la défense locale. A la 23è, Okazaki profite de l’espace dans le dos de Chipciu, viole Szakala à l’entrée des 18m puis trouve Sakai dans l’axe qui trouve une trajectoire parfaite qui ne laisse aucune chance à Tatarusanu. On est bien : 0-3. Les Roumains tentent fébrilement de relever la tête grâce à l’excellent Adi Popa. Mais à la 31è minute, le très bien élevé Sakai seul sur le côté droit centre au deuxième poteau et trouve Okazaki. Le Japonais seul au deuxième poteau place le ballon dans le petit filet à l’opposé (0-4).

 

Harnik trompe Tata de près

 

C’est la mi-temps. Les Allemands en ont mis quatre. Les commentateurs essayent de se rassurer en disant que la Mannschaft menait 4-0 contre la Suède avant de se faire reprendre en seconde mi-temps. Le choix tactique de Reghecampf est discuté. Les 3 centraux ont pris l’eau et les espaces dans le dos de Chipciu et Latovlevici sur les côtés ont été très bien exploités par les Allemands. La doublette internationale Bourceanu – Pintilii a également pris le bouillon au milieu face à un trio allemand. D’ailleurs à la 32è, Reghecampf réorganisait déjà son équipe pour un 4-4-2 un peu plus équilibré en faisant sortir Gardos.

La seconde mi-temps est la continuation du naufrage. A la 55è, Chiriches se fait martyriser par Harnik côté droit et suite à un cafouillage dans la surface, Okazaki trompe Tatarusanu du point de penalty. 0-5.

Les Roumains sont submergés, ils n’arrivent même plus à faire un contrôle et une passe, les Allemands semblent courir deux fois plus vite et être 20 sur le terrain. Heureusement la bonne éducation des visiteurs les amènera à brader la seconde période lors de laquelle ils auraient pu ajouter au moins 5 buts. Finalement Costea « sauvera » l’honneur des Roumains à la 83è.

Fin de match sur ce score de 1-5. Les Stelisti tombent de leur piédestal et il faudra aller accrocher un point à Copenhague pour se qualifier. Les Allemands n’ont pas eu à forcer leur talent tant les Roumains ont été faibles, cependant on a pu observer la belle gestuelle de Kuzmanovic et l’activité des Okazaki, Harnik, Traoré et Sakai.

Les joueurs :

1/5 Tatarusanu a quand même eu le courage de rester 90 minutes.

0/5 Le trio Szakala – Gardos – Chiriches. Ils ont pris un bouillon monstre contre les attaquants allemands et aucun n’a démontré une taille patron sur ce match. Inquiétant pour Chiriches et Gardos.

0/5 Latovlevici avait tout le côté gauche pour lui. C’était un peu trop.

1/5 Chipciu avait tout le côté droit pour lui. Malheureusement dans ce système, son manque d’expérience en tant que défenseur lui fait faire de grosses fautes de placement (cf le pion d’Okazaki). S’est bien battu cependant.

0/5 Bourceanu et Pintilii. Affreux, sales et méchants.

2/5 Adi Popa a été le seul à essayer de se révolter.

0/5 Rucescu et Tanase n’ont pas eu de ballon à exploiter mais ils ne se sont pas non plus battus pour en avoir.

-4/5 pour Reghecampf qui se prenait pour le roi du monde avant ce match suite aux bons résultats du Steaua en Liga I Bergenbier et en Europa League. Son choix désastreux a conduit ses joueurs à l’échafaud.

5/5 pour Gigi Becali qui a préféré encourager tout le monde suite au match plutôt que de les enfoncer. L’homme a pour une fois fait preuve de psychologie.

 

5/5 pour les fans qui n’ont cessé de chanter et seule une petite poignée est partie à 0-5. Un petit aperçu de l’ambiance en seconde période… http://www.youtube.com/watch?v=BJpCLuPhh_k&feature=relmfu

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. La défaite cuisante du Steaua a été fêtée par les supporters des autres clubs, les médias débâtent du fait qu’il faille ou non que tous les Roumains soutiennent les clubs roumains en Coupe d’Europe.  Le Steaua et Cluj restent en lice pour se qualifier pour le printemps européen. Ca fera quasiment autant de clubs que les Français.

 

La bise anale (à l’allemande).

 

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.