Lens-Angers (0-0), la Sco Académie livre ses notes

Le Stade Rennais de L2, c’est le SCO

RC Lens – SCO Angers (0-0) : La SCO Académie stoppe l’hémorragie
Mais pas les relances anales
Bonjour à tous,

Le match :
4 jours après leur défaite contre Caen, les Angevins, 6e se déplaçaient chez le 3e, Lens, qui les devançaient de 7 points. Match sans pression pour les angevins, la montée étant quasi impossible, même en cas de victoire, tandis que les lensois avaient besoin d’une victoire pour récupérer la 2e place et reprendre leurs distances avec Nancy et Niort, respectivement 4e et 5e. Statistiquement, c’est la 4e équipe à l’extérieur qui affronte la 5e équipe à domicile,

La compo :
Coach Moulin est privé de Bouka Moutou, Auriac (blessés) et de Boufal (suspendu) en plus des blessés de longue date (Keita, Gomez, Ayari, Ben Othman). Retour dans le groupe d’Eudeline, Konaté (suspension terminée), Gamboa, Frikeche (choix du coach) et de Malicki (de retour de blessure).
L’équipe se présentera donc dans son inamovible 4-4-2 avec une charnière Konaté – Thomas, ainsi que Boyer qui remplace Bouka Moutou à gauche. Frikeche et Manceau sont associés à la récupération, Eudeline et Diers ayant pour mission d’animer les ailes. Devant, Yattara évoluera en pointe, soutenu par Blayac.

Les temps forts :
Une très bonne entame des Lensois, qui vont mettre la pression sur le but de Malicki pendant 15 minutes, avec notamment une frappe sur la transversale.
Angers réagit par l’intermédiaire d’Eudeline qui s’infiltre dans la surface tel un ch’ti dans sa cousine, et par Manceau dont la frappe est détournée par Areola d’une belle claquette.
Les Lensois sont dominés et je me prends à rêver d’une victoire au pays du terril, mais une cagade de Konaté sauvée par Malicki nous permet de nous ramener à la dure réalité de la Ligue d’eux et de notre classement.
La 2e mi-temps repart sur une domination lensoise, qui concorde avec la sortie de l’excommunié El-Jadeyaoui, fantômatique aujourd’hui. Pas de grosses occas’ néanmoins, si ce n’est pas un centre de Baal qui ne trouve pas preneur, et un coup-franc de Landre bien sorti par Malicki.
Dans les 20 dernières minutes, Angers subit mais réagit par l’intermédiaire d’Eudeline dont la frappe rase le but lensois, mais c’est Lens qui a la plus grosse occasion du match avec un but de Touzghar refusé pour hors-jeu (logique ?) à la 89e minute, suite à une  erreur de Gamboa.
Fin du match sur ce score de 0-0, qui n’arrange ni les angevins, définitivement écartés de la montée, ni les lensois, qui à force de jouer à qui va dépuceler sa soeur, pourraient rater la montée, et même se faire doubler par Niort (comme un symbole d’anomalie génétique).

L’anal-yse:
Un match correct sans plus, un peu décevant pour un match annoncé comme un choc. Les angevins ont globalement dominé la première période, mais ont baissé physiquement en 2e mi-temps, la faute aux 2 jours de récupération en moins que leurs adversaires. Beaucoup de déchet technique dans les phases offensives, ce qui n’a pas permis d’amener le danger aussi souvent que d’habitude sur les buts adverses.

Les points forts:
Le dernier match de Ligue d’eux joué à l’extérieur sans encaisser de but remontait au 17 Janvier (contre Chateauroux), et Angers n’a gardé ses cages propres que 4 fois durant la 2ème partie de saison. Autant dire que le fait de ne pas prendre de but est un grand motif de satisfaction. Mention spéciale à Malicki, qui a vraiment fait le boulot aujourd’hui. Le duo Frikeche – Manceau a également bien tenu le milieu de terrain adverse face au trio AEJ – Valdivia – Le Moigne.

Les points faibles:
Outre l’attaque, où Blayac et Yattara ont eu beaucoup de mal à exister, il faut souligner les erreurs de concentration des joueurs, trop nombreuses, et qui amènent souvent des situations dangereuses (frappe de Valdivia, but refusé de Touzghar).

Les notes:

Malicki (5/5): Dad is home. Papa s’est réinstallé dans les buts angevins, et avec la manière. Parades, placement, communication, tout y était. Une petite sortie hasardeuse toutefois, mais un gros match.

Boyer (la moyenne/5): Titulaire à gauche avec la blessure de Bouka Moutou, Fabien a fait son match, sans fioritures. A plutôt bien tenu son coté, mais propose moins offensivement que son prédécesseur au poste.

Thomas (3+/5): Inamovible dans la charnière, Romain a encore rendu une bonne copie. Il a bien géré Touzghar (sauf sur le but), et a été solide dans les duels, et précis dans la relance. Attention quand même à l’excès d’engagement, surtout après avoir déjà pris un avertissement.

Konaté (2-/5): De retour après sa suspension, Djibril a alterné le bon et le moins bon. Plutôt solide dans les duels, pas très bon dans la relance, il nous a gratifié d’une cagade qui aurait pu coûter un but sans l’arrêt de Malicki.

Angoula (la moyenne/5): Voir Angoula sponsorisé par La Boucherie, ca fait toujours un peu peur sur un terrain. Mais Gaël a livré un match sérieux, même s’il a eu beaucoup de travail défensivement, les offensives adverses passant majoritairement sur son côté.

Frikeche (3+/5): Un bon retour du soldat Rayan comme titulaire. Volontaire, il a été présent à la récupération et a comme toujours bien orienté le jeu.

Manceau (3+/5): Vincent enchaîne les matchs, mais reste constant dans la performance. Associé cette fois-ci à Frikeche, il a parfaitement secondé son compère, avec beaucoup de volonté. Une très belle frappe à son actif, malheureusement sortie par Areola.

Diers (2+/5): Pour sa 2e titularisation en 5 jours, Charles a encore semblé à court de forme. Mais à la différence de lundi, il ne s’est pas cramé dans des courses inutiles et a bien aidé les milieux axiaux en phase de récupération.

Eudeline (3+/5): Un bon match pour Yohann, après sa piètre exclusion à Clermont. Dans tous les bons coups, il a constamment taché le slip de son vis-à-vis et n’a pas ménagé ses efforts. Grosse occas’ en début de match qui aurait mérité meilleur sort.

Blayac(1+/5): Toujours pas. Déjà en dedans contre Caen, il a récidivé. Peu de ballons touchés, il n’a jamais pesé sur le jeu et n’a été d’aucune aide à Yattara. Un + pour son retour défensif qui annihile une grosse occasion de but lensoise.

Yattara (2/5): Il a souffert face à la charnière Kantari – Landre, très physique. Il n’a pas trouvé de solutions et a beaucoup râlé, contre l’arbitrage ou lui-même. Auteur de la passe qui amène l’occas’ d’Eudeline en 1ère mi-temps.

Socrier (la moyenne/5) pour Blayac (66’): Une rentrée quelconque, dans un match pas forcément taillé pour lui. Aurait pu (dû ?) bénéficier d’un penalty pour une main de Kantari dans sa surface sur un de ses débordements.

Gamboa (3-/5) pour Diers (77’): Beaucoup d’envie chez Ludovic, qui s’est vraiment donné dès qu’il est entré sur la pelouse. De bonnes intentions, avec notamment une belle frappe et des interceptions, mais une perte de balle largement évitable qui amène le but refusé. Il doit progresser dans ce domaine s’il veut obtenir un statut dans l’effectif.

Le coach (pas de risques/5): Tellement peu habitué à pouvoir effectuer 3 remplacements non forcés, il n’en a effectué que 2. Pas de prises de risques dans la tactique, mais aurait pu faire sortir Diers un peu plus tôt.

L’adversaire (consanguins/5): Visiblement rattrapés par la pression de la montée ou par le fait de jouer devant 40 000 spectateurs, ils ont livré un match très moyen. Mais quand les 2 meilleurs joueurs de l’équipe sont des joueurs prêtés par le PSG, ça n’incite pas à l’optimisme pour la saison prochaine, surtout si la montée se concrétise.

Pour les images du match, c’est ici

Le point Cyril Théreau: Pas de but pour Cyril ce week-end, et défaite à domicile contre le Torino. Pas de changement au classement pour le Chievo, à 2 pts du premier relégable Sassuolo (qui a un match en retard à jouer, contre la Fiorentina). Prochain match contre Cagliari, d’où il faudra ramener une victoire.

Le point Cyril Téhétéro: Pas de match ce week-end, c’était week-end de coupe.

Prochaine acad’ à venir pour le déplacement à Nancy.

La bise d’Anjou (et dans les fesses),

Cyril Téhétéro

1 thought on “Lens-Angers (0-0), la Sco Académie livre ses notes

  1. Pour la saison prochaine t’en fais pas pour le poste de gardien, Butelle qui remplace Malicki est le mailleur joueur d’Avignon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.