Lille – Montpellier (4-1) : La Paillade Académie vous pisse au cul.

En plus d’être nuls, on s’est fait entuber. Monsieur Lesage est un vilain. Nul doute que le père Noël de Carrefour n’aura pas apprécié, au point d’en référer à l’aiguilleur des barbus de France et de Navarre, un pédéraste scandinave consommateur régulier de boulgour et steaks de soja. La punition sera plus sévère que la suspension de Cyril Jeunechamp : un parpaing devant la porte d’entrée, une quenelle dans la cheminée de madame. Et un penalty dans la chatte à ta mère. Monsieur Lesage est un vilain, de ne pas arrêter le jeu une fraction de seconde après l’assassinat de Deplagne par Schumacher à Séville en 1982. Monsieur Lesage est un vilain, de donner carton rouge à Belhanda, quand nous nous plaignions déjà du carton jaune. Monsieur Lesage est un vilain, de tuer le match à la mi-temps. Monsieur Lesage est un vilain, mais il fera moins le malin l’année prochaine à arbitrer Romorantin-Pézenas. Connard.

Or donc, une fois la réflexion subsidiaire effectuée, on en vient à une question plus pertinente qu’une photo de ta mère en slip panthère dans la cabane de Robert Charlebois : mais qui fait son boulot dans cette histoire ? Et bien sûr qu’on va pas se priver pour vous le dire, tas d’encatanés à la velle : personne. Les petits ont été en dessous de leur niveau de ces derniers matches pendant les 40 minutes de vrai match, les Lillois ont été bons en attaque et ont planté 4 pions, rôle à contre-courant donc, et Monsieur Lesage est un connard portant bien le mauve, donc une connasse.

Alors bon, si personne ne fait son turbin dans l’histoire, on voit pas pourquoi on se ferait suer la margoulette à faire le notre. Donc on le fait pas et puis c’est marre. On a aussi le droit de prendre le monde pour des cons et de faire comme bon nous semble, non mais. Et qui sait, peut-être que c’est au moment où on le méritera le moins qu’on sera les plus reconnus. Ironie cruelle de l’existence des quetsches. Ceci est une non-académie, Marguerite Duras en serait fière.

Les non-alignés :

Jourdren (non noté/5) : La question du jour consiste à dire si oui ou non le gus peut postuler au poste de sosie officiel de Jason Statham.

Bedimo (non noté/5) : C’est pas parce que tu portes le même short que Marcelin que tu dois te prendre pour le caïd de la jungle.

El-Kaoutari (non noté/5) : Il a un bel accent du sud, comme un symbole de sous-homme intégré à notre belle région, pays de brassage (forcé) et de respect (dans ta gueule).

Congré (non noté/5) : C’est malheureux d’avoir été pas mal dans un match pareil, parce qu’on s’en balance de ce que t’as fait. Tu choisis tes moments mon con.

Deplagne (non noté/5) : La victime dans la cour de récré qu’on dérouille pour faire diversion avec le maître et aller piquer dans la caisse de la cantine. (remplacé par Camara)

Yanga-Mbiwa (non noté/5) : On défie quiconque de trouver un sudiste de plus de 65 ans qui sache parfaitement prononcer son nom. Yagapouna ; Yababina ; Yabababa. Banania ; Le nègre.

Dabo (non noté/5) : Sacré gaillard que cet éphèbe d’ébène, il doit séduire pas mal de pythies saumâtres.

Belhanda (non noté/5) : Victime du plus gros complot de l’Histoire, orchestré par une tapette qui se prend pour un sage, un petite tarlouze qui postule pour les Hots d’or dans la catégorie simulation extrême et forcément, Jérôme Cahuzac.

Utaka (non noté/5) : Tata Taka, qu’est-ce qu’il y a sous ta grande parka ? Le petit John, mi homme mi bûche de Noël.

Cabella (non noté/5) : On aurait bien aimé qu’il danse sur le carré vert, comme à son habitude. Mais il a été payé pour déchanter. Encore une victime du complot Cahuzac.

Herrera (non noté/5) : Le club a reçu une offre intéressante pour le mercato, proposant de l’échanger contre 100 balles et un Mars. Faut se décider vite, une opportunité comme ça va pas forcément se représenter de si tôt, surtout que le cours du Mars est vachement fluctuant. (remplacé par Mounier)

Le quart-monde :

Camara : Revenu expressément du Puech de Bugarach pour tenter de sauver la planète Paillade. Il a lavé l’honneur en faisant l’affront aux Lillois de leur planter un but, facile en plus.

Mounier : Et si tu n’existais pas, dis moi comment on ferait pour fêter ça.

Bonus « les poisson-chatte n’ont qu’à bien se tenir » :

Y en a marre de se filer sur le parking du Leclerc. On s’arrache, histoire de braconner le poisson-chatte en nocturne, au bord de la rivière encombrée par les déjections des touristes en novembre-décembre. Avec de la moule, Mireille aura de quoi faire la soupe au PCB de Port-Saint-Louis-du-Rhône. À l’année prochaine bande de cons.

Une bise méridionale de couillasse, un bisou vigneron et de joyeuses fêtes à tous, bande de salopes dégénérées du slip en nylon.

Loulou La Fraîche et Marcelin Albert, vos serviteurs dévoués mais pas plus qu’au pastaga.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Ptet mais ça doit soulager. J’attends les images d’anal + pour comprendre.

  2. Le résultat et pire le score est logique.
    Lille restait sur des piètres prestations, le MHSC sur de bonnes (malgré la défaite frustrante à Lyon)

    Le 1er coupable: Girard : Biwa et Dabo, 2 novices en mil déf : du suicide et Cabella à droite pour Belhanda ds l’axe.
    Pour ne pas froisser les égos, il aurait du vraiment mettre Belhanda (vu qu’il veut à tout prix le faire jouer) en mil def avec Dabo, Camara et Utaka aux côtés de Cabella, Herrera (qui finalement n’a pas démérité sur le peu de ballon qu’il a eu), et en déf : Bedimo (qui est tjrs aussi constipé), El Kaoutari (son – bon match de la saison), Biwa et Congré (qui, poissard qu’il est, dévie le ballon)

    2eme coupable: Belhanda : piètre prestation, victime de sa réputation ou non, victime de la situation ou non, victime de la simulation/rajoutage de tonnes ou non, il n’a pas à faire ça (après le coup de sifflet de l’arbitre), il est pas au niveau, donc avant de faire le violent con stupide, faut qu’il rejoue au foot (au lieu de faire « chut » aux supporteurs)

    3eme coupable: l’arbitrage? L’arbitre aurai du siffler la faute sur Deplagne? Oui je pense, mais il ne l’a pas fait et on se prend le 2eme but ds les 3 sec (du côté de Deplagne qui bronze..) ! Ce n’est pas aux Lillois d’arrêter le jeu, Deplagne n’était pas allongé depuis 10 min, et le MHSC continuait de jouer (et Joudren, ce n’est pas la 1er fois qu’il se prend un but pareil)
    Par contre le jaune facile (pour Cabella.. Payet hurlant comme une truie), le rouge facile (le jaune orange à la rigueur) pour Belhanda.
    Le 1er hors jeu de Utaka.. limite
    Le hors jeu à la 90eme.. limite
    (pas vu de replay pour ces 2 là.. bizarre)

    Bref on finit la demi-saison comme on l’a terminé, à savoir, perdu, sans motivation ni envie ni abnégation! sans talent tout simplement. Et avec des blessés !
    Belhanda à la CAN, ca va p-è faire du bien. Pcq sans lui le MHSC joue mieux (on l’a vu en 2nde mi-tps.. et déjà son expulsion face au PSG avait libéré le jeu. Cabella en premier)

    ps : dsl, mon commentaire est assez long^^

  3. Moi aussi je me suis bien marré, mais je ne suis pas une référence: « Hiroshima mon amour » est mon film comique préféré…

  4. Quel bel effort du chroniqueur d’ainsi commenter longuement un match sur lequel le commun des mortels ne trouve rien à dire !
    Enfin, ouais, c’est bien mais j’aurais préféré plus court. Je voulais seulement savoir ni le vrai, le grand, le seul Loulou se remettait bien de la blessure anale provoquée après le match par une saucisse.
    Qui peut me sortir de cette angoisse métaphysique ?

  5. Coucou wtf, tu n’as pas dû lire le titre de l’académie.

    Cordialement, et vive le cul de ta mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.