West Ham-Manchester United (3-2) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

Ce mardi 10 mai, les pétulantes cocottes de Manchester United se déplaçaient chez les mijaurées de West Ham, en match en retard de la je-ne-sais-plus-quelle journée de PL.

Contexte particulier pour ce match, puisqu’il représentait la toute dernière chance de nos rouges diablesse pour coiffer Manchester City au poteau dans le dernière ligne droite pour la quatrième place. De plus, c’était la dernière des Jambons de l’Ouest dans leur historique Boylen Ground, avant qu’ils déménagent dans un stade flambant neuf (l’Olympic Queen Elisabeth Coca-ColArena, je crois). La chance était inespérée pour nos gagneuses, puisque nos « voisins bruyants » avaient concédé le nul contre Arsenal au match précédent, nous laissant les coudées franches pour leur passer devant d’un point.

Pour cela, encore eût-il fallu gagner. Le fait que le bus des joueurs entre dans le stade de manière pacifique, ou seulement sous des huées convenues aurait peut-être aidé. Au lieu de ça, on a assisté à quelques lancés de caillasses contre les vitres. Incroyable comme des fans bourrés semblent retrouver une précision de Stéphane Curry dès qu’ils voient leurs adversaires pointer le bout de leur mignon museau. Au moins, ça a fait marrer Jesse Lingard.


COMPOSITION INFERNALE

 

Alignement défensif non conforme à l’original.


LE MATCH

Dès l’entame, les Hammers font passer un rouleau compresseur de pressing bourrin sur nos cocottes, qui ne voient pas le jour. Les deux premières minutes sont tellement nerveuses que l’on croit revivre les premières parties de foot de sa jeunesse, quand la tactique n’était encore qu’une vague abstraction, et que l’attraction du ballon était trop forte pour que quiconque y résiste. C’est ainsi que l’on voit jusqu’à huit joueurs autour du ballon, et un surpeuplement offensif assez hallucinant dans notre surface de la part des locaux.

À la 10è minute, cette tactique kamikaze paye, en particulier grâce au mauvais alignement de toute la défense rouge. Lonzini part dans le dos de Schneiderlin, et sert Sakho en retrait. Le frappe de ce dernier est déviée par Blind, ce qui suffit à tromper De Gea. 1-0.

Nos michetonneuses sont mal en point, obligées de faire rapidement leur retard tout en jouant complètement contre-nature : incapables d’échapper au pressing forcené d’en face, elles sont forcées d’allonger, et perdent systématiquement les deuxièmes ballons (quand elles ne se font pas croquer directement au duel, Rashford et Mata n’étant pas spécialement aguerris pour disputer les ballons dans les airs).

Les occasions s’enchaînent pour les Hammers, et on peut s’estimer heureux que les diablesses ne boivent pas le bouillon, puisque leurs adversaires sabotent régulièrement toutes leurs opportunités de faire le break. Ainsi Lewis Carroll voit-il à la 20ème minute le roi de carreau David De Gea lui enlever un ballon alors qu’il avait environ 30 mètres d’avance sur le dernier défenseur. En cause, l’alignement une nouvelle fois complètement foireux de Daley Blind, qui a du se faire agonir en néerlandais à la mi-temps, du moins je l’espère.

Ceci fait, les Hammers baissent d’intensité vers la 35è minutes, et leur bloc recule de vingt bons mètres. Rooney en profite alors pour prendre le jeu à son compte depuis l’arrière, mais ne parvient pas pour autant à libérer d’espaces, en dépit de quelques très belles transversales. Ses coéquipiers attendent la mi-temps, qui arrive enfin pour les sauver du naufrage.

Au retour des vestiaires, dans lesquels Schneiderlin doit encore chercher sa convocation à l’Euro (remplacé par Carrick), Manchester prend enfin un peu le jeu en main, et les Jambons se montrent bien moins véhéments.

Le but de Martial ne récompense pour autant ni l’audace ni le talent de nos gagneuses. À peine leur opportunisme (ce que je ne critique pas, car après tout il se pourrait que l’on gagne même des titres à force d’en faire preuve). Donc, à la 51è minute, après avoir récupéré un ballon de rechange parce que les fans des Hammers le gardaient en tribune pour l’empêcher de faire un dégagement aux 6 mètres, puis avoir dû recommencer car ces petits enfoirés ont fini par envoyer le premier ballon sur la pelouse au moment où il s’apprêtait à tirer, David De Gea expédie un ballon qui échappe à la défense londonienne, mais pas à Marcus Rashford, qui fixe son défenseur et décale habilement Mata. L’Espagnol s’introduit dans la surface adverse et sert Martial dans la zone du goal. 1-1.

Un aspect du jeu de chaque équipe change alors : de notre côté, Mata commence à se balader un peu partout, ce qui fluidifie considérablement notre jeu. Du côté des rustres, on occupe les couloirs, et on balance le plus possible le ballon dans la surface. À ce jeu ce sont encore les Hammers qui s’en sortent le mieux, puisqu’ils ne cessent d’être dangereux, et acculent nos gagneuses.

Le second but de Martial arrive presque « contre le cours du jeu », comme on dit. Celui-ci, il ne le doit qu’à son talent propre, ainsi qu’à sa pointe de vitesse et à un petit relais sympathique de Rashford. 1-2.

La suite aurait dû être un beau conte au terme duquel la princesse embrasse Van Gaal, et celui-ci devient aussi beau que Robin Van Persie et aussi talentueux que Diego Simeone. Au lieu de ça, il est resté le goitre de fer, et sa défense a oublié quelques fondamentaux comme suivre son putain d’alignement bordel de merde Blind, qu’est-ce qui te prend de suivre ce connard de Sakho sans regarder Smalling andouille ? Et arrête de lever la main pour demander le hors-jeu, c’est TOI QUI COUVRE DOUBLE BUSE. 2-2.

Hum. Pardon. Je m’emporte contre ce pauvre Daley, mais après tout, une erreur arrive, et puis ce n’est pas grave, ce n’est qu’un jeu. Tenez d’ailleurs, c’est comme…c’est comme…c’est comme sur ce coup-franc excentré, sur lequel il se retrouve cette fois au marquage de Reid, voilà bien qui lui donne l’occasion de se rattraper, mais faudrait que tu y ailles, là, tu es en retard. Et puis saute, petit, tu n’y perdras rien…et mets ta tête s’il te plaît mon beau. Mets quelque chose, un genou, tes cheveux. MAIS SAUTE IMBÉCIIIIIIIIIILE. MAIS QU’EST-CE QUI M’A FOUTU UN DEMEURÉ PAREIL À LA FIN ??? 3-2.


LES NOTES INFERNALES.

De Gea 2/5 Trop habitué aux miracles de ses arrêts fabuleux, on se retrouve fort désappointé quand sa main habituellement ferme est prise en défaut.

Valencia 2/5 Toujours l’homme le plus viril de ce siècle de tantouzes, mais pas le plus assuré des latéraux.

Smalling 2/5 Globalement irréprochable, mais ne peut pas tout faire tout seul non plus.

Blind 0/5 Les erreurs inadmissibles qu’il a commises ne me permettent pas de lui donner plus. Triste.

Rojo 1/5 Toujours la même brutasse.

Schneiderlin 2/5 Van Gaal l’a sûrement plus sorti pour faire de la place à Carrick que parce qu’il n’était pas bon. Malheureusement, cela pourrait lui coûter cher pour l’Euro (bingo ndlr). Le mystère persiste autour de son niveau réel…

Herrera 1/5 C’est lui qui aurait dû sortir à la mi-temps à mon humble avis. Placement erratique, apport défensif quasi-nul, implication offensive intermittente…etc.

Rooney 2/5 Le captain s’est bien battu, et a donné un bon ballon après avoir traversé tout le milieu adverse sur le deuxième but de Martial. Sinon, il a beaucoup joué long, avec plus ou moins de succès.

Mata 2/5 Toujours doué sans être génial, il a été un des plus dangereux, même s’il n’a pas pu faire pencher beaucoup la balance.

Martial 5/5 Un seul d’entre eux a été au niveau, et cet homme s’appelle Toto.

Rashford 3/5 Sevré de ballon, mais quel sens du jeu ! Décisif sur les deux buts.

SUBS

Carrick 2/5 Ses belles inspirations et sa qualité de passe n’ont pas suffi à déstabiliser les hommes de Bilic.

Lingard NN a du toucher trois ballons.

Januzaj NN n’a pas touché le ballon.

Le dernier match de la saison de PL se jouera donc ce dimanche, et chacun aura les yeux rivés sur le score de City (qui se déplace à Swansea) que sur le match de nos champions. On connaît la propension de City à pourrir nos fins de saisons, mais aussi celle de nos cocottes à se chier dessus contre les « petits ». Bref, ce dernier match promet d’être riche en émotions. D’ici là, des bises anales.

Bobby Carlton

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

9 commentaires

  1. Les hammers vous on pris pour des tête d’enclume?
    De toute façon la 4e Est pour Liverpool en Ligue europa, pas de regret

  2. Ben en tout cas ils nous ont mis deux belles têtes, ouais.

    Je ne suis pas sur de comprendre tout à fait, mais si Liverpool gagne l’Europa, il me semble que les Anglais auront cinq équipes en LDC avec la nouvelle règle (comme l’Espagne cette année). C’est plutôt nous qui risquons de libérer une place en Europa si on gagne la Cup. Je dis bien « si ». Ironie du truc : c’est West Ham qui en profiterait.

  3. Ce match est à l’image de la saison, performance nulle (effectivement Carroll et Payet foirent le 3-0), l’équipe ne mérite rien mais grâce à Rashford et Martial mène par miracle, puis encaisse des buts au final. Comme à Newcastle ou à Chelsea par exemple, il y a maintenant le Van Gaal Time où on perd des points à la toute fin du match là où dans le Fergie Time on gagnait des titres.

    A propos de Schneiderlin, certes sa deuxième partie de saison est un peu foirée, pas aidé par Van Gaal qui ne lui a pas trop fait confiance, mais les 6 premiers mois étaient bons. Quand on voit que Yohan Cabaye ou Moussa Sissoko vont à l’Euro et pas lui, bon Cabaye à la limite je veux bien, taulier d’une équipe qui a fait une belle saison et va jouer la finale de la Cup, mais Sissoko médiocre avec une équipe qui va descendre en deuxième division, c’est incompréhensible.

    Mata et Herrera auront été très frustrants cette saison, Mata montrant trop peu de choses et Herrera étant méconnaissable par rapport à sa belle première saison.

    • Sur ce match, on paye surtout les errements de notre défense. Peut-être la seule erreur de VG est-elle de ne pas s’être rendu compte que Blind n’avait pas le physique pour être régulier en défense centrale. Son coup de début de saison a très bien marché, jusqu’à ce qu’il manque de solutions en terme de turn-over. On ne peut pas le blâmer sur les blessures. D’autant que Jones n’a pas été au niveau le peu de fois où il a joué cette saison.

      Schneiderlin n’est pas entré dans les plans de Deschamps parce que ce dernier préfère le profil du box-to-box à celui de destructeur plus « à l’ancienne » de Schneiderlin. C’est d’ailleurs ce qui manque à MU cette saison : un type capable de partir de bas et de se projeter. Un Vidal, un Hamsik…Sissoko se rapproche plus de cela, malgré la saison moisie de son club.

      Je partage cette frustration en ce qui concerne nos Espagnols. Surtout pour Herrera, en fait. Mata a montré de belles choses, et on le sent encore capable d’être décisif, tandis que Herrera paraît être en régression constante.

      • Je te trouve dur avec Blind, avec le but csc que Smalling vient de marquer à la 92ème contre Bournemouth, on finit avec la meilleure défense du championnat ex-aequo avec Tottenham, et ça n’est pas dû qu’à De Gea et Smalling. Blind a été à un niveau qu’on n’aurait pu soupçonner chez un joueur qui n’est pas DC de formation et qui n’a pas le physique le plus avantageux pour ce poste.
        Sur ce match de West Ham, certes il est un peu largué sur les buts, mais c’est l’équipe qui gère mal les ballons et provoque des coups francs pour Payet ou laisse Payet en situation de centre. De même à Chelsea sur l’égalisation à la dernière minute, certes Borthwick Jackson se troue sur le but de Costa et un défeuseur (Blind justement il me semble, ou Carrick) se troue avant sur l’action, mais c’est surtout l’erreur de Depay à la base qui coûte le but. On le saurait si Blind était Vidic, vu l’attrait actuel de l’équipe on ne peut attirer un Hummels (quoiqu’un Alderweireld, meilleur défenseur du championnat cette saison, ça aurait été prenable), donc faut faire avec ce qu’on a et je trouve que Blind a fait une belle saison.
        Au final, on loupe la LdC de peu, un but tardif encaissé par-ci par-là, ou pas assez de buts… Rageant.

  4. Jones on n’en parle pas, mais quelle déception quand même ! D’une part il est tout le temps blessé, et d’autre part il n’a pas progressé depuis qu’il est arrivé au club (certes les blessures ça n’aide pas justement). Dire qu’on l’a recruté à la place de Varane (qui semblait quand même préférer le Real).

    Bah le box-to-box moi je pense que sur le papier on l’a avec Herrera (et Schweinsteiger), mais oui il a été en régression constante. Ok il est fort quand il est dans le dernier tiers du terrain, mais moi je l’aime bien en box-to-box dans un milieu à trois, où il est aidé, pas dans un milieu à deux où il manque de volume. Un milieu Schneiderlin-Herrera-Rooney ou Schweinsteiger, je trouve ça intéressant, sur le papier encore parce que vu les six derniers mois de ces joueurs, il n’y a pas grand chose à en attendre.

    Moi c’est surtout Mata qui me déçoit, le type est un joueur (et un être humain apparemment) exquis, il est délicat, il est technique, il est intelligent, il a tout pour être le leader d’une équipe, pour lancer les actions de but, pour donner la dernière passe, pour marquer… Et pourtant, à part un but décisif par-ci, un joli coup franc par-là, un match où il va lancer trois bonnes actions dont un but, il ne produit rien de très constant. Ce qui lui vaut d’ailleurs de louper l’Euro avec la Roja. Certes statistiquement Mata n’est pas dégueulasse, il marque et fait marquer, mais ce n’est rien comparé à ce qu’il devrait donner, et surtout c’est le néant en terme de jeu qu’il devrait prendre à son compte, c’est bien trop peu.

    Je vais m’acharner sur Van Gaal, mais je pense qu’il a un peu cassé le moral et la créativité de ces deux joueurs avec ses consignes et ses tactiques à deux balles (dire que si on bat Bournemouth on loupe la LdC au goal-average parce qu’avec notre jeu de merde on n’a pas marqué assez de buts…). En plus j’ai ma petite théorie sur leur vie personnelle qui fait que ça ne m’étonne pas que les deux aient eu une bonne saison ensemble l’an dernier et un passage à vide ensemble cette saison. Et qu’il est question qu’ils quittent tous les deux le club si Van Gaal reste (ce qui ferait qu’ils partiraient ensemble en même temps). Hum je ne développe pas, sauf pour dire que je trouve dommage que dans le sport certaines personnes préfèrent rester dans l’ombre alors qu’elles pourraient faire avancer les mentalités et aider indirectement des gens (point de vue facile à écrire de ma place tranquille devant mon écran).

    • Je suis dur avec Blind parce qu’il est vraiment passé à travers. Si tu relis mes articles depuis le début, tu verras sans peine que c’est un joueur que j’adore, et j’étais le premier à m’enthousiasmer sur ses performances dans l’axe de la défense alors que tout le monde gueulait sur VG parce qu’il faisait prétendument jouer des joueurs n’importe où. Il a fait une très belle saison, c’est vrai, et je pense même qu’il a été l’un de nos meilleurs joueurs. Au moins le plus régulier. L’irrégularité que je mentionne dans mon précédent commentaire ne date que d’il y a quelques matchs, certainement parce qu’il est cuit physiquement.

      Jones restera une immense déception tant qu’il ne sera pas débarrassé de ses blessures. Mais quel potentiel…

      Herrera n’a pas le coffre pour faire autant d’allers-retours qu’un Kanté ou un Vidal. Il manque d’endurance, et a tendance à s’effacer en cours de match quand il est placé plus bas (en 6, voir même en 8). Là où il est le meilleur, c’est quand il est libre de jouer assez haut pour presser sans avoir à se préoccuper de récupérer le ballon lui-même. C’est pour ça que Schneiderlin est venu, notamment.

      Sur Mata, on est d’accord, sauf peut-être sur le choix de la sélection. Je pense que Del Bosque a voulu privilégier des joueurs jouant en Espagne, ce qui a poussé Costa et Navas sur la touche. Cazorla et Mata, c’est tout de même plus surprenant, mais bon…

      Je préfère ne pas prêter attention aux rumeurs pour l’instant, surtout que si on les écoute, tous les joueurs veulent se barrer parce qu’ils détestent Van Gaal. La presse ne ressort plus les discours des nombreux joueurs qu’il a lancés depuis longtemps, mais ils sont nombreux (tant les joueurs que les discours), et c’est rarement dégueulasse. Si Rashford devient le nouveau Harry Kane, je doute qu’il dise que ce mec est une ordure…le discours de VG a probablement certaines limites vis-à-vis de certains joueurs, mais je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il bride la créativité de ses joueurs techniques. Sinon, Martial n’aurait rien fait de la saison sur son aile !

  5. Oui t’inquiète je sais que tu partages mon enthousiasme pour Blind, sa classe naturelle, son aisance, son intelligence, etc. C’est vrai qu’il semble fatigué après avoir beaucoup joué cette saison.
    Mais pour souligner sa belle saison sur laquelle on est d’accord, quand on analyse les buts encaissés, ni Lukaku en trois matchs, ni Kane, ni Aguero, ni Mahrez, ni Giroud ne nous ont marqué un but, parmi les meilleurs buteurs du championnat il n’y a que Vardy qui a mis le douloureux but effaçant le record de Ruud. C’est le signe que nos deux défenseurs centraux, donc Blind, ont su répondre présent dans les duels directs contre les costauds.

    Martial sur son aile, il fait ce que Van Gaal lui demande, déborder ou repiquer avec sa vitesse. Ce qu’est bien incapable de faire Mata, pourtant aligné à ce poste. Désolé je m’acharne sur Van Gaal mais là ce n’est pas brider la créativité de Martial, c’est simplement lui demander ce qu’il sait faire, inscrit dans le schéma tactique que Van Gaal impose. Encore heureux que Martial et Rashford puissent courir et jouer en déviation sinon autant aligner 11 défenseurs !

    Je ne vais pas comparer Herrera à Kanté qui a été le meilleur joueur de la meilleure équipe de la saison, une sensationnelle révélation que personne n’attendait, mais par contre Vidal, certes plus physique et avec plus de coffre, joue toujours dans un milieu à trois (à la Juve, au Bayern, avec le Chili). Tu as raison, Herrera manque de coffre (pour ça qu’un milieu à deux ne lui va pas) mais je trouve qu’il manque aussi d’être assez décisif pour jouer libre devant, à mon avis son meilleur poste est relayeur avec effectivement un Schneiderlin derrière lui pour assurer le taf défensivement et un camarade à côté pour l’aider. C’est vraiment dommage qu’il n’ait pas pu progresser après sa belle première saison. Peut-être que Van Gaal a trop changé les systèmes de jeu (pourquoi ne pas avoir démarré la saison avec le système qui avait si bien réussi en fin de saison dernière, avec Herrera qui y avait explosé justement ?) et les joueurs (c’était l’anarchie au milieu en début de saison) pour que quelque chose se construise sur la durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.