Angleterre – Kosovo (5-3): La Three Lions Academy se disperse

Salut les gueux !

Deuxième match en quelques jours pour l’Angleterre qui reçoit à Southampton le Kosovo. D’un côté, les Three Lions roulent sur leur groupe avec trois victoires en trois matches (sans la manière, certes). De l’autre, le Kosovo – invaincu depuis 15 matches – reste sur une victoire contre les Tchèques.

En jeu, la première place du groupe A. C’est pratique comme groupe quand on regarde les standings, soit dit en passant. On n’attend de Captain Kane & Co rien d’autre qu’une victoire et si possible la manière (spoiler : non).

Place au paragraphe tant attendu pour vos soirées mondaines, « Le saviez-vous ? »

Le Kosovo existe « officiellement » (pas reconnu notamment par l’Espagne, Serbie et autres) depuis 2008. Il n’y a peu d’histoire en commun. Figurez vous tout de même, que le premier chef de la KFOR (les casques bleus déployés dans le coin) fut Anglais. C’est tout. Et vivement qu’on joue un voisin que j’ai des trucs à dire.


Les gars

Trois changements dans le 11 de Gareth – cet élégant homme-, malheureusement pas aux postes souhaités. A-A & Chilwell sont titulaires comme latéraux. Gareth tente une « Garcia  » pour la confiance de Rashford en titularisant Sancho devant.

4-3-3


Le match

Plutôt que de faire un résumé chronologique « classique », je vais tenter de décrire le jeu de chaque équipe et à vous de deviner de qui je parle. Attention c’est compliqué.

A ma gauche, nous avons une équipe incapable de construire car dépourvue de milieu(x) de terrain. Sa réussite tient aux dribbles / slaloms répétées de l’un de ses attaquants ainsi que la faculté de conclusion de ses compères d’attaque. Le niveau des centraux et du meilleur latéral de la saison passée de Premier League a été abyssal. L’arrogance et le manque de concentration en seconde mi-temps a manqué de leur être fatal, ce qui aurait été bien pour qu’ils arrêtent de se proclamer favori pour l’Euro 2020.

A ma droite: une équipe jeune, ambitieuse et joueuse qui n’a jamais fermé le jeu même après avoir encaissé cinq buts. Ces joueurs ont largement dominé le match dans les intentions de jeu, probablement la possession et les occasions. Sans un léger relâchement physique à l’heure de jeu, cette équipe aurait mérité au minimum un match nul.

Bande de cons va !


Les buts

A peine le temps de noter la composition d’équipe, que Keane passe-molle (c’est un nouveau verbe) vers Maguire. Interception réussie de Berisha qui va battre Pickford. On joue depuis quarante secondes à domicile (0-1, 1e).

Corner pour l’Angleterre tiré par Barkley sur Keane qui devie pour Sterling qui marque de la tête. De la tête – Sterling dans la même phrase. Putain. (1-1, 7e).

Sterling reçoit la lourde au rond centre, élimine son défenseur d’une feinte de corps, court tout droit, décale Kane qui finit de fort belle manière entre les jambes du gardien (2-1,18e).

CSC du numéro 15 Vojvoda sur un centre de Sancho. Le Kosovo se plaint d’un joueur à terre au début de l’action mais d’un; l’arbitre n’avait pas sifflé et de deux; il n’y avait rien. Donc (3-1,37e).

Récupération (pour une fois) devant notre surface, contre ultra rapide de Sterling qui passe à Sancho qui s’efforce de ne pas être horsjeu(.net) pour marquer (4-1,43e).

Même action, la récupération en moins, un grand pont en plus. Sterling passe à Sancho qui marque (5-1,46e).

Nom d’un ours, quand tu as quatre buts d’avance à la mi-temps et que tu as déjà fait ta connerie défensive, tu fermes la boutique et tu contres avec les flèches de devant. Apparemment c’est trop dur à comprendre pour cette bande d’imbéciles.

Gareth ?

Dès le début de la seconde mi-temps, Rice passe-molle à Henderson ou à l’archevêque de Canterbury. Interception Berisha, il dribble un plot qui ressemble furieusement à Henderson et enroule dans le petit-filet. (5-2, 46e).

Puisqu’on est bien ridicules défensivement, Harry M. se décide à participe à la fête. Sur un centre pas bien dangereux, au lieu de laisser passer ou de mettre en corner, il arrête de manière fort courtoise le ballon pour l’attaquant du Kosovo. Non content de son effet, il touche l’attaquant qui plonge. PENO (5-3, 53e).

Double réaction anglaise à l’heure du jeu, avec un pénalty raté de M. Kane (62e) et un poteau de M. Sterling (70e).


Les images

A voir ! (pour le match du Kosovo)


Les notes

Pickford (2/5): 3 buts encaissés, pas la moyenne. Aurait pu arrêté le pénalty avec plus de fermeté dans les mains.

Keane & Maguire (0/5): Il y a une place en enfer pour vous deux à côté des plombiers, des avocats et des recruteurs.

T-AA (0/5): Je ne me souviens pas qu’il ait réussi quelque chose dans ce match.

Chilwell (2/5): Le seul à surnager dans cette défense de bras cassés.

Rice & Henderson (0/5): Comme Richard Cœur de Lion, un « connard surestimé » (© Nathanaëlle – j’y reviendrais).

Barkley (0/5): Son neurone « passe vers l’avant » est porté disparu. Remplacé par Mount (N/A) qui a pris un taquet digne de la Coupe de Monde de Rugby.

Sancho (3/5): 2 buts et un CSC provoqué. Pour l’implication dans le jeu, c’est minimal. Remplacé par Rashford (N/A), un tir et c’est tout.

Kane (2/5): Un but et un pénalty raté. C’est aussi à lui de bouger le gros cul de ses coéquipiers quand ils ont visiblement plus envie de jouer.

Sterling (5/5): 1 but et surtout 3 passes décisives. Sans lui, on n’est qu’une équipe de district.


Commentaires

Comme c’est bizarre, on ne joue pas à Londres et soudainement on entend des supporters pousser les Three Lions … Bel effort des supporteurs du Kosovo pour faire du bruit aussi.

J’ai fouillé M. ESPN (et M. Alonzo) les statistiques. M. Rashford a inscrit son dernier but en club le 11 août contre Chelsea et son dernier match en sélection, le 6 juin contre les Pays-Bas. Donc ça ne fait pas quatorze matchs ou onze mois qu’il n’a pas marqué.

Si on joue ainsi au prochain Euro (je ne vois quel miracle nous empêcherait d’y aller), on va encore se faire éliminer au premier tour comme des glands et ça sera mérité.

Quelqu’un a des nouvelles de M. Walker ou M. Stones ?

L’équipe du Kosovo vaut vraiment le coup d’œil. Beau projet de jeu et quel enthousiasme ! Ils ont plutôt une bonne technique et le côté sournois, propres aux équipes des Balkans.

Prochain match le 11 octobre en République Tchèque.

Ken

Ken SingTown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.