Arsenal – Manchester United (0-0) : La Raide et Vile Academy s’en contente.

Une victoire sur la défaite.

avantmatch

 

Où va Arsène ? Où est David, où sont ses bourses ? Tant de question palpitantes entourent ce match. Entre les humiliés d’un weekend et les pitres d’une saison, le contexte tragico-factice  s’est approprié une rencontre qui n’avait finalement qu’un seul vrai enjeu selon à qui l’on s’intéresse : permettre à Arsenal de reprendre la tête pour quelques jours, ou à United d’entretenir l’illusion de pouvoir sortir du pays l’an prochain.

Seule grosse équipe qui a bien voulu lâcher les trois points à notre Moyes national, (au terme du seul match réussi, au moins défensivement cette saison) Arsenal arrive pourtant, avec un joli costume de favori, est c’est bien logique puisqu’on joue à l’Emirates et ses jolis sièges Citroen, et surtout, Manchester United est d’une dégueulasserie sans nom en 2014.

Friables, fragiles, à moitié démotivés, les Mancuniens donnent (à quelques exception près) l’impression qu’ils attendent juste la fin d’une saison bien trop longue pour des joueurs bien trop fatigués (lire cette phrase avec la voix de Frédéric Mitterrand peut-être un bonus humour). Ils attendent de se barrer, de signer un nouveau contrat, de partir à la retraite, de faire la ola à des nouvelles recrues de calibre supérieur, puisque Manchester United disposera évidemment d’une maxi enveloppe XXL de recrutement estimée entre 150 millions et 1 miyard de million plus Emma Watson et Katy Perry qui t’amènent ton steak tartare au lit, à défaut d’Ellen Page (à moins que tu sois lectrice).

« Chacun son délire » comme te disait ta mère pour essayer d’être cool. En attendant y a un match à jouer et l’on se cachait derrière le bilan des dernières années pour espérer encore faire peur au gunner afin d’espérer glaner trois points. Après tout, Patrice Evra est encore là pour trois mois.

 

composition

 

En raison de l’absence de Shinji Kagawa de la feuille de match, cette composition honteuse ne sera pas commentée. #FreeShinji.

arsenal---Utd-120214

Subs : Lindegaard / Ferdinand / Büttner / Fellaini / Young / Januzaj / Hernandez

En face, le Géranal a déjà abordé le sujet par ici.

 

livedirect

 

Ayant préféré m’encanailler avec quelques joyeux académiciens (dont le Père Fidalbion, pour vivre dangereusement), dans un pub, pour suivre la rencontre, tu m’excuseras de ne pas te faire un compte-rendu minuté. Et si tu ne m’excuses pas, ça ne change rien et ton attitude de rebelle ne m’impressionne pas du tout, j’ai vu pire.

Bref, globalement ce match nous a offert une bonne session d’ennui, déclenchant l’indignation de quelques sycophantes qui nous entouraient. Que ce soit Porthos Molise ou Roland Gromerdier, tous nous ont bassiné avec du « et après ça on critique la France et ses championnats ?« . Oui messieurs, la Premier League c’est mieux, parce que ça coûte plus cher. Combien tu crois qu’elle vaut la passe ratée de Cleverley ? Le triple de celle d’un Jérémy Clément.
La différence, elle est là.

Enfin tout ça pour revenir à ce match… Et donc au-delà de la globale apathie de la rencontre, que peut-on retenir ? Que les deux équipes auront eu leurs chances, que ce soit par van Persie et van Persie ou par Cazorla et Cazorla.
Sinon, comme à l’aller, Manchester s’est appliqué à bien défendre, enfin comme il pouvait. Des piquettes contre Chelsea ou City passent encore, contre Arsenal il faut un minimum de sérieux.

On aura peu vibré si ce n’est les quelques anglais du bar hurlant « come on ref’« , « what the phoque ref’ ? » sur quelques action litigieuses impliquant des gentils gunners contre un méchant serbe.

Manchester était venu pour gagner sur un malentendu, Arsenal a affiché ses limites offensives. Chacun repart broucouille, merci, au-revoir.

 

diables

 

Les notes de Luke : 

De Gea (5/5) : Le point est pour lui.

Evra (3/5) : Comme toujours face à Arsenal, c’est du solide. Il y a une réputation à défendre.

Vidic (2/5) : Au moins il impressionne encore l’arbitre qui n’ose pas le sanctionner. C’est toujours ça de pris.

Smalling (3/5) : C’est pas la joie, mais, et je n’en reviens pas d’écrire ça, il était plus rassurant que Vidic.

Rafael (4/5) : Un corps en mousse, et pourtant il se donne comme s’il était en bitume. C’est soit complètement con, soit complètement admirable. Sorti à la mi-temps des suites d’une blessure qui n’a rien à envier aux athlètes de Sotchi.

Carrick (2/5) : Sont-ce les pintes que j’enchaînais qui t’ont rendu invisible à mes yeux, ou as-tu été bien trop discret ? Comme je ne vais pas me remettre en cause, je vais pointer du doigt un manque évident d’implication de ta part, Michael, durant ce match.

Cleverley (3/5) : Le moment gênant de la soirée, c’est quand le Père Fid’ avouait que les gens étaient dur avec lui alors qu’il n’avait « que 20 ans« . Perdu il en a 24… Reste que ce soir il s’est battu « comme un mort de chien »© et c’est déjà pas mal, même si c’est pas forcément efficace. Voila, c’était mon instant sympa de la soirée.

Mata (2/5) : Quatrième match, troisième position différente pour Juan. David Moyes doit sans doute le tester mentalement.

Valencia (2/5) : Les rires qu’il a provoqué dans le pub sur chacun de ses centres parlent pour lui.

Rooney (300 000 pounds/semaine) : A ce tarif là, je peux pas le noter tant que la performance n’est pas digne.

van Persie (1/5) : Etre égoïste quand tu marques passe encore. Quand tu te plantes, on te plante.

Les suppôts de Satan :

Ferdinand pour Rafael, 46′ (3/5) : Voila, il a trouvé son rythme, une mi-temps par mois, grand max.

Januzaj pour Mata, 75′ (NN) : Pas vu pas pris.

Young pour Valencia, 82′ (NN) : #FreeShinji et patron remets moi une Asahi.

 

Les notes de Wayne Boulet : 

De Gea (4/5) : Un bon arrêt réflexe et …C’est un peu tout, au vu de la maladresse adverse. C’est cher payé ? Moui, mais il finit homme du match, après tout.

Rafael (3/5) : note artistique 8.5 : Une mi-temps bien plus encourageante que sur ses dernières prestations, et puis ce superbe triple saut périlleux carpé qui lui permet de rentrer chez lui plus tôt. Superbe.

Smalling (2/5) : Bof. Définitivement pas rassurant, ses relances sont toujours aussi dégueues. A sa décharge, ses milieux ne l’ont pas vraiment aidé. Un peu meilleur lorsqu’il fut replacé sur la droite, mais loin d’être époustouflant.

Vidic (2/5) : Que dire de plus que ce qui a été dit ces dernières semaines ? Qu’il est vraiment sur la fin ? Que c’est pas parce qu’il a dit qu’il nous quittait à la fin de la saison que ça devait lui garantir une place de titulaire ? Hein ? Oh, sur le match ? C’est un peu mieux que Smalling, oui. Il s’est tout de même fait violer par Giroud en début de rencontre.

Evra (3/5) : Plutôt sérieux dans mon souvenir. Faut dire que quand Walcott n’est pas là pour le prendre de vitesse, c’est plus simple. Apport offensif assez moyen.

Valencia (2/5) : Percutant, mais ça, on le savait déjà. Imprécis, et ça, TOUT LE MONDE le sait déjà.

Carrick (2/5, parce que je l’aime bien, avec sa barbe) : Clairement pas en forme, à l’image de son équipe. Rendez-moi le meilleur joueur de M.U de la saison passée !

Cleverley (1/5) : Vous cherchiez un mec encore plus au fond du trou que les autres ? (Ce n’est pas sale). Pas franchement transcendant offensivement, nul défensivement.

Mata (3/5, parce qu’il est sympa, le p’tit nouveau, même s’il est Espagnol) : Il se bouge tout de même le cul un peu plus que ses petits camarades. Gageons que ça ne va pas durer.

Rooney (1/5) : En fait vraiment trop en ce moment. Sur le terrain, comme pour ses demandes salariales.

Van Persie (1/5) : Quand ça marque pas, la connasserie répugnante de l’égoïsme, ben ça vaut pas bien plus.

Je ne note pas les remplaçants, vu leur impact.

 

bonus

 

Ca pique les yeux, mais ça doit pas faire de noeud. 

 

Inferanal Kisses,

Luke Seafer & Wayne Boulet

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter  et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou. Tiens et Wayne Boulet vient de s’y mettre aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.