Après avoir manqué la défaite à Toulouse, alors que nous arborions pourtant les couleurs de la ville pour jouer, et sur laquelle je ne reviendrais pas sauf pour dire que le coup-franc de la défaite était magnifique même si on s’est un peu comporté comme des puceaux, il était temps d’aller voir du côté de Lyon si on pouvait pas grappiller un point ou trois. Ce Rhônalpico (dans ta gueule Thomas Thouroude) s’annonçait risqué, tant les lyonnais sont en pleine réussite sur leurs derniers matchs.

Ben c’était pas samedi soir que ça allait changer. Pourtant Casino alignait un 4 – 4 – 2 que l’on pourrait qualifier de « type », qui annonçait la couleur : on vient pas en touristes, on pose nos burnes sur la table et on vient prendre trois points. Sauf que la testostérone est montée à la tête d’Andersen et lui a fait faire un peu n’imp avec en clou du spectacle une air sortie digne des plus grands gardiens anglais. Résultat Lisandro se fout de notre gueule en mimant une paire de bollocks à faire pleurer Lexington Steele.

Je reviens sur la main de Réveillère uniquement pour dire que c’est un fait de jeu, qu’effectivement les choses auraient été différentes avec un penalty et une expulsion, mais refaire le match, c’est une branlette intellectuelle que je laisse aux « spécialistes ». Le résultat c’est qu’on a pris 0 point sur les deux derniers matchs, et qu’il ne reste que la réception de Montpellier pour atteindre l’objectif de 3 points en 3 matches avant la trêve que j’avais idéalement espéré. Et vu les derniers résultats de la bande à Loulou et compte tenu de la blessure de Dernis et de la neige qu’il y aura sur le terrain, ça peut être jouable.

Pour un résumé plus détaillé du match, voyez chez Torben le Lyonnais.

 

Les gars :

Andersen : 0/5 : Le discours de Casino a dû être tellement couillu à la mi-temps qu’il a du faire une overdose d’adrénaline, passant la seconde période à entendre la chevauchée des walkyries, ce qui l’aura probablement poussé à cette Régissade® des grands soirs.

D.D.D. : 1/5 : Le cousin de (et non le frère mon cher Torben) a fait son match habituel. Est encore plus petit que Lisandro « Big Balls » Lopez, ce qui l’empêche, en plus de son marquage, de le priver d’un but.

Angoula : 2/5 : Un verre à moitié plein. Alors qu’on vient de me le servir, ce qui n’est pas top donc.

Cambon : 3/5 : Un verre à moitié plein. Parce que je viens de l’entamer, ce qui est pas mal donc.

Ehret : 1/5 : Fini la première moitié de saison comme il l’a commencé : mal.

Poulsen : 3/5 : Avec Sorlin, a constitué notre ligne Maginot : une grosse barrière au centre, résultat les Lyonnais sont passés sur les côtés. Dissuasif mais pas toujours utile.

Sorlin : 3/5 : Avec Poulsen, a constitué notre ligne Maginot : une grosse barrière au centre, résultat les Lyonnais sont passés sur les côtés. Dissuasif mais pas toujours utile.

Barbosa : 2/5 : Après deux mois « on fire », forcément l’âge se fait sentir, et y’a un peu moins de pêche. Suite à ces récentes déclarations, commence à avoir la tête aussi lourde que les jambes.

Wass : 2/5 : Apprend vite auprès de Barbosa, du moins pour les petits côtés putes, et pour la débauche (pute – débauche, tu saisis ?) d’énergie.

Khlifa : 3/5 : Aurait eu 4 si le goal d’en face avait été quelqu’un d’autre que Lloris.

Sagbo : 4/5 : Premier but à l’extérieur pour Sagbo, qui fait toujours son taf devant.

 

Les remplaçants :

Govou (pour Barbosa, 71e) : est entré pour se faire applaudir. Même ça il l’a raté.

Rabiu (pour Khlifa, 77e) : ça faisait longtemps. Et ça risque de refaire longtemps.

Farina (pour Wass, 84e) : Du moment que c’est pas Adnane…

 

Le Coach :

3/5 : A enfin compris que la place d’Adnane était sur le banc de la réserve. A donné la chance à Govou de se faire applaudir par son ancien public, qui n’a pas trop réagi.

 

Les touristes :

Erf. Un peu de chance, un peu de maîtrise, un peu de supériorité : un peu mieux que nous quoi, et ce n’est pas manqué de respect aux lyonnais de dire qu’on méritait un match nul. Grenier faudra le calmer : j’ai imaginé son tacle sans qu’Angoula saute, j’ai vu les deux jambes de ce dernier finir au fond des buts d’Andersen.

 

Franck Ripoux

Les vrais images du match.

4 thoughts on “La Croix de Savoie Académie note Lyon-ETG (2-1)

  1. Petite faute à la fin (et ce n’est pas manquer de respect aux lyonnais)
    Sinon bien sympa.

  2. bonne academie,bon match, en effet on meritait le nul ,mais quand parlera tu des supporters? c’etait le plus gros deplacement de l’histoire du club,on etait plus de 500 en parcage!mais sinon continue, sa fait plaisir une academie pour les croix

  3. Quand j’ai vu la boulette d’Andersen, j’me suis dit : »Tiens, j’en connais un qui ira au Onze anal cette semaine »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.