Au programme de cette Jornada 29, le Fogão qui revient dans la course, le leader et ses poursuivants qui calent, Fred qui claque et le Galo qui pourrait s’en sortir.

 

Le choc : Corinthians – Botafogo 

Décidément, ce Brasileirão 2011 ne cesse de réserver des surprises. Alors que le Timão, après avoir doublé Vasco lors de la J28, semblait lancé tel Cavendish à 200m de l’arrivée, l’Estrela Solitaria a calmé les ardeurs du club d’Adriano, entré en jeu pour la dernière demi-heure. Mieux, Botafogo a retrouvé le podium et, à la faveur de son match en retard contre Santos, peut accéder à la première place.

Le sort de la partie s’est jouée dès le premier acte. Si, sur le premier coup franc dangereux, le Coringão joua avec le feu (ça c’est du jeu d’mots!) avec une tactique défensive qui n’est pas sans rappeler celle des Argentins contre le Nigéria en finale des JO 1996 -les pauvres Argentins s’en mordent encore les cojones-, il ne put que constater les dégâts quand El Loco Abreu, Raposa devant l’éternel, plaça une tête victorieuse au second poteau (11′). Pas intimidé par le leader qui l’avait pourtant emporté lors du match aller (2-0), Botafogo doubla la mise par Maicosuel, bien aidé par un défenseur qui contre la balle (33′). Par la suite, Alex fut proche de réduire l’écart mais Renan parvint à détourner le coup franc qui prenait le chemin de sa lucarne. En deuxième période, le leader poussa mais la défense tint bon, au grand dam de leurs adversaires et la torcida. Ainsi, à deux reprises, Marcelo Mattos détourna les tentatives corinthianes. Malgré l’exclusion de Cortês à l’heure de jeu, le Fogão conserva sa cage inviolée, sauvé par la tranversale sur un nouveau coup franc d’Alex, excellent à cet exercice. Sous les yeux de Ronaldo, O Imperador crut marquer mais sa tête, hors de portée de Renan, n’était pas cadrée.

Vainqueur surprise, Botafogo se remet à rêver même si ses sorties précédentes ont montré que l’Estrela Solitaria pouvait perdre ses moyens avec la pression.

 

L’autre gagnant de la J29 : Fluminense

Avec Deco titulaire, Flu poursuit son parcours irrégulier mais reste à seulement 4 points de la tête. Défait par Flamengo lors de la J28, le Fluzão l’a emporté face à Coritiba, emmené par un Fred de gala. Ainsi, après une première tentative de la tête repoussée par Vanderlei, l’ancien Lyonnais n’a pas loupé la cible sur sa deuxième occasion, plantant un ciseau imparable qui laissa le gardien médusé (24′). Peu mis en difficultés jusqu’alors, Fluminense encaissa un but sur coup franc par Marcos Aurélio juste avant les citrons (45+1′). Chassez le naturel… De retour des vestiaires, Francis Perrin crut bien redonner l’avantage aux siens, provoquant un penalty généreusement sifflé par l’arbitre. Or, dans le foot comme ailleurs, le justice existe et le capitaine buta sur Vanderlei. A ce moment, on se dit que ça sent plus la lose qu’autre chose pour Nense. Néanmoins, grâce à une erreur défensive du Coxa, Fred se rattrapa et inscrivit son deuxième but de la soirée (72′). Dans la foulée, il scora pour la troisième fois du match, reprenant un centre au premier poteau (75′).

Grâce à son franchise player comme on dirait en NBA, Fluminense s’accroche encore mais doit impérativement réaliser une série victorieuse de plusieurs matches pour espérer conserver son titre.

 

Les perdants de la J29: Vasco, São Paulo et Flamengo

Vasco

Après le revers encaissé par le Timão, l’occasion était trop belle pour le Gigante da Colina de reprendre la tête. Preuve que sans Juninho, Vasco n’est pas totalement lui-même, l’Atlético Paranaense, pourtant relégable, a arraché un excellent match nul et peut même regretter de n’avoir pu l’emporter. Malgré un coup franc frappé plein fer par Paulo Baier et repoussé des poings par Fernando Prass, c’est bien Vasco qui se procura la première énorme occasion de la partie. Profitant d’une très mauvaise relance de la défense adverse, Eder Luis enroula parfaitement son tir mais la transversale récalcitrante sauva Renan Rocha. En revanche, au quart d’heure de jeu, Prass n’eut pas la réussite que son homologue quand Baier, jaillissant au premier poteau pour couper un centre de Wagner Diniz (rien à voir avec le marcheur) et ainsi ouvrir le score (15′). Le Furacão creusa même l’écart, huit minutes plus tard. Sur un nouveau centre de Diniz, l’Equatorien Guerron se jete et trompa Prass d’une tête plongeante (23′). Déjà pas bien chanceux en première période, Vasco crut que tout était contre lui lorsque la frappe d’Elton heurta le poteau d’un Rocha largement battu. L’attaquant se rattrapa à la 66ème minute quand il glissa le ballon entre les jambes du portier. L’étau du Gigante se resserra de plus en plus. Ainsi, un penalty aurait pu être accordé suite à une mauvaise passe en retrait et un but fut refusé pour hors-jeu. Mais à force de pousser, Vasco finit par égaliser grâce à Elton (82′). En dépit de ce retour en toute fin de match, c’est le Furacão qui eut la balle de match mais Rafael Santos, à deux mètres des cages, mit la balle au-dessus.

Même si Vasco revient à hauteur de Corinthians, ce match nul est une contre-performance.

 

São Paulo

La Tricolor Paulista n’a pas su profiter de la défaite de leader pour se rapprocher de la tête. Même si les coéquipiers de Rivaldo se sont procurés une palanquée d’occasions, aucune n’a fini au fond des filets de Muriel, la faute à un manque de précision dans le dernier geste. Tour à tour, Cicero, Jean, Dagoberto, Luis Fabiano et Rivaldo tentèrent leur chance sans réellement inquiéter le gardien du Rolo Compresor. En face, seul D’Alessandro donna des sueurs froides à Rogério Ceni mais les deux occasions de l’Argentin ne furent pas cadrées. Désormais quatrième, São Paulo a trois points de retard sur le duo Corinthians/Vasco.

 

Flamengo

Sur trois victoires consécutives, le Mengão a laissé filer deux points contre Palmeiras. Sans Dinho, le Rubro-Negro n’est pas parvenu à battre le spécialiste ès matches nuls (14, record du championnat). Après avoir goulûment mangé la feuille, Fla s’en est remis one more time à Thiago Neves, buteur pour la quatrième fois consécutive, bien aidé par une air-tête de Jael (55′). Or, après avoir tenté une première fois sans succès, Maikon Leite ne loupa pas la cible en seconde période et trouva les ficelles de Felipe (63′). Malgré une ultime occasion pour Jael, Flamengo manque une belle chance de retrouver le podium.

 

Mission maintien: L’Atlético Mineiro n’a pas rendu les armes

Avec sa victoire contre Santos (2-1), le Galo revient à un point de Cruzeiro. A noter que Neymar a été exclu en fin de partie.

L’América Mineiro a collé une rouste à Ceara (4-1). C’est la quatrième victoire de la saison des Coelhos. Il en faudra encore quelques unes pour espérer se sauver.

Avai a obtenu le point du nul contre l’Atlético Goianiense (2-2).

Cruzeiro a arraché un point sur la pelouse de Bahia (0-0). Mais ça sent de plus en plus mauvais pour la Bestia Negra.

A part ça, dans le match du ventre mou, Figueirense a gagné sur la pelouse de Grêmio (1-3).

 

Classement

1.   Corinthians (51 points)

2.   Vasco (51 points)

3.   Botafogo (49 points – 28 matches)

4.   São Paulo (48 points)

5.   Flamengo (48 points)
6.   Fluminense (47 points)
7.   Internacional (44 points)
8.   Figueirense (41 points)
9.   Palmeiras (41 points)
10. Coritiba (40 points)
11. Grêmio (39 points)
12. Atlético Goianiense (39 points)
13. Santos (38 points – 28 matches)
14. Bahia (35 points)
15. Ceara (32 points)
16. Cruzeiro (31 points)

17. Atlético Mineiro (30 points)
18. Atlético Paranaense (28 points)
19. Avai (26 points)
20. América Mineiro (24 points)

 

Choa d’Arelate.

3 thoughts on “La Garrincha Académie, Jornada 29

  1. Serrer comme un string cette fin de championnat.

    Que devient Liedson?Il chauffe le banc ou il est blessé?(il apporterait bien plus qu’Adriano dans les fin de match)

  2. Je ne crois pas qu’il soit blessé. Peut-être que Vasco le garde au frais avant le match contre São Paulo (J32).

    Liedson est titulaire depuis son arrivée (20 matches, 19 comme titulaire, 9 buts).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.