La Ligue 1 académie, 6e journée

De retour, Jean-Paul regrette un peu moins l’absence de Manolo grâce à ses autres voisins.

Salut les ptits loups,

Déjà, je suis désolé de pas vous avoir envoyé mon académie de la semaine dernière. Rassurez-vous tout va bien, c’est juste que je l’avais pas écrite. Au début, je voulais puis, finalement, distrait par un pigeon à la grise robe qui s’envole vers l’enfer des villes, je me suis senti inspiré et j’ai laissé libre-court à mon imagination pour rédiger quelques poèmes que je donnerai à Manolo quand il reviendra. Enfin bon, c’est pas bien grave de rater la 5e journée, parce que c’est encore que le début et donc.

Par contre, on n’a pas raté la 6e journée avec le potos de la maisonnée. D’ailleurs, c’est pas qu’on l’avait raté, c’est juste que je l’avais pas écrite. Au début, je voulais puis, finalement, distrait par un pigeon des plus agiles qui à mon regard se dérobe, je me suis senti inspiré et j’ai laissé libre-court à mon imagination pour rédiger quelques poèmes que je donnerai à Manolo quand il reviendra. Mais je crois que je vous l’ai déjà dit. J’ai l’impression de me répéter à peu de trucs près.

Depuis que Manolo est parti, c’est un peu l’anarchie, mais pas dans son froc. Avant avec Manolo, c’était clair : si Marseille joue à 17h, on regarde Marseille, sinon, on regarde le multiplex. Y’en avait pas mal qui aurait préféré regarder un vrai match de foot, mais ils ont jamais osé trop s’exprimer. Maintenant que Manolo est parti, les gars veulent tous imposer leur programme et jusqu’ici c’était plutôt la règle du premier arrivé, premier servi pontoise.

Bernard avait réussi à récupérer la télécommande vers 14h30 et avait choisi le canal de Sochaux/Nice. Quand il est revenu de la sieste Toufik était pas d’accord et tenait à le faire savoir. Et pour ça, le Toufik, il a du savoir-faire. Malgré les petites claques qu’il se prenait, Bernard tenait le cap et rappelait à Toufik qu’il n’avait aucune raison d’aller jusque là puisque le PSG ne jouait que le lendemain, que forts de leurs très bons débuts de saison Nice et Sochaux s’affrontaient dans la grosse affiche de la soirée, et que ce serait de toutes façons beaucoup mieux qu’un match de MLS avec Thierry Henry. Toufik, il était en fait plutôt d’accord finalement. Mais il voulait juste la télécommande pour régler le volume. Bernard lui a donné, et Toufik a changé de canal. Là, y’a un gars qu’on connait pas très bien qui s’est levé et qu’a demandé à Toufik de trouver Nancy-Brest. Toufik, il voulait pas trop au départ, et Saint-Etienne-Montpellier lui plaisait vachement plus parce qu’il kiffe grave Loulou Nicollin. Mais le nouveau lui a fait comprendre que Nancy, ça sera très bien aussi.

Le nouveau, il dit qu’il s’appelle Abdes. Il dit qu’il a longtemps joué au foot avant mais que maintenant il a besoin d’un peu de repos. Abdes est grand et costaud. Et quand il prend son air de cerbère, t’as pas envie de lui donner un su-sucre et encore moins une caresse. Mais faut pas croire, il est sympa Abdès. Bernard était tout furieux après footix (c’était comme ça que Manolo surnommait Toufik. Je sais pas si je vous ai déjà parlé de Manolo. C’était mon coloc dont la tante est née à Marseille et qui du coup supporte l’OM, mais il est parti à l’hôpital après qu’on se soit un peu disputé), mais bon prince, Abdès lui a dit qu’il mettrait le match de Nice et le match de Montpellier pour chaque but. C’est pas que les autres étaient tout à fait d’accord, mais ils ont pas osé le dire. Toufik, il est surtout fort pour faire peur aux gens qui risquent pas de le taper, et Bernard, il avait compris de toutes façons que quoi qu’il fasse, Toufik fera le con traire. Et ça lui paraissait un peu vache à Bernard.

Bon ben le match était pas follichon. J’avais préféré les Brestois à Caen. Il y a 15 jours. Là c’était suppo-et-au-lit-rifique. Heureusement qu’il y avait des buts sur les autres terrains pour animer un peu l’heure et demi parce que, bon. Et encore. À 2/0 pour Sochaux, Bernard, il voulait plus trop changer de matchs finalement. Mais Toufik du coup voulait à tous prix voir ce qui se passait à Banal . Avec le but de Maïga, Bernard est parti furieux en disant quelque chose sur Thierry Henry sans prêter attention aux moqueries de Toufik.

Abdes lui restait plutôt stoïque. Je l’ai vu sourire sur le premier but brestois mais je crois que j’ai été le seul à oser le regarder. Au moment du deuxième, David, un autre supporter du PSG lui a présenté des excuses qu’Abdes, ça rime avec altesse, a excepté sans problèmes. « Cette défaite est surtout celle de l’entraineur » qui l’a dit. Avant de conclure : « rien ne sert de partir à point si c’est pour courir. » Moi qu’ai pas couru depuis des années, j’étais bien d’accord.

Pendant ce temps donc, Caen gagnait sur synthétique à Lorient. Ça fait deux défaites pour les Morues, soit une de moins que les Nancéens. C’est à croire que les Dieux du football les punissent. C’est l’histoire de la rosette arrosée tout ça.

Pendant ce temps aussi, Lens et Valenciennes sont nordistes et se séparaient bons amis sur le score de un partout. Toulouse et Monaco sont quant à eux sudistes et se séparaient sur un score vierge et nul, mais ça, on le savait déjà.

Sinon, pendant ce temps-là, Saint-Etienne battait un Montpellier des moins héroïques pour s’imposer 3 buts à 0 et prendre dans la foulée le fauteuil de faux chef de file grâce à un doublé de Tata Payet qui a même appris à tirer les coups-francs.

Après, Marseille s’imposait dans sa banlieue 3 buts à 0 grâce à un excellent match de leur nouveau défenseur André-Pierre Gignac. Erbate a tenu à se rappeler aux bons souvenirs des Marseillais en signant une passe pas décisive mais presque à Mathieu Valbuena qui a ensuite signé une passe pas décisive mais presque sans glisser.

Dimanche, je m’étais levé à temps pour voir téléfoot mais Bernadette tenait la télécommande et avait mis la messe. J’étais pas trop ravi, mais bon, la messe c’est pas si mal. Et puis Bernadette, t’oses pas trop la déranger à ce moment-là. Quand tu lui parles, tu sais pas si elle va rendre l’âme à qui elle appartient et claquer entre tes doigts tu l’auras, ou si à l’inverse elle va te faire ta fête. Même Toufik s’est tenu à carreau comme si Bernadette était l’as de trêfle qui pique son coeur.

Par contre, on a regardé le PSG, et Toufik, ça l’a pas trop emballé au final. David, qui supporte aussi le PSG bien qu’il se mette toujours à l’extrême opposée de la salle que Toufik, était plutôt d’accord. « On avait déjà plus d’équipes, plus d’entraîneur, et plus de président, maintenant ils nous prennent même notre public ! On nous chasse encore et toujours de chez nous » qu’il a dit David à la salle qui sonnait vide. C’est vrai que le match, il était pas top mais moi voir tous ses enfants au stade ça m’a donné la larme à l’oeil du borgne. J’ai jamais eu autant envie d’aller au Parc des petits princes et des héros du goûter. Même pour voir un 0/0 avec 2 tirs cadrés qui font la paire ce qui fout un peu les boules.

Pendant ce temps-là, Lille battait Auxerre grâce à Sow, qui n’est pas un 6, mais qui ferait quand même un malheur s’il était aligné avec Didier Domi. C’est ce que semble en tous cas lui dire le doigt du petit prodige glissant par hasard à l’entrée de son jardin d’Eden. Ça doit faire moins mal que la main de Dieu quand même, fils. Enfin donc, une belle après-midi de football selon moi, même si je suis un peu triste pour Auxerre, une équipe que j’aime plutôt bien, parce que j’ai habité dans le coin.

Un dimanche rond du ballon qui se terminait donc par le choc entre Lyon et Bordeaux, ancien quart de finaliste de la ligue des champions. Ancien pour Bordeaux en tous cas, c’est sûr. Ben là, je sais pas trop, je me suis endormi en première mi-temps. J’ai été réveillé par le but de Jussiê. Comme les défenseurs lyonnais je pense.

Voilà. Si vous avez d’autres questions les copains, hésitez pas à me les poser. Je suis prêt à vous accueillir les bras grands ouverts dans ma tanière.
À plus les copains.
Vot’ copain Jean-Paul.

4 thoughts on “La Ligue 1 académie, 6e journée

  1. « Toufik était pas d’accord et tenait à le faire savoir. Et pour ça, le Toufik, il a du savoir-faire. » Joli Jean Paul, très joli.

    Manolo revient quand de l’hopital ?

  2. J’adore la natation « petit Nicolas » bravo. Par ailleurs « Auxerre […] j’ai habité dans le coin. Ceci explique cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.