La Scapulaire académie note Bordeaux-Sochaux (0-4)

Claude Pèze se transforme en Dexter.

Une semaine après la purge que fut le match à Rennes, Bordeaux accueillait Sochaux et avait l’occasion de se rapprocher de cette fameuse 6ème place qualificative pour l’Europa League, nouvel objectif de Triaud (qui vient de comprendre que pour la LDC c’est mort) mais objectif qui ne fait rêver personne dans le staff (« Des matchs amicaux améliorés » pour Tigana, ça c’est de l’ambition) et parmi les joueurs (Diarra considère que la saison sera « réussie » si le club finit 6ème, merci et au revoir). Pour une fois, Bordeaux accueille une équipe joueuse, qui ne vient pas pour bétonner (prends-en de la graine Pablo Correa), certainement une des meilleures équipes à domicile en championnat mais aussi une équipe qui prend énormément de buts à l’extérieur vu qu’elle ne renie jamais ses principes de jeu. Au coup d’envoi, je suis tellement confiant que j’ai même pas sorti d’alcool, persuadé que je suis que Bordeaux va réaliser une bonne prestation (quelle naïveté de ma part).

Pour ce match, Tigana devait se passer de Fernando, suspendu. Bonne nouvelle me dis-je, cela va permettre de voir à l’œuvre une charnière Planus-Savic ou Ciani-Savic qui sera, à priori, plus forte que celle avec Fernando. Ayité et Gouffran sont toujours blessés alors que Ducasse, Olimpa et Henrique sont écartés pour aller jouer avec la CFA2. En face, Francis Gillot doit se passer des services d’une bonne partie de sa défense puisqu’il lui manque Bréchet, Faty et Mikari tous blessés, tout comme il manque Anin  au milieu, lui qui doit se faire opérer d’une hernie. Gillot peut tout de même compter sur le meilleur passeur du championnat, Marvin Martin (Laurent Blanc likes this), ainsi que sur Boudebouz, Maïga et Ideye pour marquer des buts (Laurent Blanc aime moins ça, saloperie de binationaux  pour Boudebouz, jurisprudence « grands blacks » pour les deux autres).

Au niveau des compos, on observe plusieurs changements côtés bordelais en défense. Dans le but on laisse Carrasso, même si j’espère que Ramé rejouera d’ici la fin de la saison à domicile pour que les supporters puissent lui rendre l’hommage qu’il mérite, à droite on retrouve Mathieu Chalmé, à gauche c’est le grand retour de Trémoulinas aka Melon-man alors que dans l’axe c’est finalement Ciani et sa science du hors-jeu qui sera associé à Savic. Au milieu, Jeannot n’a pas compris que son double pivot défensif n’apporte rien et le reconduit pour ce match, sûrement pour museler le milieu de terrain adverse. Pour mener le jeu on retrouve Plasil, alors que certains auraient aperçu Ben Khalfallah sur le côté droit (Jacques Pradel est sur le coup), et que Wendel est titulaire côté gauche. En pointe, surement en pleine confiance puisque conspué à chaque match par un public qui ne lui pardonne pas ce qu’il pardonnait largement à son prédécesseur, on retrouve Anthony Modeste, qui, une fois n’est pas coutume, se coltinera un autre type de défense que deux grands colosses. En face on retrouve un ex-Bordelais dans les buts (Richert), une défense solide, made in Ligue 1, avec un taulier (Perquis) et un jeune puceau (Peybernes), un milieu de terrain avec une brute (Carlao, à ne pas confondre avec Douglao) et un magicien (Martin, Marvin de son prénom, à ne pas confondre avec Malaury Martin). Sur les ailes on retrouve Boudebouz, le génie technique pas encore assez régulier dans ses performances et Maurice-Belay, le discret. En pointe, à ma surprise, on retrouve le jeune Butin associé à Ideye pour mettre la misère à l’axe Bordelais.

Tout comme à la FFF et à Knysna, il y a une taupe dans le vestiaire bordelais qui m’a transmis le contenu de la causerie d’avant match de Tigana. Le contenu est… édifiant :

Tigana : Bon aujourd’hui on accueille Sochaux qui est un concurrent direct pour nous.

Ciani : Ah bon ? On est 15èmes ?

Tigana : Si tu regardais la Ligue 1 de temps en temps Micka, tu verrais qu’on est en course pour la 6ème place qualificative pour l’Europa League. Bon, Sochaux c’est une équipe joueuse, avec de très bons jeunes joueurs. Lamine et Alou, votre rôle ça va être de vous occuper de Martin et de l’empêcher de trouver ses partenaires.

Alou Diarra, qui était entrain de se chercher un appart’ à Paris, lève les yeux et se dit que ça sert à rien de faire le pressing sur Malaury Martin vu que c’est une chèvre et se replonge dans sa recherche. Lamine Sané, quant à lui, n’écoute pas, trop occupé qu’il est à s’admirer dans un miroir et à s’entraîner à parler de lui à la 3ème personne comme Eto’o, son idole.

Tigana : En défense, évitez de jouer le hors-jeu, Ideye et Butin sont très rapides, il ne faut pas faire les mêmes conneries qu’à Lorient.

Ciani, qui s’imagine avec le maillot d’Arsenal, n’entend que « Jouez le hors-jeu, comme à Lorient » alors que Savic ne comprend pas ce que le coach dit mais se dit qu’il va jouer comme il sait faire, simplement et sans prendre de risques.

Tigana : Benoît, en face de toi tu vas avoir Boudebouz, c’est un vrai tricoteur, alors tu fais attention défensivement et surtout tu lèves la tête avant de centrer. Compris ?

Trémoulinas : Ja, ich bin ein huhn.

Tigana : Hein ?

Trémoulinas : Désolé coach, j’essayais de vous répondre que j’avais compris en Allemand, vous savez, vu que Dortmund me suit, faut que je prenne des cours.

Tigana : Euh… oui si tu veux. Bon sinon les gars en attaque, ben, faites ce que vous pouvez, compris ?

Plasil semble le seul à avoir compris ce que le coach demande, Wendel est en train de se faire vomir sa demi-biscotte prise avant la causerie alors que Ben Khalfallah a régressé au point d’être entrain de faire l’hélicoptère avec sa bite et que Modeste est prostré dans un coin de la pièce et se balance en répétant : « Je sais jouer au foot ». Voyant son équipe, Tigana, dépité, se reprend un Lexomil avant de se rendre sur le terrain.

Le match débute, je suis en confiance, calé dans le canapé, et je regarde l’équipe bordelaise rentrer dans son match. Au bout de 5 minutes de jeu je suis déjà moins confiant et décide d’attraper une Guinness, juste au cas où. En effet Boudebouz vient de mettre une première fois la misère à la défense bordelaise et a obtenu un bon coup-franc, suivi d’un corner. A la 9ème minute, alors que ma Guinness commence à tiédir, Butin, tranquille sur le côté droit, passe la balle à Martin, libre d’absolument tout marquage. Ce dernier voit l’appel d’Ideye combiné à la science du hors-jeu de Ciani et délivre une passe digne de donner un orgasme à CJP si celle-ci avait été effectuée par Iniesta ou Messi. Ideye tente l’extérieur pied droit pour le fun et marque, évitant ainsi à ma bière de s’éventer vu que je la descends cul-sec. A peine ai-je le temps de m’en resservir une que sur un corner Perquis arrache le bras d’un Savic bien naïf sur le coup (la jeunesse) pour placer une tête qui finit au fond des filets. 0-2 pour Sochaux et déjà deux passes décisives pour Marvin Martin, tranquille. A noter que le but de Perquis, tout le monde s’est tourné vers Ciani, comme s’il avait été responsable de ce but. Je décide d’arrêter la bière car si Bordeaux encaisse un but à chaque action adverse je risque de passer plus de temps à aller pisser qu’à regarder le match. Va pour un Irish Coffee, pour commencer. L’Irish Coffee ne fait pas long feu, puisque malgré un timide réveil bordelais (une tête de Diarra) et peut-être un pénalty oublié (main de Sauget), Bordeaux retombe dans ses travers et nous offre un remake d’un des nombreux buts encaissés à Lorient en jouant le hors-jeu à 50 mètres de ses buts tout en offrant un alignement plus douteux qu’un caleçon de routier après un Paris-Madrid sans interruption. Ideye en profite pour s’échapper tranquillement côté gauche, lever la tête, faire coucou à un pote qu’il a vu en tribune, puis centrer pour Boudebouz, tout seul dans la surface. Celui-ci contrôle la balle, se moque de Trémoulinas qui l’a complètement lâché, raconte la blague de la bite qui poursuit un cul à Butin puis ajuste Carrasso qui est entrain de péter un câble contre sa défense.

Dans la foulée de ce troisième but, sur une nouvelle balle en profondeur des sochaliens (décidemment on joue le hors-jeu comme des bêtes à Bordeaux), Carrasso sort à la rencontre d’Ideye et je crains que Cédric nous refasse une Lorient, excédé par les errements défensifs de ses coéquipiers. Heureusement pour l’équipe il garde son sang froid et évite le quatrième but alors que j’étais prêt à me servir un Black and White Spirit. Evitant l’incident, je me sers une bouteille de rhum que je bois directement au goulot, pas le temps de faire un cocktail, Bordeaux serait capable d’encaisser 2 ou 3 buts pendant ce temps-là. A la 30èmeminute, le 4ème but arrive, comme prévu j’ai envie de dire vu ce que propose l’équipe girondine. Sur un mouvement collectif de toute beauté, Marvin Martin (encore lui), toujours aussi bien pris au marquage par Diarra et Sané, adresse un superbe centre pour Ideye qui conclue de la tête. 30 minutes de jeu et 4-0 pour Sochaux, c’est pas du PES mais ça y ressemble fortement. Même l’alcool ne fera pas oublier cette branlée. A la 36ème, Tigana a tranché, le responsable de cette débâcle sera Ciani, qui sort, sous une bronca magnifique, remplacé par Jussie. Ciani au passage montre tout son professionnalisme en s’engueulant vertement avec Tigana. Alors oui il mérite de sortir pour sa science du hors-jeu foireux, mais il n’est pas le seul, Diarra est inexistant, Sané est nul à chier, Chalmé est roux alors que Trémoulinas n’en a rien à branler. A la 42ème les ultras du Virage Sud quittent la tribune après avoir tourné le dos à leur équipe pendant 10 minutes (Merci à CLG). Attitude remarquable des supporters qui ne foutent pas le bordel en tribune (fumigènes, arrachage de sièges ou autres) et qui préfèrent garder une attitude qui les honore. A la 43ème, premier carton du match et il est pour Chalmé qui chausse Martin juste devant la surface après un nouveau mouvement sochalien qui a rendu chèvre la défense bordelaise, encore. Juste avant la mi-temps, sur une nouvelle occasion sochalienne, on peut clairement lire sur les lèvres de Carrasso qu’il en peut plus et on le comprend largement.

Mi-temps donc sur ce score de 4-0 pour Sochaux, le tout dans une ambiance surréaliste et un virage sud entièrement vide. J’ai envie de vomir, pas à cause de l’alcool, mais à cause de ce que propose ces onze mecs sur le terrain (à ce niveau-là on n’appelle plus ça une équipe). Je préfère expérimenter des cocktails pendant ce temps-là et en profite donc pour vous déconseiller de mélanger le coca-cola avec le Bailey’s vu que les effets sont à peu près les mêmes que lorsqu’on plonge des Mentos dans du Coca. Le match reprend lorsque j’ai fini de nettoyer mon salon et je constate le coaching hallucinant de Tigana qui fait rentrer Planus à la place de Ben Khalfallah. On a donc pour la seconde période la compo suivante : Carrasso – L. Sané, Savic, Planus, Trémoulinaze – Diarra, Plasil, Jussie, Chalmé (milieu droit, pourquoi pas), Wendel – Modeste. Le but de cette seconde période ? Visiblement ne pas en prendre 4 de plus pour Tigana.

Cette seconde période est sans but mais marquée par plusieurs choses :

· Marc Planus est le seul Bordelais qui a un peu de tranchant, il en montre plus en 45 minutes que le reste de la défense sur tout le match.

· Modeste est en manque de confiance au point de louper tout ce qu’il tente.

· Le stade chambre ses joueurs quand Sochaux fait tourner la balle.

· Les joueurs sochaliens ont droit à une ovation à leur sortie.

· Plasil et Modeste semblent être les seuls à vouloir marquer.

· Trémoulinas réussit l’exploit de louper une touche. Avant lui je n’avais vu que Bernard Mendy et Taye Taïwo en louper une. Moche.

· Sané et Diarra ont le sourire tout le match. Concernés.

· Ciani fait preuve de professionnalisme en revenant sur le banc 10 minutes après la reprise du match et en se barrant 10 minutes avant la fin. Classe.

Fin du match sur se score de 4-0 pour Sochaux, bronca monstrueuse pour les joueurs. Lamine Sané, qui n’en perd pas une ce soir, décide de se ridiculiser un peu plus en interview alors que Tigana annonce en conférence de presse qu’il démissionne, sa fille ayant été agressée verbalement en tribune (en présidentielle, preuve que contrairement à ce que croit Thiriez, les abrutis au stade ne sont pas forcément les ultras). Cette saison est définitivement pathétique, comme un concentré de tout ce qu’il ne faut pas faire dans un club. Place à l’analyse :

Les gars :

Carrasso (2/5) : La stat qui tue à la mi-temps, 4 tirs cadrés pour Sochaux, 4 buts. Sur chaque but il est complètement abandonné par sa défense. Même Ed Warner les aurait encaissés sauf le troisième où il aurait sauté sur le poteau opposé pour plier le but et arrêté le ballon alors que Grégory Coupet a déclaré qu’à la place de Carrasso il aurait arrêté le match. S’est retenu de péter un plomb après le troisième but alors que son désarroi (joli façon de dire qu’il en avait plein les couilles de sa défense de merde) transparait juste avant la mi-temps avec son « j’en peux plus » sur une énième occasion de Sochaux. C’est un des rares joueurs que je souhaite voir rester à Bordeaux l’an prochain.

Chalmé (1/5) : Il a un pour sa combativité vu qu’à défaut de bien jouer il a au moins ce mérite là (au contraire de certains). Il a pris l’eau en première période face à la vivacité et la fougue de la jeunesse sochalienne ainsi qu’un carton jaune. Sa seconde période en tant que milieu de terrain est à peine mieux mais il a eu le mérite de tenter d’apporter le danger offensivement.

Trémoulinas (0/5) : Sur Foot+ pendant le match, le commentateur annonçait l’intérêt du Borussia Dortmund pour Trémoulinas et que ce dernier avait déclaré qu’il allait en discuter avec son agent. Deux infos donc là dedans : primo, Dortmund doit voir la saison 2008/2009 de Bordeaux en dvd et va surement essayer de recruter Wendel aussi. Secundo, Trémoulinas n’en a clairement plus rien à cirer du club puisqu’il pense déjà à parler avec son agent alors que la saison n’est pas terminée. Une fin de merde pour un joueur qui aura pris un melon digne de Lizarazu (le commentateur) sans avoir le niveau de jeu de Lizarazu (le joueur). Sinon sur le terrain, son placement sur le troisième but est incompréhensible (c’est quoi le but de se jeter au sol devant Carrasso ?) alors que son apport offensif est toujours aussi faible (qu’est-ce que j’ai ri lorsqu’il a fait une série de passements de jambes inutiles devant Sauget tout ça pour finir par lui centrer dessus).

Savic (1/5) : Fait preuve d’une naïveté digne de Candide sur le deuxième but sochalien. Pour le reste il a été souvent pris à défaut par la vitesse des attaquants adverses même s’il a plutôt bien tenu Butin (la preuve, celui-ci n’a pas marqué). Loin d’être le plus mauvais sur le terrain.

Ciani (Tête de turc/5 puis Non-professionnel/5) : Joue le hors-jeu comme une burne sur le premier but mais pas aidé par le milieu qui laisse Martin faire la passe. N’a rien à se reprocher sur le deuxième but même si tout le monde se tourne vers lui. Joue une nouvelle fois le hors-jeu de façon fantastique sur le troisième puis le quatrième est pour toute l’équipe. Remplacé par Jussie à la 36ème, sous les sifflets évidement, sacrifié par Tigana qui cherchait un responsable, il débute son show :

1) Il s’engueule avec Tigana

2) Il revient sur le banc 10 minutes après le début de la seconde période

3) Il se barre carrément avant la fin du match.

Il a intérêt à se faire tout petit et à se remettre en question grandement s’il veut se faire pardonner un jour.

Sané (0/5) : Nul en 6, nul en défense centrale, nul en latéral droit, nul en interview, Lamine aura au moins été régulier dans la nullité. Et le pire c’est qu’il est capable d’avoir le sourire après un tel match.

Diarra (0/5) : Capable de déclarer en interview que la saison sera réussie si le club finit 6ème, de déclarer aussi que les joueurs n’ont pas lâché Tigana alors que son attitude est déplorable sur le terrain et qu’il joue en marchant depuis janvier. Indigne d’être capitaine même s’il essaie de se sauver la face avec sa tête sur la barre ou sa frappe de loin.

Plasil (3/5) : L’un des seuls Bordelais qui mérite les applaudissements des supporters avec Carrasso et Planus. Le seul à tenter aussi.

Ben Khalfallah (Perdu de vue/5) : Jacques Pradel est sur le coup.

Wendel (Perdu de vue/5) : Jacques Pradel est sur le coup mais une fois qu’il aura résolu l’affaire FBK.

Modeste (Manque de confiance/5) : Merci aux « supporters » qui le sifflent continuellement, incapables de lui laisser passer la moindre erreur alors que Chamakh était un spécialiste de la vendange, du tir en tribune et du face-à-face raté. Ce même Chamakh, regretté par une partie des supporters qui ont déjà oublié que leur chouchou a bien planté son club en partant pour 0€ (très classe de sa part) et en crachant sur Tigana depuis (classe aussi). Modeste souffre clairement aujourd’hui d’un profond manque de confiance lié aux sifflets qui accompagnent chacune de ses prises de balles. Et pourtant on ne peut pas lui reprocher d’être mauvais sur le terrain, il se bat pour l’équipe, probablement plus que ses coéquipiers des ailes, il est un des rares à provoquer, à proposer des solutions. Ok il ne marque pas et rate un un-contre-un avec Richert (qui sort très bien sur le coup) mais il mérite autre chose que des sifflets.

Les entrants :

Jussie (2/5) : Il bouge beaucoup sur le terrain. Pour retrouver son influence il faudra faire appel à l’équipe de FBI Portés Disparus.

Planus (4/5) : En 45 minutes il a mieux tenu la défense à lui tout seul que le reste de ses coéquipiers durant le match. Des tacles musclés ont fait comprendre aux Sochaliens que c’était fini la facilité (dribbler Diarra qui marche même moi j’y arrive).

Le coach :

Jusqu’au bout les choix de Tigana auront été bizarres. Dommage pour lui que ça finisse comme ça.

Les mecs en face :

Martin est bon à la passe mais aussi bon à la récup’, Boudebouz en fait souvent trop, je demanderais à la FFF ce qu’elle en pense, si tous les Nord-africains sont des tricoteurs qui lâchent pas leur balle, Richert a été tranquille, Perquis vicieux sur son but, Butin prometteur, Ideye grand, black, athlétique, mais capable de manier la balle (un avis à la FFF ?), alors que le jeune Peybernes a connu des débuts vraiment tranquilles.

Ils soutiennent l’activité du Claude :

http://webgirondins.com , http://www.chezlesgirondins.com,http://www.girondinsanalyse.com, http://svsch.b3dgs.com. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net  ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés.

12 thoughts on “La Scapulaire académie note Bordeaux-Sochaux (0-4)

  1. Ciani doit finir la saison en CFA2. Son comportement était gerbant.

    Quand on est défenseur central et qu’on prend 4 buts en 30 minutes, on ferme sa gueule si on sort.

  2. Ciani mérite le prix du melon d’or, ça fait plus d’un an qu’il enchaîne les contre-performances sans se remettre en question…Le classement est flatteur pour Bordeaux, pas du tout en rapport avec leur niveau de jeu qui est proche du néant, comparable à celui de Monaco, Lens ou Arlavignon…Bizarre tout de même de démissionner à ce moment de la saison, Tigana aurait du partir cet hiver pour essayer de relancer cette triste équipe girondine, du coup il abandonne un navire en plein naufrage à 4 journées de la fin!
    Très bon résumé du Claude, complètement d’accord au sujet de Modeste, un joueur qui mériterait du soutien de la part du public et qui n’est pas plus mauvais que Chamakh!

  3. Offrons Ciani à Burzaspor.
    Pourquoi les joueurs ne démissionnent jamais (sauf sur le terrain)?
    Y a que Tigana pour avoir cette classe?

    Et dire que je préfère voir jouer Marange que Trémoulinas! Jamais je l’aurais pensé.

  4. @spado.
    Tigana démissionne avec un minimum de conscience tranquille. le maintient est assuré. ouaaais.
    et puis ça permettra de voir si avec les mêmes bonhommes on joue très différemment…auquel cas on pourra conclure qu’il suffit de payer l’apéro dans les vestiaires (paye ta tournée lilian)pour que les doigts sortent du cul.

  5. Alou qui cherche un appart’, ça me rappelle mon com’ de la semaine dernière… ;-)

    Sinon Trémou, Chalmé, Diarra, Ciani, j’ai envie de dire : adieu!

    Et pour Planus, j’ai pas vu la deuxième mi-temps, j’ai fait comme le virage sud, j’ai tourné le dos à mon ordi (ce qui d’ailleurs était assez inconfortable sur le canapé), mais en général, sans remettre en question son niveau, il a eu un comportement un peu douteux cette année…

    Sinon Triaud m’a bien fait rire à aller voir les supporters à la mi-temps en disant qu’il était dans le même état qu’eux…seule petit différence, eux ne sont pas responsables de la situation…

    Tigana était peut-être pas très bon, mais je ne pense pas qu’il ait été vraiment aidé…

  6. Trémoulinas est-il au courant que Dortmund le veut en tant que remplaçant? Sinon, comme vous, je trouve que Ciani est un con fini. Se barrer des vestiaires dès le match fini, laissant ses coéquipiers se démerder avec la causerie de Tigana, c’est vraiment débile.

  7. Modeste se bat, certes. mais avec si peu de moyen. Gigi devrait le briefer pour lui apprendre à piquer un ballon. A lever la tête avant de frapper la balle, aussi.

  8. J’ai fait un rêve cette nuit: Fulham, Stoke ou Birmingham nous faisaient une offre de 5M pour Ciani… Ou bursaspor tiens, pour le challenge turc..

    Sinon encore une fois, j’ai rien contre Modeste qui se bat, est volontaire, n’est pas aidé par ses coéquipiers et rate son occase franche par match avec une belle régularité depuis des mois… Mais arrêtez de faire des comparaisons avec Chamakh! Déjà Chamo lors de ses premières saisons où il tournait à 6 buts (comme modeste sans ses pénos; chamakh ne les tirait pas) il me semble qu’il était quand même souvent conspué par le public. Il n’y a que sur les deux dernières saisons qu’il sera vraiment devenu apprécié. Et perso moi je l’aime parce que c’est un enfant du club et pas pour son foot car il est clairement moyen (barré par bendter… bientôt plus titulaire avec le maroc…). je souhaite à Modeste de devenir meilleur que chamakh!

  9. En même temps, Ciani, ça fait un moment qu’il a perdu toute crédibilité… (http://www.youtube.com/watch?v=t6tgPsvWCVk à 2.33′ – un conseil: coupez le son).

    Une question demeure : les jolies buts qu’il a mis??? Chance ou éclairs de génie? (que j’aurais préféré sur placement défensif, mais bon…)

  10. Concernant Ciani c’est quatre (très) bons mois en 2 saisons. Ce mec est juste nul, et ses buts c’est de la chance. Ou alors peut-être qu’il est fort quand il veut (ce qui peut expliquer ses matchs en LDC) mais alors ça voudrait dire qu’il a une mentalité odieuse et ne se sort les doigts que quand il veut. Dans tous les cas son départ doit être une des priorités du mercato.
    L’héritage de Blanc, c’est aussi Ciani…

  11. Seul contre tous .
    Malgré une tactique très discutable , Tigana était le seul girondin attaché à son club de par son passé et son retour aux affaires en début de saison. Je ne reviendrai pas sur la frilosité des présidents et leur absence de politique à long terme , le comportement des supporters qui quittent la tribune et encore moins sur celui de certains joueurs ( Diarra , Ciani , Chalmé , Ben Kalfallah , Wendel …) qui ne méritent pas de porter le maillot girondin au vu de leurs prestations. L’exemple de Liverpool cette année devrait servir aux Girondins puisque les reds étaient relégables cet automne et sont aujourd’hui 5ème en ayant mis une légende du club à la tête de l’équipe , « King » Kenny Dalglish , en ayant renouvelé certains joueurs de l’effectif et sans que les supporters n’aient quitté les tribunes .
    A méditer messieurs Tavernost et Triaud .

    Bonne chance Jeannot .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.