Le Grand prix du Fair-Play est iranien

Birsa à côté, c’est de la merde.

La grande classe de la part de l’attaquant de Moghavemat, Amin Motevaselzadeh.
Hier soir il avait le champ libre pour marquer contre Aboomoslem, dernier de la Ligue.
Le gardien s’étant blessé, il a préféré mettre la balle en touche et son club a perdu 3 à 0

Pendant ce temps-là, en Europe occidentale… le fair-play, c’est ça.

2 thoughts on “Le Grand prix du Fair-Play est iranien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.