Le raté du week-end vous est offert par Samuel Etoo

Comme quoi, ça arrive à plus que tout le monde.

Voilà donc l’occasion qui a provoqué une sacrée fissure anale à notre académicien intériste Marco Matrix. Une frappe sur la barre alors que le but est grand ouvert.
Mais comme Samuel Etoo reste Samuel Etoo, et qu’il fera toujours mieux que les autres, Samuel Etoo se rate grossièrement juste après.
Dans sa grande mansuétude, Samuel Etoo a déjà excusé Samuel Etoo.

[advideum url= »http://www.youtube.com/watch?v=Nhe_creDaVQ »]

20 thoughts on “Le raté du week-end vous est offert par Samuel Etoo

  1. A 1-0, c’est effectivement très violent. Dire que Dassier a failli le recruter. Oui oui, il a dit qu’il voulait Drogba, puis Adebayor, il savait pas trop lequel, celui qui jouait à Milan.

  2. Plus difficile mais un peu plus ridicule la tentative de reprise derrière. Samuel donne moi du rêve…

  3. Un très beau doublé!
    Ont peut être Samuel Eto’o un jour et Kaba Diawara le match suivant

  4. J’avais lu quelque part une théorie disant que dans tout message visant à corriger une faute d’orthographe s’en trouve au minimum une, le nom du type m’échappe cependant. Bon demain j’arrête, c’est de la connerie, le journalisme total.

  5. Si ça peut le rassurer , j’au un pote de mon équipe de hand qui à fait la même hier car le gardien avait immité une sortie d’Edel. Résultat le Goulou d’or pour lui , et à toi aussi Samuel !

  6. Si comme le dit si bien Vikash (mâtin, quel homme): « l’orthographe est de droite », alors cela ferait un paquet de fachos à l’œuvre sur les forums de Horsjeu (mâtin, quel site).

    Eto’o Fils continue de me manquer au « mès ».

  7. cher Oxianor,

    je ne vous avais pas attendu pour en venir à la conclusion que j’étais d’extrême droite.
    La bise de Marine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.