Les coéquipiers d’Anelka ont l’air balèzes en Kung-fu

9

On a pas tout compris, mais ça a l’air hostile

Deuxième épisode des tribulation de l' »enfant terrible » du football français en Chine.  S’affrontaient donc le Shangai Shenhua et le Nanchang Hengyuan, dont comme chacun sait la rivalité est ancestrale.  Alors forcément, ça devait finir par dégénérer sur le terrain.
Et Nicolas Anelka alors ? Hé bien comme à la coupe du monde 2010, il s’est contenté de se balader et de dézoner sans participer au jeu. ça doit être sa technique personnelle quand il sent que ça commence à puer un peu.

9 thoughts on “Les coéquipiers d’Anelka ont l’air balèzes en Kung-fu

  1. certains vont probablement prendre de longuuuuuuues vacances, à la ferme, comme Medor le jour de ses 19ans quand tu en avais 5 et que Papa a dit qu’il avait pris sa retraite à la ferme dans le périgord.

  2. 240000€ par semaine pour jouer dans des stades avec une seule tribune. On peut pas dire que les chinois fassent leur beurre sur le prix des places, eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.