Porto-Paços de Ferreira (2-1) La Dragão académie reste dans la course

Bom Dia,

3e matchs en 1 semaine pour ce milieu de marathon qui va nous voir jouer notre vie en C1 dans 4 jours à Chelsea.
Après notre victoire flamboyante à l’Uniao mercredi, nous recevons notre voisin de Paços de Ferreira qui a toujours le bon goût d’emmerder les gros.
Bref il faut gagner pour foutre la pression au Sporting (qui a gagné dans le match du soir) et rester en confiance avant d’aller défier José dans un match à la vie à la mort en C1.
O Equipe :

Julen possède tout le monde et décide donc de laisser pour la 4e fois de suite Giannelli Imbuplula dans les tribunes.
Casillas à la cage
Maxi –Maicon(Capitao)-Indi-Layun
Surprise avec le retour de Maicon et la titularisation de Indi à la place de Marcano.
Neves en 6 avec devant André André et Herrera
Herrera confirme son retour en grâce.
Corona-Aboubakar-Brahimi
Une ligne d’attaque comme on les aime.

Jesus découpe les défenses avec amour

O Jogo :

3’ Première frappe pour Edson. Paços joue très bien avec un pressing haut qui nous gêne.

5’ Corner de Layun sur la tête de Maicon au premier poteau mais Marafona met la main et comme en 86 l’arbitre ne bonche pas.

7’ sur une perte de balle de André André, Indi se fait éliminer comme un poussin mais Maicon est là et repousse en corner.

Sur le corner qui suit Martins Indi intervient avec la conviction d’un électeur de gauche au moment de voter pour Xavier Bertrand ou Estrosi, le ballon arrive dans les pieds de Moreira qui flingue Casillas.

11’ Corona fait un bon travail et cherche Aboubakar dans la profondeur mais Marafona sort bien.

13’ Nouvelle passe de Corona pour Aboubakar mais un défenseur revient contrer.

Sur le corner Herrera dévie au premier poteau pour André André mais Marafona repousse.

Sur le contre Indi et Herrera ne couvre pas le côté de Layun qui a tiré le corner, mais Maxi est là pour repousser le danger.

Le match devient une bataille au milieu où on joue à sortir du pressing de Paços, pour faire le siège de la surface adverse.

Mais pour l’instant l’organisation des jaunes est impeccable, disciplinée et nous ne pouvons que constater que toutes nos tentatives finissent repoussées ou en corner.

29’ Brahimi décroche pour demander la balle et trouve Corona qui est venu couper dans l’axe. Jésus vient crucifier Marafona (une fois n’est pas coutume) d’un petit piqué.

31’ On accentue le siège et sur un nouveau coup franc de Layun, Indi gagne son duel à la tête mais ça passe juste au-dessus.

44’ André André trouve Corona mais cette fois-ci Marafona gagne le duel, il l’a rebouché.

46’ Neves trouve d’une transversale Brahimi qui mobilise 2 défenseurs en face de lui et glisse à Layun qui prend sa chance mais Marafona est vigilant.

47’ Layun centre pour Aboubakar qui remet de la poitrine à Herrera mais sa reprise est au dessus de la barre.

MI-TEMPS : Face à une équipe bien en place et un pressing haut, on a été emmerdé 20 minutes. Le fait qu’Indi et André n’étaient pas sur la pelouse au départ ne nous a clairement pas aidé.

Il va falloir vite marquer et se mettre à l’abri car Paços est très dangereux en contre.

48’ Coup franc de Layún, Maicon reprend mais il est hors jeu.

Touche de Maxi pour Herrera dans la surface qui place sa tête au premier poteau mais Marafona est toujours là.

52’ Beau mouvement entre Layún et André André qui centre pour Herrera seul, mais il est hors jeu.

53’ Brahimi part seul et enrhume la défense, il temporise et donne à Aboubakar au point de pénalty qui reprend mais sa frappe part au-dessus comme un hommage à Bakayoko.

57’ André André centre en déséquilibre et après le centre tacle Romeu qui doit sortir.

63’ Sur une relance de Marafona Marco Baixhina lui remet plus mollement que toi face à Christine Boutin nu, Herrera surgit et dribble Marafona et Marco revient finir le travail en le fauchant PENALTY ! Mais oui ! Le premier de la saison plus que 12 de retard sur le Sporting ! Layun transforme 2-1

65’André André sort pour Danilo. Danilo passe en 6 et Neves monte en 8.

67’ Sur un bon mouvement Herrera décale Brahimi qui choisi de frapper mais ce n’est pas cadré.

71’ Sur un dégagement de Marafona plein axe, Aboubakar récupère au milieu de terrain et part seul mais perd son duel avec Marafona. La dernière fois que j’ai vu autant de duels perdus c’était Christophe Lambert dans Highlander.

Le match devient haché car à chaque duel perdu les joueurs de Paços font faute pour casser le rythme et nous empêche d’enchainer.

78’ Sortie de Brahimi pour Tello qui se signe plus de fois avant de rentrer sur le terrain qu’il ne fait de bonne passe.

80’ Sur un coup franc devant notre surface joué vite dans la course de Tello, l’Espagnol part seul face au….Non, pardon, dès sa deuxième touche de balle il pousse le ballon en sortie alors qu’il est à 35 mètres du but…

86’ Sur un contre d’école Corona trouve Aboubakar qui décale en une touche Herrera qui donne au second poteau à Tello mais il frappe sur le gardien.

87’ Entré de Evandro pour Herrera

90’ Maxi lance Tello qui prend de vitesse la défense et centre pour Aboubakar qui seul la met au dessus à 6 mètres. Vidéo gag.


Cristian à de l’envie, il a au moins ça quoi

Au final une victoire maitrisé après 5 minutes ou des joueurs n’était pas là.

Confirmation de Brahimi et Corona devant. Ruben Neves au milieu et le retour du Capitao derrière juste avant d’aller à Stamford Bridge sont des bonnes nouvelles.

 

O Dragoes :

Casillas (3/5) Rien à faire sur le but pris et des relances rapides pour dynamiser le jeu. Une soirée pépère.

Maxi (3/5) Un bon match, moins présent offensivement mais face à un adversaire regroupé c’était le bon choix.

Maicon (4/5) Il est de retour, comme le terminator il dégomme tout ce qui se présente dans sa zone. Je ne sais pas si son duel avec Diego Costa mercredi ne va pas annoncer l’apocalypse.

Indi (2+/5) Une note sévère mais en même temps mon grand t’as pas le droit de te faire balader comme un poussin les 10 premières minutes. J’ai déjà été plus frais que ça le vendredi matin au taf après une soirée beaujolais nouveau.

Layún (4/5) n’a pas ménagé ses efforts, a mis le but de la victoire, est monté jusqu’à la dernière occase. Plus endurant qu’un lapin duracel.

Neves (3+/5) Propre, sûr, et des coups de patte qui déstabilisent le bloc défensif adverse. Putain que ça va être dur de te garder gamin.

André André (3-/5) Une perte de balle qui amène le premier but, puis beaucoup d’énergie dans les appels et les solutions au milieu. Attention à être directement dans le match mercredi.

Herrera (4/5) Hyperactif, dans toute les attaques et les projections vers l’avant, mais aussi sur le travail de repli. Un stakhanoviste à la sauce guacamole.

Corona (4/5) Le complément de Brahimi. Il lui est « symétrique » sur le terrain, en plus décisif.

Jesus découpe les défenses avec amour

Brahimi (4/5) Indispensable, intelligent et capable de geste de grande classe.

Un cœur gros comme ça

Aboubakar (3-/5) Très bon dans ses déplacements, ses remises ou ses appels, mais à un moment il faut planter à nouveau, sinon si tu l’a met pas au fond, comme avec Madame elle ira voir ailleurs et toi sur le banc.

 

O Banco :

Danilo (3/5) Une très bonne entrée qui a permis de verrouiller et de récupérer les balles plus haut grâce à son impact physique.

Tello (2/5) 2 contrôles et 3 passes ratées, pour une réussie.

Cristian progresse à chaque fois

Evandro (NN) pas eu le temps de toucher un ballon.

 

Remarque à la con :

Marafona n’est pas le nouveau Diego mais il aurait peut postuler dans un bon club.

Coup de gueule car Bein Sport qui détient les droits de la Liga en France n’a pas diffusé les 3 derniers matchs de championnat, en renvoyant les Portista à la prochaine grille…

 

Merci de faire un tour sur ce lien 1 mail = des cadeaux pour les enfants qui vont passer Noël à l’hôpital, je fait cette opération depuis plusieurs années https://www.good-4you.net/avec/good-4you/noel-magique/vote

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

5 commentaires

  1. Désormais la Dragao attire le chaland avec des boobs, c’est petit (ou pas d’ailleurs).

    Je reviendrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.