Saint-Etienne – Bordeaux (1-1) : la Forez Académie livre ses notes

 

L’avis de Notre Président :

Il revient après son bref passage face à Rennes. Toujours aussi franc du collier, il vous parle du match face au Girondins et revient sur les récentes prolongations de contrat. Extrait.

Ben oui, b’let, t’es au coureuant quand même qu’on a prolongé ma Ruff et meuon Loïc ! Hé ouais, le Roro y signe p’tet pas du Tremoulinex ou du Emballetoncabillaud, mais il garde ses pépettes pour proleuonger d’la valeur sûre, d’la Ferrari du Forez, du cap’tain formé au club ! Hé ouais, parce que ça a un coût tout ça : les pillots, y z’aiment bien l’club, mais faut pas croire qu’y restent pour 4 râpées et une salade de barabans !

Pour découvrir la suite, ça se passe sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Des putains de regrets »

Ouais, des putains de regrets. Le match le plus abouti de la saison finit sur un nul dégueulasse et aurait même pu se transformer en défaite pour les Verts. Putain… Des occasions à la pelle, un but pas dégueu, une barre. Tout ça pour se faire niquer sur un corner mal repoussé, une frappe loupe et un but de l’épaule. Putain, y’a des soirs… Après, comme on dit, la rouetourne va tourner : si les Verts rééditent régulièrement ce genre de performances, il n’y a aucun souci à se faire pour la saison. Maintenant, on va encore regretter d’avoir perdu ces 2 points alors que le match nous tendait les bras. Parce que oui, même si on aurait pu paumer dans les dernières minutes avec un penalty que Jaffredo (cataclysmique de bout en bout) a oublié de siffler, les Verts auraient mérité mieux.

Ça démarre tambour battant avec Clerc qui allume un 1er pétard dès la 3e minute. Carrasso (cette pute) est obligé de lever son gros cul pour dévier en corner. 2 minutes plus tard, sur un déboulé de Max-Alain côté droit, l’Ivoirien centre en retrait pour Monnet-Paquet qui reprend mais van Wolfswinkel se trouve sur la trajectoire et dévie malencontreusement le ballon en sortie de but. Des occasions encore et toujours avec en vrac, Sall sur corner (à côté), Saint-Maximin de loin sur une frappe (très à côté), Van Wolfswinkel ou Monnet-Paquet qui loupent des frappes faciles dans la surface, Max-Alain qui régale (grosse transversale de Tabanou pour un contrôle soyeux du Fils de Dieu) et centre en retrait vers Saint-Maximin qui se précipite trop et écrase sa frappe… Bref, Sainté domine. Jusqu’à ce cette action qui st déjà un prémice de ce qui va arriver plus tard. Un centre anodin au 2e poteau que Sall ne touche pas, pensant Ruffier dessus. Mais non. Du coup Khazri nous tente une reprise « bakayokesque » du genou qu’heureusement Ruffier peut claquer juste avant que Sall ne dégage comme il peut en corner. Puis la délivrance (pour lui et pour nous) : le but de Ricky qui concrétise une nette domination de Sainté. C’est mérité. 5 minutes plus tard, van Wolfswinkel dans tous les bons coups talonne pour Gradel côté gauche qui envoie une lourde sur la barre d’un Carrasso qui ne peut pas décoller (logique, vu le cul qu’il se trimballe) : on n’est pas passé loin du 2-0, et on va le regretter.

Ben ouais mon con, on va prendre un putain de but casquette. Ilori marque de l’épaule sur une frappe loupée qui se transforme en passe décisive. Le football est parfois cruel, mais là, il vient de te mettre un grand coup dans les valseuses alors que Scarlett Johansson se trémoussait à poil devant toi depuis 5 minutes. 1-1 donc, et bien sûr, c’est le score qui sera sifflé à la mi-temps. La 2e mi-temps sera moins emballante même si Cohade ou Gradel feront encore trembler les bourrelets de Carrasso. Et puis il y a LA polémique : on est à la 93e, Maurice-Tachatte emmène un contre à 3 contre 2 sur un renvoi de la défense bordelaise. Il se présente face à Ruffier, pousse la balle comme un vulgaire Djibril Cisse et s’écroule dans la surface quand le gardien vient à sa rencontre. Alors, je vous le dis direct, le péno peut se siffler LARGEMENT A VITESSE REELLE. Maintenant, on voit que bien que Maurice-Mescouilles ne cherche que ça, et vient se laisser tomber comme une merde dans les pieds de Ruffier alors qu’il avait la place pour crocheter. Le contact est vraiment léger, mais au ralenti, on voit bien que la chèvre bordelaise exagère son plongeon, ce qui fait penser à une simulation. Franchement, si jamais on perd sur une action comme ça, je fous le feu aux 3 hispters derrière moi.

Oui, venons-en à mes amis. 3 trous de balle (dont je vous ai mis les photos un peu plus bas) étaient donc à la Divette. Et si les clichés ont la vie dure en Gironde (Sainté est une « ville noire et ouvrière qui ne vit que pour le foot » (sic)), on peut dire que vous n’avez rien fait pour faire croire que Bordeaux n’était pas une ville de droite. Dégaine de jeune pop UMP, look de hipster des beaux quartiers, la panoplie complète. C’est le genre de mec qui se vantent de s’habiller en dégriffé pour ne porter aucune marque, mais qui s’est retrouvé dans les premiers sur les listes d’attente pour une téléphone pliable i-Merde6 à 1000 boules. Le genre de sale con qui va chez le barbier et écoute Fauve. Bref, le genre de mange-merde qui ont découvert le foot dans GQ, et qui se sont dit « Tiens, c’est cool, comme Bordeaux gagne en ce moment, le foot ça redevient hype donc on va aller voir le match contre Sainté dans un bar stéphanois ». Sauf qu’en plus d’être méprisants et merdiques dans leur discussion (putain critique jamais la Divette quand je suis à portée d’oreille), ces génies n’ont rien trouvé de mieux que de chambrer sur le but un bar qui insultait déjà copieusement ce qui se passait sous leurs yeux. Putain mais vous êtes cons ou quoi ? A part chercher la merde, et la trouver, vous vous attendiez à quoi ? Bien sûr, la riposte n’a pas tardé (une belle ribambelle d’expressions fleuries a été entendue) et, au coup de sifflet final, ils se sont faits gentiment raccompagnés à la sortie. Bon, en fait, on les a bousculés et foutus dehors en les insultant salement. Bref, il n’ont sans doute pas été déçus de leur déplacement : bienvenue à Sainté et à jamais.

Hipsters

Une belle brochette.

 

La compo :

Compo

Putain, Galtier, tu régales quand tu proposes des compositions comme celle-ci. 4 joueurs à vocation offensive, dont le jeune et très prometteur (sauf au niveau de la coupe de cheveux) Saint-Maximin en 10 et Ricky qui gratte sa 1e titularisation dans le Chaudron en pointe : avant le match, j’en ai déjà des frissons. On retrouve du classique sinon, avec le retour de KMP à la place de Mollo à droite et Pogba toujours dans l’axe en l’absence de Perrin blessé. D’ailleurs, c’est une belle semaine pour notre capitaine : il a recommencé à courir et devrait faire son retour d’ici 15 jours, et il vient de signer une prolongation jusqu’en 2018 avec reconversion à la clef, ce qui devrait lui garantir une carrière entière passé sous le maillot vert. Alors, les gars, une réaction ?

Joie_Divette

 

Les faits de mâche :

Saint-Etienne   31ème : but de van Wolfswinkel, 1-0. Tabanou joue la touche côté gauche, la balle lui revient et il déborde pour adresse un centre parfait pour Ricky qui reprend du plat du pied au 1er poteau. Carrasso est gros mais pas assez pour boucher les cages : la balle touche le poteau, longe la ligne mais rentre.

Bordeaux   37ème : but de van Ilori, 1-1. Sur un corner mal renvoyé par Clerc, une frappe moisie d’un Bordelais va revenir sur l’épaule d’Ilori qui marque sous le regard médusé de Lemoine (resté au poteau), van Wolfinswinkel (qui n’a pas compris la règle du hors-jeu) et de Bayal (qui a lâché son marquage et engueule Ruffier dans la foulée, comme un symbole de mauvaise foi).

 

Les notes :

Ruffier (frustré, 3/5) : il sort la claquette qui va bien sur le genou de Kazri, mais ne peut rien faire sur le coup de tête d’Ilori. Après, il y a cette sortie litigieuse. Il a dit à Carrasso qu’il ne l’avait pas touché, je pense qu’il dit vrai. Un match bizarre pour lui car très peu sollicité mais au final, il aurait pu en prendre 2. Sinon, la bonne nouvelle, c’est qu’il a prolongé jusqu’en 2018. Une réaction les gars ?

Joie_Divette

Clerc (remonte la pente, 3/5) : du mieux pour le capitaine bis. Derrière, il a fait le taf, et a su apporter son aide devant. La 1e occasion du match est d’ailleurs pour lui. Bon, par contre, c’est son dégagement dans l’axe qui est à l’origine de la frappe-passe qui amènera le but bordelais…

Bayal (facile, 3/5) : il a été facile 80% du temps, mais a fait 2 conneries. La 1e, sans conséquence, en laissant filer le ballon pour Kazri. La 2e, plus dommageable, en lâchant le marquage sur Ilori qui peut marquer de l’épaule. Dommage car il a été vraiment bon sinon.

Pogba (très bonne surprise, 3/5) : le mec enchaîne les matches comme certaines les passes, et ne fait quasiment aucune erreur. Sûr dans son placement, précis dans ses relances, il ne lui manque qu’un but pour parachever un intérim très réussi pour le moment.

Tabanou (je crois que bon…, 4/5) : … on le tient notre arrière gauche. Toujours aussi percutant sur son aile, il défend de mieux en mieux, ne laissant que rarement son vis à vis prendre le dessus. En fait, Galtier est en train de nous bluffer pour la 2e fois, après le replacement (génial) de Perrin en défense centrale.

Clément (broyeur, 3/5) : le milieu bordelais n’a jamais existé, et il n’y est sans doute pas pour rien. Honnêtement, je ne l’ai pas vu du match et c’est en général quand il réalise ce genre de « performance » qu’il fait ses meilleurs matches. Donc on va dire que c’est bien.

Lemoine (concasseur, 3/5) : comme son pote au milieu de terrain, Fabien a asphyxié le milieu girondin. Pas d’occasion à se mettre sous la dent, mais son boulot était de nettoyer le milieu pour le jeune Saint-Maximin. Chose qu’il a plutôt bien fait si on en juge la performance du pillot.

Saint-Maximin (grands débuts, 3/5) : pour sa 1e titularisation, Galtier lui file déjà les clefs du camion. Bombardé meneur de jeu derrière Ricky, le jeune Saint-Maximin s’est énormément montré en 1e mi-temps. Accélérations, débordements, centres, frappes :  il a balayé tout le front de l’attaque stéphanoise, sans jamais arriver à trouver la faille malheureusement. Mais que cette entrée est prometteuse. Un peu de sang neuf, et formé au club en plus, ne peut nous faire que du bien cette année.

==> Remplacé à la 55e par Cohade (non noté), qui a été plutôt pas mal dans ce rôle de meneur de jeu. Disponible devant, il a envoyé une belle frappe et a bien tenté de combiner avec Ricky. Malheureusement sans réussite.

Monnet-Paquet (peu en vue, 2/5) : le moins en vue des 4 joueurs offensifs alignés au début du match. Le jeu a souvent penché du côté de Gradel alors que celui-ci permutait régulièrement avec KMP. Par contre, il aurait pu marquer, mais Ricky contre sa balle (il a croqué une belle frappe aussi).

Gradel (prolongé, 3/5) : il aurait pu obtenir le 4 si sa frappe magnifique du gauche avait trouvé la lucarne au lieu de la barre. Très à l’aise techniquement sur ce match (son contrôle sur la transversale de Tabanou est un régal), il a baissé de pied au fil des minutes pour finir bien cramé en fin de match. Mais la meilleure nouvelle qu’il a eu reste la prolongation de son contrat jusqu’en 2017. Une réaction les gars ?

Joie_Divette

van Wolfswinkel (les compteurs sont ouverts, 4/5) : après avoir donné sa 1e passe décisive dimanche dernier, il claque son 1er pion jeudi. Et un joli pion en plus. Très bon dans le jeu, il a régalé sur quelques prises de balles et surtout, il semble avoir une vision de jeu assez développée (sa talonnade pour Gradel en est la meilleure illustration). Est-ce que la machine Ricky est enfin lancée ?

==> Remplacé à la 69e par Erding (non noté), qui n’a pas assez pesé devant et ne s’est procuré aucune véritable occasion. Dans un match où la vitesse et la technique ont permis de se créer les meilleures occasions pour les Verts, rien de bien surprenant.

 

Le coach (pas payé, 4/5) : déjà, quand j’ai vu la compo que Galtier avait aligné, j’en ai eu le slip frétillant. Putain, mais j’aime quand tu nous aligne 4 joueurs offensifs à la maison mon Christophe ! De l’audace, du panache, de l’envie : on est pas là pour enfiler les perles, ce qu’on veut c’est la victoire ! Une 1e mi-temps maîtrisée à 95% mais ce but qui change tout et qui finalement gâche un peu le plaisir d’avoir vu évoluer une équipe joueuse et offensive devant son public. Non seulement faire tourner l’effectif est une nécessité pour pouvoir garder tout le monde sous pression, mais quand c’est fait de façon intelligente, c’est encore mieux. Bravo, coach.

 

Les adversaires : j’ai insulté Carrasso sur sa semelle dégueulasse sur Ricky, mais ses déclarations après le match m’ont réconcilié avec lui. Pareil pour Sagnol qui a pourtant eu une attitude « gardesque » sur la fin du match. Sinon, j’ai tellement peu vu le milieu bordelais que j’avais même pas percuté que Plasil était rentré. Et je ne sais même pas qui il a remplacé.

 

La question minitel : la question aurait pu passer une sale soirée.

Ah putain ! Des occasions à la pelle, un des matches les plus aboutis depuis le début de saison, et pourtant, ça fait 1-1. On aurait même pu perdre putain… Bon, on va pas se lamenter, on en retient quoi de ce match finalement ?

Question

Victoire écrasante de la proposition sur la qualité du match. Visiblement, vous avez apprécié le spectacle même si le match nul laisse un petit goût amer sur la langue. En 2e place, ce « penalty » dont j’ai eu peur qu’on nous rebatte les oreilles. Mais finalement, les Bordelais ont rapidement désamorcé la polémique. Plutôt classe de leur part. Enfin, l’attitude de Sagnol en fin de match en a marqué quelques uns pendant que les autres ont préféré se faire un petit « Tourette’s Karaoke ».

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. La Belle (la volée de Ricky) et la Bête (l’égalisation). 

L’avis d’en face est déjà tombé : Claude Pèze a été d’une rapidité à faire pâlir Maurice-Belay. Va lire son avis, c’est du bon, comme d’hab.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. Bonne acad’, roleand ! ça fait shier qu’on ait pas gagné, parce que les b’lets ils se sont donnés, et Galtier annonce une équipe de jeunes contre les sardines, j’ai un peu peur ( Bamba, Diomandé, Nyemeck ?)
    Sinon Ricky se fait plaisir, Gradel est en train de me faire mentir (pour l’instant…), ASM fait des interviews et des courses exceptionnelles, et Hercule Poirot est bordelais ? ^^

    Académiquement votre !

  2. Galtier on t’aime, tu le sais. Mais si tu fais encore sortir Ricky qui avait du feu dans les jambes pour Erding qui n’en a pas touché une et surtout si tu laisses encore Mollo ronger son frein sur le bord de la pelouse alors que Monnet-Paquet est en dessous de tout et que gradel à donner sa vie sur 70 minutes, je te cause plus!

  3. Tu remercies Galtier pour avoir replacé Tabanou arrière gauche ? C’est son poste de formation …. Bientot on va apprendre que Galtier réhabilite le 3-5-2 :p

    Au passage la réhabilitation tardive de Tabanou tardive de moquer tous les stéphanois qui ont été promptement dubitatifs l’année dernière (alors qu’il s’est adapté vitesse grand V) tout ça parce qu’il ne marquait pas assez (ahah Tabanou goleador, quelle idée :o). C’est avant tout un joueur impliqué, très régulier, fiable.

    Allé je charrie il est bien Galtier, presqu’aussi bien que Casa (merdum j’me suis vendu), bonne saison aux stéphanies.

    Et merci pour ton académie, agréable à suivre ;)

  4. @blob : ah bon ? J’ai toujours vu jouer Tabanou ailier gauche, mais je ne suis pas assez calé sur les matches du TFC donc je te fais confiance.

    Perso, je n’attendais pas un goleador, mais un gars capable de mettre 4-5 buts et autant de passes décisives dans la saison. Si ça se trouve, il y arrivera mieux en partant de plus loin sur le terrain.

    Bonne chance à vous aussi : si j’ai eu du mal avec Toulouse il y a quelques années, c’est devenu une équipe sympa à voir jouer depuis 2-3 saisons. Par contre, dimanche, on gagne hein ?

  5. Désolé mais non, on a de bonnes références contre vous et avec le match européen de l’ASSE je nous vois prendre au moins un point.

    Cdt

    Madame Irma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.