La liberté d’expression capillaire mise à mal en Belgique

8

Rase ta touffe, babeloche

Le Standard s’est imposé deux à zéro à Lierse, en pleine terre flamande, et ça n’a pas beaucoup plu au dénommé Grncarov (ne demandez pas au service comment ça se prononce) qui s’en est pris à la touffe du pauv’ Felipe. Ce dernier a eu très bobo aux cheveux, et a eu une réaction réflexe qui ne correspond pas à un terrain de football. Au lieu de se rouler par terre en se tenant les cheveux, le standardiste a répondu avec violence. Et son expulsion ne l’a pas tellement calmé.
L’incident est visible à 6’30.

8 thoughts on “La liberté d’expression capillaire mise à mal en Belgique

  1. C’est dommage que son coéquipier Rahan l’ait arrété car à mon avis l’autre aurait pris une sacré taloche !
    Ah et j’oubliais, félicitaitons au lanceur de boules de neiges qui a réussi à lui mettre en pleine tronche !

  2. Magnifique combo tirage de cheveux (deux fois) + carton rouge + tombage par terre + boule de neige dans la gueule + conspuation par le public.

  3. Je me sens un peu obligé d’intervenir et j’hésite entre « babloche » et « monde de merde »… En fait, j’ai surtout l’impression que ce sympathique ressortissant des contrées de l’Est essaie de savoir si c’est naturel ou une moumoute vu le nombre de fois où il tire dessus…

  4. Le Lierse est une belle équipe de coiffeurs. Il faut dire que leurs « supporters » sont plus crânes rasés que belle touffe.
    Et pour info Grncarov se prononce comme ça s’écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.