Les Uruguayens sont campeones

Apparemment, c’est plutôt cool d’être « campeones ».

Il se passe tellement de choses dans ce mercato aussi agité que le lac Léman et dans ces matches de préparation passionnants qu’on en oublierait presque que se jouait une compétition, une vraie, à l’autre bout du monde. L’Uruguay y a majestueusement confirmé son statut de quasi-favori montant en puissance au fil de la compétition en s’imposant tranquillou les doigts dans le nez face à leurs guays voisins du Para 3/0. Forlan et Suarez sont les buteurs de la soirée, ce qui n’est pas très étonnant non plus.

11 thoughts on “Les Uruguayens sont campeones

  1. Et l’Uruguay vient de passer devant l’Argentine en terme de palmarès international, comme un symbole du meilleur joueur du monde qui est en fait un charlatan.

  2. De bien belles images en effet, entre l’impuissance du gardien sur le deuxième but et la passe déc’ de la tête sur le dernier.

  3. Le paraguay, qui arrive en finale sans marquer un seul but en 1/4 et demi, et qui n’a pas gagné un match dans le tournoi.
    Escroquerie totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.