« Je ne suis ni pour ni contre »

Le comité dure plus d’une minute.

LES DÉCLARATIONS DU JOUR

“La personne qui a inculpé Messi et Neymar et qui a eu un traitement différent avec Cristiano Ronaldo était en tribune à côté de Florentino Pérez. Je ne connais pas le nom de cette juge, mais ça fait partie d’un ensemble de choses. On sait comment ça fonctionne.”
Gérard Piqué ne vise personne, il ne connaît pas encore les noms.

« Si tout le monde se comportait bien et honnêtement dans le monde du football, je ne serais surement pas à Metz. »
On sent que votre intégration en Lorraine se passe très bien, Benoît Assou-Ekotto.

« Je ne suis ni pour ni contre, s’ils ont envie de le mettre, ils le mettront, sinon on continuera à jouer au football. »
Vous ne nous aidez pas, Antoine Griezmann.

 

LES GRANDES NOUVELLES DU JOUR

“Le FC Barcelone exprime sa surprise et son indignation devant la décision de la commission de discipline de la Fifa de sanctionner Lionel Messi après le match de qualification de la Coupe du monde Argentine-Chili. Le club considère la sanction injuste et totalement disproportionnée. Enfin, le FC Barcelone souhaite réitérer son soutien à Leo Messi, athlète exemplaire pour son comportement sur et en dehors du terrain.”
Ca va commencer à se voir, monsieur le Barça, que vous vendriez père et mère pour le petitou. Attendez qu’il vous avoue un triple homicide.

« Ce sera officiel ce mercredi, mais Cristiano Ronaldo aura carrément un aéroport à son nom. »
Foot01.com. Le comité n’a qu’une hâte, c’est qu’une âme généreuse lui paye des billets pour Madère afin de visiter ce haut lieu de culture.

« L’ancien marseillais vient de vendre son énorme maison de Manchester, dans la banlieue très chic de la ville, à Alderley Edge. Nasri va récupérer plus de 6 ME avec la vente de cette maison géante, où il a fait construire une boite de nuit au sous-sol, ce qui n’avait pas manqué d’éveiller l’intérêt des tabloïds. »
Les tabloïds sont des pique-assiettes comme les autres, Foot01.com en est le pourfendeur.

 

LES QUESTIONS QUE PERSONNE NE POSE

… Sauf Eurosport :
“Hazard ou Mbappé au Real ?”
On tire à la courtepaille ?

… Sauf Pascal Praud :
« Qui niera que les hommes s’étaient trompés, que la vidéo a corrigé une erreur, que justice est faite ? »
Nier, c’est fort ; le contester, en revanche, ça ne nous fait pas peur.
… Sauf Daniel Riolo :
“Le finaliste heureux de l’Euro s’est fait promener par une équipe qui a raté ses deux dernières compétitions. Les disciples du « roi résultat » vont expliquer ça comment ?”
En disant « match amical ».

LE NINJA DU JOUR

Farouk Benmustapha, gardien de la Tunisie tente une découpe à l’os sur le Marocain Youssef En-Nesyri.

 

LES ANALYSES DU JOUR

“Alors le football reconnaissant se souviendra du premier jour et de ce France-Espagne qui aurait eu un autre visage si on avait laissé l’arbitre et les assistants se tromper comme d’habitude.”
Un visage habituel donc, Vincent Duluc. C’est bien l’inusuel qui pose problème en fait.

“Il reste que la grande tendance de la soirée est que, si la vidéo n’est pas encore prête à conquérir le monde, l’équipe de France non plus. Dans les deux cas, cela peut encore largement s’arranger.“
C’est un peu comme Minus et Cortex en fait, Vincent ?

« Le plus important pour un footballeur est l’assurance que l’arbitre ne se trompe pas. »
Pascal Praud cite ici Bixente Lizarazu, joueur qui a pourtant fait une carrière pas mal sans jamais avoir cette certitude. Ça n’a pas du être facile tous les jours…

« La vidéo est l’avenir. On peut le regretter, le contester, le déplorer. C’est un fait. »
Pascal Praud conclut ainsi sa tribune pro-vidéo. Il a oublié les arguments, mais c’est comme ça. On peut le regretter, le contester, le déplorer. C’est un fait.

« On veut nous vendre l’idée que la vidéo va tout régler. Je n’y crois pas. Les arguments ne peuvent être favorables qu’à l’existence de la goal-line technology, essentielle nouveauté et seul fait de jeu pouvant échapper à la décision humaine. Les cartons rouges ? La vidéo ? Ne me dites pas qu’un arbitre ne peut discerner le vrai du faux sur un carton qui exclut un joueur. »
Vous croyez que l’editroll s’est égaré dans les lignes du comité ? Eh bien détrompez-vous et asseyez-vous, car il s’agit de Denis Balbir.

« La vidéo est une solution de facilité, qui de manière contradictoire, au lieu de simplifier, augmentera la complexité des décisions à prendre, sans parler du temps perdu, des matchs hachés et de la crédibilité même des hommes de terrain qui s’exposeraient au risque, pour certains, d’être contestés par l’image, d’être perdus et de lâcher l’affaire… »
Et ce Denis est chaud messieurs-dames. S’il n’a pas laissé de côté son style « sans respirer » habituel, on peut dire qu’il tient la dragée haute à ses contradicteurs pro-vidéo.

« Au lieu de prêcher pour l’utilisation de l’image dans certains cas litigieux, ne peut-on pas, une fois pour toutes, essayer de mieux former les arbitres ? Rêver qu’ils soient meilleurs, plus courtois, parfois plus honnêtes (Barcelone-PSG) et toujours aussi bien rémunérés. »
Ah, attendez cependant, il semble qu’un soupçon d’impartialité mâtinée de chauvinisme se soit immiscé dans l’argumentaire de Denis.

« En fait, [il vaudrait mieux] revenir au problème de base de la société, un problème d’éducation et de pratique du sport plus fréquente en milieu scolaire. Vous savez, du moins pour ceux de ma génération. Ce fut une promesse électorale jamais tenue. Se calquer sur le modèle anglo-saxon pour aller plus loin, plus haut et être plus fort et alors se servir de l’image comme un loisir, celui de voir de plus en plus de Français récolter des médailles. »
Bon ok Denis, il faut toujours que ça parte dans de la sociologie cosmique, avec vous…du coup, on va s’en tenir à vos premiers arguments, avant d’avoir envie de soutenir la vidéo à notre tour, hein.

« On s’aperçoit que ça n’a absolument pas haché le jeu et que les décisions ont été prises en moins de 50 secondes à chaque fois. Cela tord le cou à tous les anti-vidéo et ce n’est pas parce que c’est en défaveur des Bleus cette fois que c’est une mauvaise idée. »
Pierre Ménès y va lui aussi de sa petite analyse de fond. C’est assez léger, comme d’habitude.

LES COMPARAISONS FOIREUSES DU JOUR

“Ainsi vont les temps pionniers, qui apportent le progrès en se cognant aux murs, et sèment la confusion en ramenant leur science.”
On dirait un retour de soirée de GM2, Vincent Duluc.

“Les joueurs du Barça, eux, ont dû apprécier la cruelle ironie : face aux équipes françaises, ces derniers temps, ils gagnent une fois parce qu’il n’y a pas de vidéo, et une autre fois parce qu’il y a la vidéo.”
Ah bah oui c’est vrai qu’il y aurait eu débat sur chaque but contre le PSG, Vincent Duluc. À la limite sur le deuxième pénalty (sachant qu’hier soir l’arbitre n’a pas hésité), mais rien ne dit qu’il n’aurait pas été sifflé. Rangez donc vos certitudes filasses dans le tiroir du bas.

“Perdue à 3 600 m d’altitude, l’Argentine est tout près de tomber de très haut.”
On atteint des sommets, L’Equipe.

« Ils n’ont pas de chance les anti-vidéos. Les nostalgiques du moulin à café, des fixe-chaussettes ou du fiacre. »
De la bougie et de la guillotine, tant que vous y êtes, Pascal ?

« La vérité est là, implacable et cruelle, pour nos amis qui regardent le monde en noir et blanc, regrettent le monde d’hier, écoutent le soir les matches de football sur un poste à galène, grignotant des biscuits disparus accompagnés de Guignolet Kirsch. A moins qu’ils ne préfèrent picorer des Picorettes. »
En fait, Pascal Praud ne vise pas de prétendus attardés culturels, mais bien les bobos, ces sales fascistes modernes qui ne font rien qu’à cumuler des vieilleries et en cultiver la nostalgie.

 

LES RECTIFICATIFS DU JOUR

« Ce 28 mars marque le commencement d’une ère nouvelle : le foot sera désormais plus juste. »
On attend déjà avec impatience l’avènement de la nouvelle nouvelle ère, Pascal Praud. Quand après une erreur causée par l’examen vidéo, il faudra à nouveau réparer l’injustice par d’autres moyens.

« Ils [les détracteurs de l’arbitrage vidéo, ndcvm] n’en croient pas leurs yeux et on m’assure que certains attendaient l’ouverture de Darty Montparnasse pour contester la fiabilité de l’écran plat acheté il y a peu. »
On l’attendait avec impatience, et c’est Pascal Praud le premier à se vautrer dedans avec satisfaction : la confusion entre diffusion et arbitrage vidéo. Merci à lui.

« Justice, sérénité, efficacité, rapidité. Il me semble que la soirée de ce mardi a éteint pour toujours les polémiques liées à l’assistance vidéo. »
Oui, alors ça on n’y mettrait pas notre bite à couper, Pascal.

« Cette Coupe du Monde en Corée du Sud, le jeune joueur de 19 ans [Lucas Tousard, ndcvm] n’est pas sûr de la voir puisqu’elle débutera le 20 mai, avant la fin du championnat et une potentielle finale d’Europa League… »
Mais avant cela, au moins des quarts de finale et une éventuelle demi, Foot01

« Le Paris Saint-Germain est évidemment le club le plus attractif pour les amoureux du ballon rond et attire en moyenne 44,998 personnes (93,88 % de la capacité). »
Bien sûr Footmercato, et ces tribunes sempiternellement dégarnies que l’on voit à la télévision ce sont les 6,12 % restants, c’est ça ?

 

LES AUTO-RECTIFICATIFS DU JOUR

“Je ne travaillerai jamais pour le Real Madrid. Je n’aime pas les valeurs que ce club transmet. J’apprécie ses joueurs, certains sont d’ailleurs des amis.”
Gérard Piqué n’a pas les mêmes valeurs, mais a la même passion.

“PSG: Unai Emery parti pour rester cet été (pour l’instant)”
Donc – et + et encore – ça fait quoi, rmcsport ?

LE PLEIN DE FEINTES DU JOUR

Saurez-vous retrouver celle qui n’en est pas une dans l’enchaînement d’Alexis Sanchez ?

 

LES PROSES DU JOUR

« Le reste est du baratin, du blabla ou de la mauvaise foi. »
À force de pérorer en faveur de la vidéo, Pascal Praud en a oublié la définition du pléonasme.

« Le match France – Espagne a relancé le débat de la vidéo. Ses défenseurs et ses opposants se déchirent. Avant de parler de ce principe, il est important de parler de philosophie… »
Oui Karim Nedjari, mais avant de parler de philosophie, il faudra revoir la définition de « principe ». Cela nous semble important.

PRIX SANS DECONNER

“Le ressenti doit être différent chez les Espagnols.”
Hugo Lloris se fie à son instinct.

PRIX D’ORIGINALITE

“Vidéo killed the radio star…”
On en connaît un qui a surfé sur Evene pour commencer par cette chanson insupportable, Pascal Praud.

LES TITRES DU JOUR

“Hatem Ben Arfa et le PSG pas d’accord sur la vidéo”
L’Equipe roule à contresens.

“France-Espagne (0-2), l’antisèche : Le changement, ce n’était pas le moment”
Y a un truc qui cloche, Eurosport.

“France-Espagne : les Bleus battus par Capitaine Marleau”
Télé 7… ah non, rmcsport.

« Lettre à mes amis les anti-vidéos »
Ben déjà, on n’est pas amis, Pascal Praud.

« OM : Sakai, le joueur qui ne mangeait que des Pringles »
Et même pas de sushis, Foot01 ?

Merci à Lucie Ferre et Santi Lazorla

Le comité revient sans doute demain, à une heure qu’il ne connaît pas lui-même, mais qui devrait se situer entre le lever du jour et le milieu de la nuit. 

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: [email protected]

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

8 commentaires

  1. Cette journée a dû être difficile. Et encore, le CFC n’est pas encore passé par là…

    Question : quels sont les matchs où est testé l’arbitrage avec assistance vidéo ? Je me souviens qu’un autre match de la France avait eu droit à cette ingérence de la technique (contre les Pays-Bas, donc pas un amical ?). Mais à part ça ? Est-ce que des matchs de C1, par exemple, y ont ou y auront droit ?

  2. L’éditroll est un Denis Balbir comme les autres.
    Je suis Pascal pro vidéo. Ce qui ne fait pas de moi un pro Macron même si progressiste. Résiste. Prouve que tu existes.
    Cacedédi à JPR.

    • Heyxtraiordi’aire pour dire tout haut ce que je pense tout bonnement de ces polébiques liées à tonton trou du skull mon cher monsieur Spafo.

      J*marche à l’ombre des jeunes biles en chboeur avec les biensxq:-px’

      Akkey kl%OM!!

  3. La notion toute particulière de test et de processus de validation de Pascal Praud m’évoque un peu une vague histoire récente chez Samsung avec des célulaires qui ne peuvent même pas voyager dans la soute à bagage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.