Portugal Suisse (2-0) Le Champion d’Europe sera en Russie

Avoir un groupe de qualif tout pété est une chose. Terminer en tête avec 9 victoires d’affilés en est une autre.

Bom Dia,
C’est le match final,
Groupons-nous et demain,
La seleção nacional
Sera en route pour le Kremlin.
Oui ben on l’a voulu, on y est. Il allait tout gagner pour se donner une finale face à la Suisse, on est à une victoire de la qualification directe donc en avant pour le show.


Oui ben on joue la Suisse, fallait pas vous attendre à du Mozart.

O Equipe :

Fernando Santos aligne son onze type.
Retour de William, Fonte, Soares, et Moutinho.

compo portugal

O Jogo :

Très vite on se met en place dans la moitié de terrain suisse.
On se fait une première occasion à la 6’ avec Mario qui décale André Silva mais sa frappe est molle… On ne veut pas brusquer les Suisses, plutôt respecter leurs traditions sans doute.
Le match est intense au milieu entre le bloc suisse et la patience portugaise…
Il n’y a pas beaucoup d’occasion mais elles sont pour nous. Moutinho profite des espaces pour porter la balle et créer des décalages mais on ne trouve ni Ronaldo, ni André.
La Suisse cependant veut poser le jeu et remonter la balle en partant de derrière et jouant au sol. Ils ne sont pas venus pour garder leur résultat, mais gagner pour frapper un grand coup.
Ils arrivent à trouver des centres à la 13’ et 14’ mais les ballons traversent la surface sans danger.
Action YAPAPENO à la 16’ avec Bernardo qui essaie de passer seul entre 3 défenseurs qui le bousculent, mais l’arbitre ne bronche pas.
Eliseu veut se montrer et sur un centre où il est seul, tente la volée contre son camp… Putain de boulet.
27’ Jaune pour Freuler, qui rate son contrôle et met le bras pour empêcher le contre.
On ne voit plus le ballon. Les Suisses sont dans notre moitié de terrain. On veut se précipiter en contre mais sans la précision, la puissance n’est rien.
Le temps fort de la Suisse ne dure pas plus de 5 grosses minutes et aucune frappe n’arrive jusqu’à Rui Patricio.
Moutinho récupère une balle suite à une faute sur Ronaldo et décale Bernardo mais belle parade de Sommer.
Cette occasion nous a permis de remettre la main sur le jeu, mais João Mario a décidé de jouer à 2/3. Oui je t’explique, tu fais tout à 2/3 bien. Un bon dribble, tu mets de la vitesse tu foire ta passe.
C’est alors un ange passe : centre d’Eliseu, Mario se jette face à Sommer, et tout deux ratent la balle… Heureusement Djourou a bien suivi et marque contre son camp.

C’est cruel, cruel pour Sommer-Bananarama

C’est maintenant nous qui faisons tourner la balle, et les Suisses qui nous courent après.
45’ Centre suisse sur Seferovic mais sa volée-retournée est loin du cadre.
45’+1 Eliseu prend un jaune débile pour une semelle sur Shaqiri à 80 mètres de nos buts après l’avoir empêché de se retourner. Tant de connerie frôle le génie.

Mi-Temps :

Une première mi-temps brouillonne et non maitrisée.
Mais l’essentiel est là on a poussé et on est dans les clous pour la qualif.

Les Suisses décident de jouer haut de de nous mettre sous pression dès le début de la seconde période.
On répond en mettant du pressing et on se met directement à exploiter l’espace qu’ils nous offrent.
Lichsteiner obtient un coup franc de vielle catin que Shauiri exécute. Patricio vigilant bloque sans soucis. (51’)
On repart de l’avant pour finir le boulot. Bernardo sert Ronaldo mais il ne cadre pas. (55’)
On ne relâche pas la pression et sur une action construite Moutinho décale Bernardo qui donne au second poteau pour André qui conclut!

Les Suisses veulent revenir mais n’y arrivent pas. Ils commettent de plus en plus de fautes, alors que nous on gère une main dans le slip.
Shaqiri tente encore en avançant dans l’axe et fait un centre-tir que Séférovic ne coupe pas et sans danger pour Patricio.
67’ Sortie d’Eliseu pour Antunes. C’est tout un peuple qui respire.
69’ Zakaria coupe un contre et prend un jaune.
74’ Entrée de Gomes pour André Silva.
Passage en 433 avec Cristiano en 9 on fait tourner sans se fouler.
On décide alors de tenter de mettre le 3e c’est encore Moutinho qui prend sa chance mais Sommer s’interpose. Puis c’est Pepe sur corner qui récupère et enchaîne mais trouve aussi Sommer sur sa route.
90’ Sortie de Mario pour Danilo.
90’+2 Contre de Ronaldo et Danilo pour servir Bernardo mais il dribble 3 fois Zakaria avant de perdre la balle.

Os Quinas :

Rui Patricio (3/5) Il fallait être concentré, il a été Kasparov.
Cédric (3/5) Ses premiers centres étaient flippants, ses interventions défensives on fait sortir les Suisses de leur traité de neutralité.
Pepe (4/5) Meilleur stoppeur du monde.
Fonte (3/5) Les Suisses sont venus il les a malaxé pour ajouter le coulis.
Eliseu (1+/5) le + c’est le centre du premier but car pour le reste je ne trouve pas de qualificatif.

William (5/5) Risée de l’Europe à l’aller, meilleur 6 du monde au retour. Passé plus vite de victime à Badass que Bruce Wayne.

Boire la concurrence

Moutinho (5/5) Un QI football et une vision proportionnellement opposé à celle de Ben Arfa. Oui on frise le génie.

Quand tu sais tout faire

Mario (4/5) Une mi-temps moyenne pour ensuite briller tel une super nova. Même Thomas Pesquet n’en est pas revenu.
Bernardo Silva (5/5) Tellement fort que Don Diego de la Vega prépare son sac et cire ses chaussures.

Que c’est beau

André Silva (4/5) La qualité première d’un buteur c’est de marquer. Niquez vous les rageux.
Ronaldo (2/5) Même quand t’es moyen t’es important, c’est ça d’être le meilleur du monde.

O Banco :

Antunes (2+/5) Ne rien faire c’est avoir une bonne note quand tu remplaces un boulet.
Gomes (3/5) Propre, récupère et distille.
Danilo (Não Bigode) Participe à la fête

Remarque à la con :

10 matchs 32 buts pour 4 contres, 9 victoires une défaite. Ouais on n’est pas vraiment une équipe sérieuse.
3eme meilleure équipe des éliminatoires Europe, mais pas convaincu qu’on soit en avance sur La Grande équipe de France et son potentiel. Bref on verra en Russie.

Merci @sligorred pour sa magnifique vidéo de l’hymne depuis le stade.
Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/
Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

10 Comments

  1. Il faut y aller pour pondre un article de ce niveau, les vrais supporters du Portugal doivent être gênaient par l’objectivité de l’auteur.

    Mettre une meilleure note à Cedric que à Eliseu montre le complexe d’infériorité vis à vis d’un club. C’est dommage quand on essaye de se donner un rôle sérieux.

    • Merci pour ce retour!
      Comme tu sembles être un vrai supporter du Portugal, peux tu me dire où tu as eu ta carte ou devant quel jury tu es passé?

      Sinon penses tu que Santos (c’est le sélectionneur NDA) a sorti Eliseu car il faisait un grand match ou qu’il a faillit mettre un CSC, provoquer un péno et se faisait balader par Shaquiri? Ah merde parce qu’il joue à Benfica évidement.

      • Parler de manque d’objectivité et défendre l’indéfendable Eliseu, c’est culotté !

        • Ben écoute Duluc a vu en Aurier à Paris le meilleur latéral du monde, donc tout est possible.
          Mais t’es un vrai ou un faux supporter?

        • ça va si tu reviens c’est que t’es pas trop gêné par mon objectivité ^^

        • LFV me l’a donné par e-mail ;) J’en peux plus de la clubite de mecs comme Ahah. Ça devient impossible de parler foot au bled. Les mecs vendraient leur mère pour défendre leur club.

  2. Je me vois dans l’obligation de recentrer le débat : peut-on nous fournir le patronyme de la demoiselle sur la plage ? C’est pour un ami qui m’est très proche et qui se passionne pour les bikinis avec des croix de Saint-André dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *