Bordeaux – ASSE (3-2) : La Forez Académie en plein caucheVAR

Des vols dans le football on en a déjà vu, mais comme celui-ci rarement. Une vraie soirée de gitans.

Revenir sur ce match à froid, quelques jours après, est pas plus mal. Même si tu te demandes encore comment on a pu perdre ce match. Au delà des décisions arbitrales et de la (non) utilisation de la VAR, c’est surtout la faiblesse bordelaise qui m’a frappé. Alors certes, on n’a pas été aidé par l’arbitre mais franchement, il y avait tellement rien en face qu’on aurait dû gagner. Bref, au final, ça fait 0 point et ça fait bien chier.


La compo :

Quelques surprises dans la compo de coach Gasset. Polomat est titulaire après une prestation plutôt correcte en coupe contre Nîmes. Le coach veut clairement garder son ossature dans l’axe avec Kolo et Subotic. Ça se comprend. Salibur, après sa bonne entrée contre Nantes est titulaire. Assez logique. Diony conserve la confiance du coach malgré un dernier match compliqué et les récentes performances de Beric. Pour le reste, notamment au milieu, c’est du classique.


Le résumé du match :


Les notes du match :

Ruffier (1/5, bourrin) :

Deux interventions décisives face à Karamoh et Kamano, mais sinon que dire de cette sortie aérienne ratée ? On aurait dit Anthony Lopes bordel ! Elle plante clairement le match de Sainté à partir du moment où elle te coûte un but et un joueur sur le flanc. Plus jamais ça la Ruff’. Les genoux en avant c’est dans la chanson, pas sur un terrain de football.

Debuchy (non noté, fragile) : 

Il y a clairement deux Sainté : celui avec Debuchy qui ne perd quasiment jamais, et celui sans Debuchy qui claque du fessier en défense. Quand il sort blessé à la 30e, tu sais que tu seras moins serein en défense le reste du match. Après faudra quand même se poser la question de ses blessures à répétition. Remplacé par Monnet-Paquet qui devient une alternative crédible à ce poste. Pas d’autres choix de toute façon avec toutes ces blessures. Deux trois interventions défensives intéressantes, mais le néant en apport offensif.

Subotic (non noté, courage mec) :

Il se fait tamponner par Ruffier, les images n’étaient pas belles à voir. Déçu pour lui car on avait retrouvé le vrai Subotic depuis quelques matchs : anticipateur et tranchant. Mais bon, le Serbe est solide. Il va s’en remettre. Reviens vite mon gars.

Kolo (4/5) :

Il s’est affirmé hier soir comme le patron de La défense. Comme face à Nantes., il a fait un match solide et on sent que le gars en veut. Sa relance est souvent intéressante surtout quand elle casse les lignes. Je l’ai souvent critiqué en début de saison, mais il faut aussi le dire lorsqu’il est bon.

Polomat (3/5) : 

La bonne surprise ? Il nous a sorti un match loin d’être dégueulasse. Bon, tu sens qu’il manque de rythme, mais c’est un vrai message envoyé par Gasset que de le mettre titulaire sur ce match. Espérons qu’il ait appris de ses erreurs passées. On croise les doigts.

M’Vila (2/5) :

Match clairement moyen, j’attends beaucoup plus de lui. Tu sens le mec au bord de la rupture sur chaque accélération qu’il doit faire. Sur le rempli défensif, je souffre avec lui tellement t’as l’impression que le mec est à l’agonie.

Selnaes (3/5) :

Tirage de maillot magistral à la norvégienne sur Sankharé. Quelle burne celui là. Visiblement tu ne connaissais pas Selnaes et tu faisais le malin après le match ? Tocard. Allez Olé, t’en fais pas, tu le découperas au match retour.

Diony (2/5, dur dur) :

Certes il marque ce but au quart d’heure de jeu, mais c’est Cabella qui fait tout le travail. Lois n’a plus qu’à la pousser au fond. Vous allez me dire, il fallait être au bon endroit au bon moment. C’est pas faux. Surtout qu’une action comme ça, Mitroglou te la met 4 m au dessus du but.

Salibur (3/5, mouais) :

Un premier quart d’heure intéressant, dans la lignée de son entrée en jeu face à Nantes. Il a la fâcheuse habitude de disparaître totalement d’un match pendant plusieurs minutes. Perso, je suis clairement pas convaincu par son rendement et il devra montrer autre chose s’il veut rester à Sainté. Un seul Monnet-Paquet ça nous suffit, pas besoin de deux.

Cabella (4/5, dans le sens du jeu) :

Du Cabella comme on aime pendant 60 minutes : dribbles, percussions, et positionnement haut sur le terrain. Une vraie belle passe décisive pour Diony. Il était émoussé dans les 20 dernières minutes, et il a d’ailleurs mangé le gazon sur un petit pont de Karamoh. Ça doit faire mal au fion.

Khazri (2/5, insuffisant) : 

Dites moi, lors des matchs à l’extérieur, c’est le sosie de Khazri qu’on envoie sur le terrain ou bien ? Un déchet technique inhabituel à signaler. Bon le but qu’il marque, il n’a plus qu’à la pousser au fond. Sinon il part au but mais le défenseur bordelais Pablo (Picasso), tel un peintre, décide de s’appuyer sur lui et de l’empêcher d’aller au but. Expulsion logique du défenseur bordelais. Ah non je déconne.


La minute VAR :

Bon on va prendre le temps de se poser calmement sur le sujet de la VAR. Quelques jours après le match, je prends un peu plus de recul pour étudier la question. Car mercredi soir à 21h, après le match, j’ai rarement été autant énervé après un match de foot.

La VAR avait très bien fonctionné lors de la coupe du monde. Le fonctionnement était simple : l’arbitre dans sa cabine derrière l’écran signalait à l’arbitre central la moindre situation ambiguë. Le résultat avait été positif à la Coupe du Monde, et j’étais clairement content de la voir arriver en Ligue 1. Car le constat est le suivant : l’arbitre vidéo voit TOUT, tandis que l’arbitre central ne peut pas tout voir. D’où cette aide précieuse, si elle est bien utilisée.

Sauf que notre chère LFP a décidé comme d’habitude de créer ses propres règles de tocard. Alors forcément le bilan de la VAR en Ligue 1 est catastrophique. A la différence de la Coupe du Monde, c’est l’arbitre central qui décide si, oui ou non, il veut faire appel à la VAR. Et comme il ne peut pas tout voir, il passe à côté de beaucoup de choses, et tout le monde se sent lésé. En plus de ça, la VAR en Ligue 1 ne s’applique pas dans tous les cas de figure, contrairement à la Coupe du Monde encore une fois. Par exemple, l’action où Khazri part au but, la vidéo ne peut pas être utilisée, car il ne s’agit pas d’un cas où la VAR s’applique. Sur ce coup la, il s’agissait simplement de l’incompétence de Turpin. Bref, la VAR c’est bien, mais pas en Ligue 1.


CQFR (Ce Qu’il Faut Retenir) :

  • La VAR c’est bien, mais il va falloir revoir son fonctionnement. Sinon on n’a pas fini de se faire enfler.
  • Sankharé a pas grand chose dans le cerveau. J’avais déjà un doute, mais j’en ai eu la confirmation mercredi. 45 minutes sur le terrain, et une masterclass de conneries.
  • Ruffier et les sorties aériennes les genoux en avant… Tel un CRS qui charge un gilet jaune.


Robert Binouzaret

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Robert Binouzaret

2 Comments

  1. Les cas d’application de la VAR sont exactement les mêmes que ceux de la CdM. Et l’appel à la VAR peut être fait par l’arbitre ou sur proposition des assistants vidéo, là aussi comme à la CdM. La seule différence est le nombre d’assistants vidéo (11 à la CdM contre 4).

  2. Robert. Tu es surpris de l utilisayion de la VAR par Mr Turpin. Regarde son wiki. Il est né à Oullins (banlieue des vilains). Ceci explique cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.