Angleterre – Croatie (1-0): La Three Lions Academy commence bien

L’Euro 2021 est là ! Avec un an de retard, les meilleures équipes du continent vont pouvoir s’affronter, devant un public clairsemé ou important, selon les restrictions sanitaires du pays concerné. « Euro des villes » voulu par Platini et qui commence par la réception de la Croatie à… Wembley.

La Croatie est à ma connaissance « mon » pays le plus académisé, ayant rencontré l’Angleterre à trois reprises en trois ans : une demi-finale de CDM de sinistre mémoire, un non-match de poules de Ligue des Nations et une victoire dantesque (© Camelus B.) au match retour nous qualifiant pour le Final Four. Notre équipe a peu changé au contraire des Croates, comme ce cher Mario, vous l’a expliqué.

Pas de culture aujourd’hui (démerdez-vous bordel !), un mot sur le débat qui anime les journaleux.

Faut-il (continuer) de mettre genou à terre avant un match ? Réponse simple : on fait soit de la politique (qu’elle soit de gauche, du centre, de droite ou de ta mère) soit du sport mais pas les deux et surtout pas en même temps. Bref.

Les gars

Gareth troque son polo dégueulasse contre une chemise-cravate plus classique. Maguire (en reprise), Chilwell et Sancho sont dans les tribunes. Trippier préféré à Shaw ou Chillwell (forcément) est titulaire à gauche, Phillips au milieu, Sterling devant. Ça donne ça :

Plutôt défensif ce onze.

Le Match

L’Angleterre commence habituellement ses matches de manière douce et réfléchie. C’est donc tout naturellement que les Three Lions débutent pied-au-plancher, notamment via Foden qui attrape le poteau à la 5e minute. Philipps reprend de volée un ballon qui traîne devant la surface et contraint le gardien à un bel arrêt. On étouffe cette équipe de Croatie via une récupération très haute (dans leur camp) et un marquage serré sur Modric. Sans succès.

Après un relâchement (qu’on imputera à la chaleur), la Croatie sort un peu mais est aussi inoffensive qu’un pou lancé à 100km/h sur un mur. Splof.

La deuxième mi-temps reprend sur l’habituel faux rythme anglais, l’idée étant de faire sortir le bloc croate et de créer des espaces pour Foden ou Sterling. Ceux-ci jouent malheureusement arrêtés, ce qui rend difficile l’utilisation de la vitesse ou du dribble. Flemmards.

Puis, Walker récupère une balle haute, transmet dans l’intervalle à Phillips qui échappe à deux adversaires et donne un caviar à Sterling qui marque aux neuf mètres (1-0,57e).

Le reste de la deuxième mi-temps est dispensable, la Croatie n’ayant pas les atouts offensifs pour bouger la défense anglaise. Hormis une occasion de Kane à la 61e, l’Angleterre ne cherche pas à créer un avantage plus large, la faute aux changements offensifs (entrée de Rashford, Belligham, Calvert-Lewin) plutôt prudents (ou maladroits c’est selon) de Gareth.

L’Angleterre obtient donc la victoire contre le gros bras du groupe, avant de rencontrer les Tchèques de M. Smicar qui ont battu les Ecossais de Patrick Kiss-Mambo.

Les gars

Pickford (3/5): Pas mis en difficulté, bonne présence dans sa surface. Faut arrêter de dégager à gauche sur Sterling par contre.

Mings (4/5): Mini-Golgoth-uire.

Stones (3/5): Sobre.

Walker (4/5): A l’origine du but, quelques montées et annihilation totale de son adversaire direct.

Trippier (3/5): La latéral droit au profil le plus défensif titularisé à gauche. Troll puissance troll de Gareth.

Rice (3+/5) : Voir Stones.

Philipps (5/5) : Il a mangé le milieu croate (Modric inclus) d’une main et a participé au jeu offensif, avec une belle reprise de volée et un assist.

Mount (2/5): Excellent début avant de disparaître.

Foden (2+/5): Touche le poteau après cinq minutes, quelques contrôles magnifiques mais cette coupe de cheveux blond poussin plaqué est vraiment dégueulasse. Remplacé par Rashford (N/N) qui n’a rien fait.

Kane (2/5): Peu de centres donc obligé de dézoner pour toucher la lourde, harcelé par la défense et systématique dos au but. Touche le poteau de l’épaule. Se fera pardonner en inscrivant un triplé contre l’Écosse dont un pénalty. Remplacé par Bellingham (N/N) pour un jeu de chaise musicale tactique.

Sterling (3/5): Quelques belles percussions et un but. Remplacé par Calvert-Lewin (N/N) pour continuer les chaises musicales.

Prochain match contre l’Écosse ce vendredi 18 !

Stay safe, bye for now !

Ken S.

Ken SingTown

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.