Les Francis Van Nobel Mineurs 2013

C’est la crème de la crème anale

Les Francis Van Nobel mineurs sont un peu les petites sœurs des Francis Van Nobel. Comprenez qu’elles sont donc charmantes, mais qu’on ne les présente quand même pas à tout le monde, surtout qu’elles ne s’appellent pas reviens bien qu’elles soient pour le moment parties pour rester.

Les Francis Van Nobel de première catégories marquent l’histoire du monde footballistique, les Francis Van Nobel mineurs posent les premières pierres de l’ère suivant. Ce sont ici les avant-gardistes, les révolutionnaires, et les autres esprits minoritaires que l’on célèbre et que l’on récompense.

Il y en donc trois. Parce que et un, et deux, et trois zéros !

Chacun ne présente que 6 finalistes, parce que six n’est lui, c’est donc son frère (ou ici, sa sœur).

 

Le Francis Van Nobel de la Recherche

Le FVN de la recherche honore les esprits curieux, explorateurs de la pensée humaine, et chercheurs avant tout. La science a su ainsi progresser grâce à ces quelques individualités brillantes qui osèrent remettre en cause ce qui semblait à tous évidence. De même le monde footballistique avancera grâce à ces questions, que personne ne se posait encore…

…sauf Laurent Blanc :

« C’est tellement beau de voir des femmes qui parle tactique. Je trouve cela fantastique. Vous savez ce qu’est un 4-3-3, n’est-ce pas ? »

… sauf L’Express :

« Leonardo, Leonarda, même combat ? »

…sauf Didier Braün de l’Equipe :

« Le directeur sportif des Glasgow Rangers s’appelle Green, couleur de l’ennemi. Est-ce cette bizarrerie géographique qui le pousse à revendiquer une place dans le championnat anglais ? »

…sauf foot01.com :

« Cheyrou, le futur Pirlo de l’OM ? »

…sauf Thierry Clopeau :

« « Sans Silva le PSG est à poils ! Mon kiosquier parisien ne fait pas dans la dentelle, mais la vérité vraie ne sort-elle pas de la bouche des kiosquiers parisiens ? »

… sauf le comité et Patrice Evra :

« On va en parler jusqu’à quand (de Knysna, ndcvm) ? »

 

 

Rappel des lauréats précédents

2012 : « Le football est-il la continuation de l’humanité mais par d’autres moyens ? »
du professeur B(u)RP
2011 : « Et ta mère, je la remets en question ? »
d’Aly Cissokho
2010 : « C’est quoi le comité Nicolas ? »
de Nicolas Dieuze

 

Les 6 finalistes pour

Le Francis Van Nobel de didactique comparative appliquée

, qui rend hommage à ses esprits un peu rêveur, souvent révolutionnaires, et toujours poètes, dont la beauté d’un geste ou d’un stade inspire un rapprochement avec l’inimaginable, voire l’inatteignable défiant l’ensemble des possibles et nous rappelant à tous cette vérité inébranlable : « dans le football tout est possible » ;

sont :

– La comparaison « wtf ? » signée Michel Seydoux :
« « Le plan B, il va s’affiner. Je ne sors pas une recette pour faire une tarte-aux-pommes. On va sur internet maintenant donc puisqu’on n’a plus de livres de cuisine. Donc, je n’ai pas tarte-aux-pommes avec beurre, tarte-aux-pommes sans beurre, tarte-aux-pommes à la crème. »

– La comparaison « merci, pas la peine d’aller plus loin » signée Willy Sagnol :
« Bordeaux me rappelle le Bayern sur plusieurs aspects. »

– La comparaison « c’est pas grave pépé »de Didier Super Braün de l’Equipe :
« Les questions qui se sont posées pendant des décennies, au niveau français, au sujet d’un Guy Roux, commençaient à se poser à propos de à propos de Guardiola, au bout de quatre années à la tête de l’équipe catalane: peut-il réussir ailleurs que dans son club de toujours ? »

– La comparaison « toi-même tu sais » de Claude Pèze :
« Les @girondins, c’est ta meuf qui prend 40kgs en 4 ans, qui se rase plus, et qui pète au lit. Et pourtant, tu l’aimes encore. »

– La comparaison « je vous l’avais bien dit » de footmercato.net :
« L’Olympique Lyonnais mène la vie dure en championnat au Paris Saint-Germain, les Gones étant  actuellement en tête de la Ligue 1. Et, dans le secteur économique également, les Rhodaniens tiennent la dragée haute aux Franciliens. »

– La comparaison « non mais tu t’es vu même si tu bois pas ? » signé Pierre Ménès :
« Ce(le football féminin il y a 10 ans, ndcvm) n’était pas risible mais pas loin…T’avais des grosses dondons qui étaient trop moches pour aller en boite le samedi soir. »

 

Rappel des lauréats précédents

2012 : Tevez, Torres et moi, par Anthony Le Tallec
2011 : Piqué, Puyol, Maldini et moi par Stéphane M’Bia
2010 : John Terry, le capitanat et moi par Marcel Desailly

 

Les 6 finalistes pour

Le Francis Van Nobel du Gras Titre

, qui salue, comme son nom l’indique, le meilleur et le plus gras des titres footballistiques de l’année ;

sont :

– « Benzema n’est pas insensible quand il se fait tailler »
de foot01.com, double tenant du titre.

– « Bonant malant, Bordeaux garde la tête hors de l’eau ! »
d’ Alexandre Delpérier, de yahoo foot le blog, parfait conjugueur des verbes « boner » et « malir »

– « Bordeaux à l’eau, non mais à l’eau quoi »
de Nicolas Vilas, pour machainesport.fr

– « Dès le 3 avril 2009, David Moyes était mon favori pour remplacer Sir Ferguson »  »
de Morlino, qui est peut-être hors-concours, ou peut-être plus, on ne sait pas avec lui.

– « Ibracadabra zlatane Anderlecht »
de footmercato.net, repêché parce qu’on ne savait plus si Morlino était éligible ou pas finalement.

– « Kaka à l’AC Milan, ça coince »
de l’Equipe, déjà un grand classique.

– « Tac, tac, tac, tac, icardi »
de l’Equipe, le premier quotidien sportif français de 7 à 77 ans.

 

 

Rappel des lauréats précédents

2012 : « Tevez jouera au PSG si City le vend au PSG selon l’agent du joueur » de Foot01.com
2011 : « «Un bon Kaka demande de la patience explique Mourinho » de Foot01.com
2010 : « Va te faire enculer sale fils de pute » de l’Equipe

15 thoughts on “Les Francis Van Nobel Mineurs 2013

  1. Je prendrai : du français avec « boner » et « malir », puis de la littérature avec les kiosquiers parisiens qui disent toujours la vérité et en dessert de la tarte aux pommes

  2. J’ai longuement hésité entre Claude Pèze et Pierre Menès, et ça c’est beau ! Merci les FVN

  3. J’ai longtemps hésité entre L’Express et foot01.com, mais l’écharpe rouge est au-dessus.

    Ensuite, pas d’hésitation, Michel Seydoux est parti tellement loin sur ce coup-là.

    Enfin, j’avais une préférence pour le Kaka qui coince mais il avait déjà été honoré il y a deux ans, donc j’ai choisi le futur Immortel Alexandre Delpérier.

  4. les FVN n’étant pas une récompense particulièreent positive pour leur auteur, il est temps d’en foutre une bonne à tous ces cons prétentieux, alors ce sera l’express, ménes et delpérier.

  5. Un FVN des proses de vos académiciens serait parfois justifié! Merde la comparaison de claude pèze est excellente, de même qu’une autre qui m’a marqué: celle d’abidal et woody allen (c’est chiant et lent et tout le monde bande dessus, un truc du genre si je me rappelle bien), ça mérite d’être honoré…

  6. Comme il y a 2 ans, j’ai refait Kaka.

    Laurent « miso » Blanc (marre des gonzesses).
    Michel « bonne maman » Seydoux (marre de la modernité).

  7. Dites comité, cette année c’est encore un duel Foot01-l’équipe pour le FVN du gras titre. Ca fait trois ans que ça dure, alors je vais revenir l’année prochaine, et ce sera l’équipe-foot01, puis foot01-l’équipe, puis l’équipe-foot01 ?
    Ca commence à m’énerver ces règles du FVN. Je pense qu’il faudrait davantage regarder le palmarès, et à ce titre un Bernard Morlino mériterait plus de considération.

  8. Ah non vous aviez pas le droit de mettre du Morlino alors que vous avez écarté des citations beaucoup plus belles que celles-là.

    Sinon j’ai beaucoup hésité entre l’Equipe et l’Equipe, les deux sont très bons.

  9. Je souhaitais récompenser les héritiers du théâtre de l’absurde : la recette de tarte aux pommes sans beurre ni Thauvin, Bernard Morlino Nostradamus en rouge et noir, et le fabuleux destin à l’italienne de Benoit Cheyrou.

  10. Bonant malant, des grosses dondons qui parlent tactique en boîte, je trouve cela fantastique.

  11. Comme c’est l’année de la femme (ou presque) et que je suis féministe (ou presque) j’ai voté Blanc et Menes. Avec Lacombe, je crois qu’on tient un combo gagnant « osez le féminisme ».

Répondre à Porthos Molise Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.