Le raté du lundi

A votre avis, il se dit quoi à ce moment là ?

Celui-là, il est quand même très beau.
Merci à toi, Anselmo Ramon Alves Erculano. Nous n’oublierons pas ton nom.

12 thoughts on “Le raté du lundi

  1. Après son forfait, notre héros retourne tranquillement dans son camp à reculons, comme un sym… heu, comme un seigneur.

  2. En même temps, il a mis les bouchées doubles pour passer pour un con. Magnifique gestechnique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.