Strasbourg – Red Star (1-0) : La Jules Rimet Académie livre ses notes

Salut jeunesse gauchissante,

Avec nos deux matchs en retards bien rattrapés, nous enchaînions là notre sixième match en trois semaines, ce qui ne vous dit peut-être rien du tout mais pour nous ça veut dire beaucoup.

Jusque là le bilan comptable était plus que bon puisque nous avions treize points sur quinze possibles… Qui se sont transformé en treize sur dix-huit par la magie d’un renvoi mal orienté. Beurp.

Vous m’excuserez si j’ai vomi sur vos chaussures.

Avant de poursuivre, et afin également d’alimenter les éventuels trollés strasbourgeois qui passeraient – évidemment par hasard – sur cette académie. Je tiens à préciser s’il le fallait encore que je ne suis qu’amour. Je tiens d’ailleurs à partager avec vous une grande farandole de bisous pour célébrer l’amitié entre le Red Star et le RC Strasbourg, ainsi qu’un potentiel renouveau des échanges diplomatiques entre la France et l’Alsace. Allons tous ensemble vers une meilleure compréhension de l’autre. Après tout qui sommes-nous pour juger ? On a pas le même maillot, mais on a la même passion (et des hobbies variés, certes, un peu comme nos amis du PFC).

Le football c’est avant tout une grande famille ! (illustration)

En cas de réclamation, merci de taper Padls. Après tout, c’est lui l’auteur.
Amour et Compassion (cependant).

Je reprend.

Sportivement, ce match fut une vrai débâcle. Le but, c’est nous, à la 6ème minute. Merci les gars. Ensuite ce ne fut qu’enchaînement de passes miteuses, de centres foirés et de contrôles approximatifs. Ajoutez à ça des strasbourgeois en mode cassage de mollets par derrière, petites femelles simulatrices par devant, un arbitre vendu à la cause estrangère et un accueil indigne que même les corses ils en ont mal à leur France. Spéciale cassdédi aux waffen agents de stade qui ont réussi à nous énerver notre Robert. Même Pauline est allé au fight, c’est dire. Comme un symbole.

Regardez-moi cette merde.

Au classement, on fait du surplace à la 1ère place, ce qui – vous en conviendrez – n’est pas la pire des situations. Notre adversaire du soir revient à seulement sept points, ce qui à six journées de la fin du championnat nous laisse craindre… Pas grand chose.

Strasbourg finira quatrième. C’est en tout cas tout le bien que je leur souhaite.

Quant à nous, nous finirons avec un peu de chance Champion du Natianal, oui Madame, ce qui nous permettra naturellement d’accéder à la Ligue 2, de jouer à « domicile » à Amiens ou au Mans et de faire une superbe saison à la Lens.

Haddad l’a promis, la délocalisation ne durera qu’un an. Ben oui, mon con, juste le temps de redescendre en Natianal !

Bon.

Les notes :

Planté (4/5) : A renvoyé le ballon dans les jambes de Marie, c’est malin. Après ça, il fallait le voir, développer toute la panoplie de la puterie de circonstance pour emmerder le moindre strass qui passait par là. Il fallait le voir, monter dans les dernières minutes sur les coups de pied arrêtés. Il fallait le voir tabasser du regard la marmaille alsacienne au printemps quand on entend le son du cor le soir au fond des bois. La ligue 2, il la veut !

Marie (2/5) : Sur le but, il ne peut pas grand-chose, sauf qu’il n’était pas dans le sens de la marche… Pour le reste, il est complètement rincé, cuit, lessivé.

Allegro (5/5) : Seul regret, il n’a pas marqué.

Fournier (4/5) : Un défense rarement prise à défaut… Et ce n’est pas les babtous fragiles d’en face qui diront le contraire.

Ielsch (1/5) : Il s’en sort sans carton, alors que Kanté pour trois fois moins écope d’un double-jaune. On sait pourquoi oui… Préférence nationale en Alsacie.

Da Cruz (3/5) : Un milieu pas à la fête. Et surtout, pas aidé. Remplacé par Hergault ou par Bellion à la 80ème.

Kanté (4/5) : Il fut un temps, que les moins de vingt ans ne connaissent pas, où la préférence nationale allait à ce genre de joueur.

Tinhan (1/5) : Adama Sarr de luxe. Remplacé par Hergault ou par Bellion à la 80ème.

Sliti (2/5) : Encore plus de déchet que la rue de la République un jour de solde chez Toutatrétiprix.

Bouazza (2/5) : Nul de chez nul. Inefficace et nul. Nul, nul, nuuuuuuuuuuuuuul. Remplacé par Belvito à la 73ème.

Lefaix (3/5) : Hélas.

J’vous mets les liens là :
Collectif Red Star Bauer (Red Star Fans United)
AllezRedStar (revue de presse, feuilles de match, photos, brèves et archives)
Red Star Actus (le site d’un vrai journaliste)
Le Red Star à Bauer (et nulle part ailleurs).

Déjà nostalgique de la Grande Épopée 2015 du Red Star en Coupe de France ? Le Porthos vous propose de relire les 7 académies (une par tour) correspondantes : Puteaux, Aulnay, Noeux-lès-Mines, Forbach, Arles-Avignon, Marseille Consolat et Saint-Etienne.

Tu rêve de savoir si Fernando Nandrolonas est plutôt string ou culotte ? Quel accent à réellement Marcellin Albert ? Abonne-toi et découvre les coulisses d’HorsJeu.net

Cordianalement,

Porthos Molise

9 thoughts on “Strasbourg – Red Star (1-0) : La Jules Rimet Académie livre ses notes

  1. quelle magnifique dédicace au grand monarque Sylvain Durif…
    vous avez du courage d’être allé voyagé en naziland.

  2. Bah alors, ils sont où les nostalgiques du troisième Reich ? Au moins un point commun avec le comité, les mecs ne sont jamais à l’heure.

  3. Le lien regardez moi cette merde ne fonctionne pas :/
    Sinon c’est super cette mode des stades en travaux que t’a pas les travaux mais le conseil municipal suit le dossier…
    Courage en L2 et pourquoi pas une saison comme Ajaccio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.