Le Onze Anal de la semaine.

Y’en a pour qui la semaine a été plus dure que pour d’autres.

Avec cette journée de championnat en milieu de semaine, certains ont eu une chance supplémentaire de démontrer leur analité. A ce petit jeu, Saint-Etienne et l’OM ont su tirer leur épingle du jeu, à défaut du ballon, avec une mention spéciale pour Amavi qui, voulant se racheter de son escapade mondiale, assure sa place avec deux « un » en deux matchs. La régularité paie. Enfin, bravo à Metz et Bordeaux, pour qui un match à suffit à placer deux joueurs. Un Onze Anal aux couleurs messines, pour fêter leur première défaite de la saison.


Oukidja 0/5 :
Dire qu’on l’a échangé contre un bon gardien japonais. Dans le monde des Pokémon, on a substitué Dracaufeu contre Ratata.

Palencia (1/5) :

S’il n’avait pas à défendre, il serait un très bon latéral. Mais voilà, la vie est mal foutue…

Koundé (1/5) :

Pour vous donner une idée de son match, on commence à se demander s’il ne faudrait pas faire jouer Jovanovic

Luiz Gustavo (1-/5) : En général, pour passer aussi brutalement de la gloire à la déchéance il faut faire du cinéma et être accusé de viol. #BalanceTaDéfenseDePorc

Amavi (1/5) : Ce qui est ennuyeux, c’est qu’entre ses gaffes il est plutôt intéressant. Reste que les deux précédents que l’on connaît dans ce domaine nous laissent pessimistes : il y a d’une part Pierre Richard, qui n’a jamais tout à fait réussi à sortir de ce rôle, et d’autre part Jérémy Morel, qui a fini à Lyon.


Gélin (0/5) :
Un rouge qui nous fout incroyablement dans la merde, point culminant d’un match où il n’a pas dû faire une seule passe vers l’avant. Finalement, le faire à jouer à son vrai poste ça serait pas la pire idée.

Hamouma (inutile, 1/5) :

L’homme aux mollets de cristal n’a encore pas convaincu. Transparent dans le jeu, il n’a même pas sa place dans une équipe qui n’avait marqué que 3 buts en 5 journées.

Monnet-Paquet (c’est en faisant n’importe quoi…, 1/5) :

Il paraît qu’il peut jouer n’importe où. Bon déjà, le discours a changé par rapport à l’époque Galtier où il refusait de jouer latéral. Ensuite, Kevin, jouer n’importe où, c’est différent de jouer n’importe comment.


Steven Naismith (1/5) :
Pas dangereux pour un sou, un péno loupé, match raté. Tout simplement.

Rui Fonte (1/5) :

Si tu voulais juste montrer que tu sais courir, il y a des marathons toutes les semaines. Pas besoin de le faire à Pierre Mauroy.

Riviere 0/5 :
Va vraiment falloir que l’on m’explique son apport dans le groupe… Ou même son poste… Allez, je donne un RT sur Twitter à celui qui m’éclaire sur ce joueur… (Je pense que cela ne va pas déranger les 14 personnes qui me suivent).


Football Club de Metz 4-3-3 football formation

Peut-on viser la montée en L1 avec ce 11 ?

Franck Ripoux

Fondu de l’eTG, je porte ma Croix de Savoie académie dont je suis le papa, en relation ambiguë avec Pascal Diot-Maid avec qui j’ai trouvé la Tomme crochue. Je suis adepte du pragmatisme, et même Dupraz tique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.