Le Onze Anal de la semaine.

Y’en a pour qui la semaine a été plus dure que pour d’autres.

Avec cette journée de championnat en milieu de semaine, certains ont eu une chance supplémentaire de démontrer leur analité. A ce petit jeu, Saint-Etienne et l’OM ont su tirer leur épingle du jeu, à défaut du ballon, avec une mention spéciale pour Amavi qui, voulant se racheter de son escapade mondiale, assure sa place avec deux « un » en deux matchs. La régularité paie. Enfin, bravo à Metz et Bordeaux, pour qui un match à suffit à placer deux joueurs. Un Onze Anal aux couleurs messines, pour fêter leur première défaite de la saison.


Oukidja 0/5 :
Dire qu’on l’a échangé contre un bon gardien japonais. Dans le monde des Pokémon, on a substitué Dracaufeu contre Ratata.

Palencia (1/5) :

S’il n’avait pas à défendre, il serait un très bon latéral. Mais voilà, la vie est mal foutue…

Koundé (1/5) :

Pour vous donner une idée de son match, on commence à se demander s’il ne faudrait pas faire jouer Jovanovic

Luiz Gustavo (1-/5) : En général, pour passer aussi brutalement de la gloire à la déchéance il faut faire du cinéma et être accusé de viol. #BalanceTaDéfenseDePorc

Amavi (1/5) : Ce qui est ennuyeux, c’est qu’entre ses gaffes il est plutôt intéressant. Reste que les deux précédents que l’on connaît dans ce domaine nous laissent pessimistes : il y a d’une part Pierre Richard, qui n’a jamais tout à fait réussi à sortir de ce rôle, et d’autre part Jérémy Morel, qui a fini à Lyon.


Gélin (0/5) :
Un rouge qui nous fout incroyablement dans la merde, point culminant d’un match où il n’a pas dû faire une seule passe vers l’avant. Finalement, le faire à jouer à son vrai poste ça serait pas la pire idée.

Hamouma (inutile, 1/5) :

L’homme aux mollets de cristal n’a encore pas convaincu. Transparent dans le jeu, il n’a même pas sa place dans une équipe qui n’avait marqué que 3 buts en 5 journées.

Monnet-Paquet (c’est en faisant n’importe quoi…, 1/5) :

Il paraît qu’il peut jouer n’importe où. Bon déjà, le discours a changé par rapport à l’époque Galtier où il refusait de jouer latéral. Ensuite, Kevin, jouer n’importe où, c’est différent de jouer n’importe comment.


Steven Naismith (1/5) :
Pas dangereux pour un sou, un péno loupé, match raté. Tout simplement.

Rui Fonte (1/5) :

Si tu voulais juste montrer que tu sais courir, il y a des marathons toutes les semaines. Pas besoin de le faire à Pierre Mauroy.

Riviere 0/5 :
Va vraiment falloir que l’on m’explique son apport dans le groupe… Ou même son poste… Allez, je donne un RT sur Twitter à celui qui m’éclaire sur ce joueur… (Je pense que cela ne va pas déranger les 14 personnes qui me suivent).


Football Club de Metz 4-3-3 football formation

Peut-on viser la montée en L1 avec ce 11 ?

Franck Ripoux

Fondu de l’eTG, je porte ma Croix de Savoie académie dont je suis le papa, en relation ambiguë avec Pascal Diot-Maid avec qui j’ai trouvé la Tomme crochue. Je suis adepte du pragmatisme, et même Dupraz tique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.